Man City : Mancini joue la carte de l’humilité

Manchester City a frappé un gros coup en Premier League après son retentissant succès sur la pelouse de Manchester United (1-6). A l’issue de la rencontre, Roberto Mancini a tenu à rendre hommage à la combativité de Manchester United, tout en félicitant son équipe: “Ça a été plus facile après l’exclusion (d’Evans), mais nous étions en train de très bien jouer. Ce sont trois points très importants. Peu d’équipes viendront gagner ici. Je rends hommage à United pour avoir continué à attaquer même après l’exclusion. C’est la preuve d’une excellente mentalité.“

Liga : l’Atlético cale encore

L’Atlético de Madrid ne s’en sort pas. Depuis la lourde défaite sur le terrain du FC Barcelone il y a un mois, le deuxième club de la capitale espagnole a enchaîné trois matchs nuls, dont deux à domicile, le dernier ce dimanche soir. Après avoir subi l’ouverture du score de Majorque dès la 2e minute, sur un penalty transformé par Hemad, le Colombien Falcao a répondu dans le même exercice pour l’Atlético, juste avant la pause (43e). Mais cette réalisation n’a pas suffi aux Madrilènes, incapables de marquer un second but, et qui doivent se contenter de prendre un point au classement, pour s’emparer de la 9e place. Dans le même temps, à Pampelune, l’Osasuna n’a fait qu’une bouchée de Saragosse (3-0). L’affaire était pliée en une demi-heure, suite aux réalisations de Garcia (18e), Nino (27e) et Nekounam (30e). Ces trois points font le plus grand bien au club basque, qui s’éloigne à cinq unités de la zone de relégation.

Bundesliga : la série s’arrête pour le Bayern

Restant sur treize matches sans défaite toutes compétitions confondues, le Bayern Munich s’est incliné sur la pelouse du Hanovre 96 (2-1) ce dimanche, en clôture de la 10e journée de Bundesliga. Après l’ouverture du score d’Abdellaoue sur penalty (23e), Jupp Heynckes a vu son défenseur central Jérôme Boateng se faire expulser après un début de bagarre générale. Le calvaire s’est poursuivi avec un deuxième but inscrit contre son camp par le malheureux Luiz Gustavo (50e, 2-0), la réduction du jeune Autrichien Alaba arrivant trop tard (83e, 2-1) malgré le carton rouge d’Hanovre de Cherundolo à l’heure de jeu.

Paris et Rennes, le minimum syndical

Le Paris Saint-Germain n’a pas tremblé face au promu Dijon au Parc des Princes en s’imposant grâce à un doublé de Nenê (2-0). Rennes, tenu en échec en Ligue Europa, s’est refait la cerise à Auxerre (0-1). Paris reste leader alors que Rennes monte provisoirement sur le podium de la Ligue 1. Le PSG sait aussi gagner sans être flamboyant. Ce dimanche, au Parc des Princes, le club de la capitale a éprouvé les pires difficultés pour se sortir du piège dijonnais, et s’imposer sur un score peu révélateur de la physionomie de la rencontre (2-0). Car jusqu’aux arrêts de jeu, Paris s’en sortait avec un tout petit but, inscrit par le Brésilien Nenê juste avant la pause (42e), à la conclusion d’un débordement de Jérémy Ménez côté droit, qu’il reprenait au deuxième poteau. Sur l’ensemble de la rencontre, le Paris Saint-Germain n’a pas mérité beaucoup mieux, en développant très peu de jeu, notamment Javier Pastore, visiblement très emprunté. Défensivement, le PSG a aussi été mis en grand danger par un Corgnet intenable, surtout en première période. Paris reprend son avance, Rennes sur le podium Mais même sans voir un grand PSG, cette équipe sait s’en remettre à ses individualités. Ce dimanche soir, ce n’était exceptionnellement pas Pastore, mais bien Nenê, auteur d’un second but splendide en toute fin de rencontre (91e). A l’extérieur de la surface, le Brésilien a trouvé le chemin des filets d’une frappe tendue, qui trouvait l’intérieur du poteau opposé. Grâce à ce succès, le cinquième d’affilée, ce qui n’était plus

Chelsea broie du noir à QPR !

Chelsea réalise la mauvaise opération du week-end en s’inclinant sur la pelouse du promu QPR (1-0) dans une rencontre totalement folle où les cartons jaunes et rouges sont tombés à foison avec notamment l’expulsion de Didier Drogba. Cela aurait pu être un après-midi “tout bénef’” pour Chelsea, avec la déroute historique de Manchester United à Old Trafford face à Manchester City (1-6) mais cela c’est finalement transformé en traquenard, digne d’un “dirty game” des année 90 comme la Premier League n’en fait plus. Opposé à son voisin londonien des Queens Park Rangers, le club de l’ouest de la capitale anglaise a connu de bien trop grandes avaries pour espérer rester à trois points des Citizens. Mais l’arbitre du match Christopher Foy aura été l’un des grands artisans de la défaite des Blues, avec notamment une expulsion très sévère en début de partie qui changeait diamétralement les plans des hommes d’André Villas-Boas. Le calvaire débutait dès les dix premières minutes avec David Luiz, coupable d’une faute légère dans la surface sur Helguson qui en rajoutait beaucoup. Ce dernier se rendait justice lui-même sur penalty et donnait l’avantage à QPR, Petr Cech ne parvenant pas à détourner suffisamment le cuir (9e, 1-0 sp). Dominé dans le jeu, Chelsea se voyait donc réduit à 10 à la demi-heure de jeu après une faute peu évidente du Portugais José Bosingwa sur Shaun Wright-Phillips (32e) mais l’arbitre de la rencontre Christopher Foy estimait que le défenseur des Blues annihilait une action de but. Et comme si cela ne suffisait pas,

Man Utd, Ferguson : “Le pire résultat de ma carrière”

Sir Alex Ferguson ne s’en remet pas. Son équipe, Manchester United, a pris une véritable volée à domicile contre Manchester City (1-6) et se retrouve à 5 points des Citizens au classement. Une défaite qui a mis en état de choc le manager écossais, qui en a pourtant vu durant sa longue carrière: “C’était notre pire jour. C’est le plus mauvais résultat de ma carrière. Même en tant que joueur, je ne me rappelle pas avoir perdu 6 à 1. Je n’arrive pas à croire à ce score. Le premier but a été un coup dur, mais c’était encore remontable à ce moment-là. L’exclusion nous a tués. A 4 à 1, nous avons continué à attaquer alors que nous aurions dû dire ‘Ça suffit pour aujourd’hui’.“

Malaga : la déception de Pellegrini

Malaga a vécu un véritable calvaire samedi soir à domicile face au Real Madrid (0-4), se faisant manger dans les secteurs de jeu. A l’issue de la rencontre, l’entraîneur chilien Manuel Pellegrini a pointé du doigt les trop nombreuses erreurs de son équipe face à la formation merengue: “On ne peut pas être aussi déconcentrés en défense. Nous avons donné trop d’espaces aux attaquants adverses. Je suis vraiment déçu de la rencontre. Nous devrons corriger les erreurs basiques, comme le marquage sur un adversaire.“

Liga : Le Bétis n’y arrive plus

Quatre victoires consécutives pour débuter le championnat, et quatre revers de rang depuis. C’est le retournement de situation incroyable que vit le Bétis Séville en Liga, ou la fin confirmée de l’effet de surprise. Ce dimanche, le club andalou s’est incliné à domicile face au Rayo Vallecano (2-0), un autre promu de Liga Adelante. Les Sévillans ont pourtant tenu le match nul pendant 80 minutes, avant de craquer complètement. Bangoura a ouvert la marque pour le Rayo (80e), suivi par Koke sur penalty en fin de rencontre (88e). Du coup, le Bétis qui était leader surprise après quatre journées de championnat est désormais 7e au classement, soit toujours mieux que le Rayo Vallecano, qui grimpe tout de même à la 9e place. Un peu plus tard dans l’après-midi, la Real Sociedad et Getafe se sont quittés sur un score nul et vierge au Pays Basque, qui n’arrange aucune des deux équipes. Au classement, le club d’Antoine Griezmann est provisoirement 14e, la formation de la banlieue de Madrid est 17e, à un point du premier relégable.

Valenciennes : Penneteau est dépité

Valenciennes a longtemps cru revenir du Stade Geoffroy-Guichard avec le point du nul mais a dû finalement laissé les trois points au Verts. Un match rageant pour le portier nordiste Nicolas Penneteau qui a craqué au micro de Foot plus: “L’efficacité offensive nous a fait défaut. Ils ont marqué sur leur deuxième occasion du match alors que nous en avons eu une dizaine. Ça fait la différence au haut niveau, il faut les mettre au fond. Au niveau du jeu, on n’est pas mal et il faut continuer dans cette voie. Même si ça fait chier de rentrer avec 0 point ce soir…“

On n’arrête plus l’Udinese !

L’Udinese leader de la Serie A! Grâce à un doublé de l’intenable Di Natale face au promu Novara, le club du Frioul a repris la tête du championnat devant la Juventus Turin. L’Inter Milan se rassure en s’imposant face à Chievo Verone (1-0), tout comme l’AS Rome contre Palerme (1-0). L’Udinese est désormais le seul leader de la Serie A. Le faux-pas de la Juventus de Turin samedi, à domicile face au Genoa (2-2), était une occasion immanquable pour le club d’Udine. Ce dimanche, les promus de Novara n’ont pas fait le poids lors de leur visite, et sont repartis chez eux avec une lourde défaite encaissée (3-0). Comme souvent, c’est le buteur maison Antonio Di Natale qui a mis les siens sur les bons rails, en ouvrant la marque à la 33e minute, rapidement suivi par un but de Domizzi (39e), qui donnait un avantage de deux buts à l’Udinese à la pause. Dès le retour des vestiaires, Di Natale s’offrait un doublé (50e), qui mettait définitivement un terme aux espoirs des promus, et plaçait Udine en tête du championnat. Toujours invaincu après sept rencontres, l’adversaire du Stade Rennais en Ligue Europa possède désormais deux points d’avance sur la Juventus de Turin, son premier poursuivant, en attendant le déplacement de la Lazio de Rome à Bologne dans la soirée (20h45). Les coéquipiers de Djibril Cissé pourraient s’emparer de la deuxième place en cas de victoire face au 19e du classement. Dans le même temps, l’Inter Milan s’est contenté du minimum face au Chievo Vérone

Man United : une défaite historique !

Manchester United a connu un véritable cauchemar ce dimanche après-midi en concédant une défaite invraisemblable à Old Trafford face à son rival honni Manchester City (1-6). Et cette contre-performance est tout bonnement historique depuis l’instauration de la Premier League dans sa version actuelle, en 1992. En effet, United s’est incliné 1-4 face au Liverpool de Rafael Benitez en mars 2009, mais n’avait jamais connu pareille bérézina dans son “Théâtre des rêves” qui s’est l’espace d’un après-midi transformé en théâtre des cauchemars.

Premier League : Arsenal s’en remet encore à Van Persie

Arsène Wenger n’en finit plus de remercier Robin van Persie. Souvent sauveur d’Arsenal en 2011, le Néerlandais l’a une nouvelle fois été ce dimanche après-midi à domicile face à Stoke City. Alors que les Gunners ont ouvert le score, grâce à Gervinho (27e), les visiteurs sont parvenus à revenir au score dans la foulée (34e) grâce au géant, Peter Crouch. Toujours tenu en échec après l’heure de jeu, Wenger a choisi de remplacer Marouane Chamakh par Van Persie, un coaching qui s’est avéré payant puisque le Batave s’est fendu d’un doublé (73e, 82e) pour offrir les trois points à son équipe. Grâce à ce succès, Arsenal remonte à la 7e place du classement, au sein d’un “Big 6” complété par Newcastle, la surprise de ce début de saison. L’équipe de Stoke redescend elle à la 9e place. Dans le même temps, Everton s’est fait très peur à Fulham. Malgré l’ouverture du score précoce de Royston Drenthe (3e), l’ancien joueur du Real Madrid, les locaux sont revenus à hauteur de la deuxième équipe de Liverpool grâce à Bryan Ruiz (68e), avant de tenir le choc jusqu’aux arrêts de jeu. Une période choisie par l’attaquant français Louis Saha pour redonner l’avantage aux siens, avant que son jeune coéquipier Jack Rodwell ne donne définitivement la victoire à Everton. Les Toffees occupent désormais la 12e place du classement, Fulham est 17e, à un point de la zone de relégation.

Bundesliga : Farfan offre la victoire à Schalke 04

La bonne opération du week-end pour Schalke 04. En déplacement à la BayArena pour affronter le Bayer Leverkusen, les hommes de Hubb Stevens se sont imposés sur la plus petites des marques (0-1). Grâce notamment à une superbe réalisation dans les dix dernières minutes de Péruvien Jefferson Farfan (82e). Au classement, ce succès permet au club de Gelsenkirchen de monter provisoirement sur le podium, avec 18 unités, à seulement un point du Borussia Dortmund et à quatre points du Bayern qui se déplace à Hanovre à 17h30.

Liverpool : Comolli mise sur la Chine

Directeur sportif à Liverpool, le Français Damien Comolli n’hésite pas à faire le tour du monde à la recherche de nouveaux talents. Interrogé sur le site officiel des Reds, l’ancien dirigeant de l’AS Saint-Etienne ou de Tottenham a confirmé que le club de la Mersey s’intéressait de près aux nouvelles pépites venant de Chine. Preuve en est avec l’incorporation de Lung Chan, 16 ans et Chen Nal,15 ans, dans les équipes de jeunes de Liverpool. “Cela fait partie du réseau que nous avons développé en Chine“, explique-t-il. “Nous avons parlé à des gens avant d’y aller avec l’équipe première. J’en ai profité pour regarder des matches des moins de 16 ans et d’équipes plus jeunes. (…) Nous voulons juste voir comment ils sont par rapport à nos joueurs du même âge. Nous avons un très bon groupe dans cette catégorie. On sait que la Chine est un grand pays et, peut-être, nous aurons l’opportunité de trouver un élément de grande qualité.“

Ligue 1 : les équipes titulaires de PSG-Dijon et Auxerre-Rennes

Suite de la 11e journée de Ligue 1 avec le leader, le Paris SG, qui reçoit le promu Dijon et le Stade Rennais qui se rend sur la pelouse de l’AJ Auxerre. A noter la titularisation de Mamadou Sakho dans le onze de départ parisien, associé à l’Uruguayen Diego Lugano. Pour le reste, c’est du grand classique. A noter également à Rennes le retour de Yann M’Vila, ménagé face au Celtic Glasgow en Ligue Europa. Paris: Sirigu – Ceara, Lugano, Sakho, Tiene – Sissoko, Chantôme – Ménez, Pastore, Nene – Gameiro. Dijon: Reynet – Bamba, Zarour, Meïté, Malouda – Corgnet, Marcq, Sankharé – Courgnaud, Thil, Guerbert. Auxerre: Sorin – Hengbart, Coulibaly, Boly, Sidibé – Dudka, Cissé – Oliech, Traoré, Chafni – Sanogo Rennes : Costil – Danzé, Mangane, Kana-Biyik, Théophile-Catherine – Doumbia, M’Vila – Kembo, Féret, Pitroipa – Montaño

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)