Chelsea : Cole vers une prolongation

L’histoire d’amour entre Ashley Cole et Chelsea pourrait se prolonger. Malgré les appels du FC Barcelone, l’arrière gauche des Blues serait en passe de rempiler deux saisons supplémentaires. Selon les informations du Sunday Mirror, l’international anglais pourrait ainsi prolonger son contrat jusqu’en 2015. Une bonne nouvelle pour André Villas-Boas qui a fait de l’Anglais l’un des joueurs cadres de son système. Depuis la reprise, il a disputé l’intégralité des huit rencontres de Premier League.

Match Ajaccio – PSG en direct

A partir de 17h00 aujourd’hui, suivez le score de Ajaccio – PSG (Ligue 1) sur notre section “Match en Direct” ou ici même en bas de page. Sur l’application iPhone et Android Top Mercato, suivez le match dans l’onglet “Live / Résultats”. Le leader parisien veut continuer sur sa bonne série et aura une belle occasion pour cela en se déplaçant sur la pelouse de fébriles Corses. le PSG est invaincu depuis 8 matches en Ligue 1. Le club de la capitale ne s’est jamais imposé sur la pelouse d’Ajaccio (deux défaites et trois matches nuls). [require_live:1310032956]

PSG : le groupe face à Ajaccio

Pour le déplacement à Ajaccio, Antoine Kombouaré a dû revoir ses plans. Le technicien parisien sera en effet privé de plusieurs joueurs importants. Lugano, Matuidi et Ménez, suspendus, manqueront à l’appel. A cette occasion, le Kanak a retenu un groupe de 18 joueurs quelque peu rajeuni pour partir en Corse. Le défenseur Ousmane Balde (21 ans) fait ainsi sa première apparition. Loick Landre (19 ans) sera également présent. A noter, le grand retour de Mamadou Sakho, absent sur blessure depuis le 13 août. Guillaume Hoarau (épaule) et Milan Bisevac (adducteurs) sont eux toujours indisponibles. Le groupe parisien : Sirigu, Douchez – Armand, Baldé, Camara, Ceara, Jallet, Landre, Sakho, Tiéné – Bodmer, Chantôme, Nene, Pastore, Sissoko – Bahebeck, Erding, Gameiro.

Man.United : Evra victime d’insultes racistes ?

Le choc face à Liverpool samedi ne restera certainement pas dans la mémoire de Patrice Evra. Le défenseur et capitaine de Manchester United s’est en effet plaint à plusieurs reprises d’insultes de la part de Luis Suarez. Tout au long de la rencontre, les deux joueurs se sont livrés à un véritable duel, s’accrochant plusieurs fois verbalement et physiquement. A l’issue de la rencontre, l’international tricolore s’en est expliqué au micro de Canal Plus. L’ancien joueur de Monaco n’y a pas été de main morte accusant tout simplement l’attaquant uruguayen de lui avoir tenu des propos racistes. ” Il y a des caméras. Vous pouvez le voir me dire un certain mot au moins dix fois. Il n’y a pas de place pour ça en 2011 “, a-t-il lâché, précisant que l’arbitre du match, Andre Marriner, était ” conscient de ce qui a été dit “. Ce dernier a d’ailleurs alerté la FA des accusations du défenseur français, et la fédération anglaise a donc ouvert une enquête. De son côté, les dirigeants de Liverpool ont affirmé que Luis Suarez avait ” nié catégoriquement “ avoir insulté son adversaire.

Valence : Rami risque gros !

Alors que tout avait bien commencé pour Adil Rami face à Majorque (ouverture du score à la 39e minute), l’ancien joueur du LOSC a vécu une fin de rencontre assez compliquée. Comme son entraîneur Unai Emery, le Tricolore n’a pas du tout digéré le penalty accordé à Majorque dans les dernières secondes de la partie et l’a rapidement fait savoir à M. Paradas Romero. Selon le rapport de l’homme en noir, le défenseur international l’aurait insulté (” Tu puta madre “, soit ” Put… de ta mère “ en français). L’expulsion semblait alors inévitable pour la nouvelle recrue de Valence. Adil Rami risque à présent une lourde suspension en Liga.

LOSC : Garcia ne cache pas sa satisfaction

Lors de cette 10e journée, Lille a éprouvé les pires difficultés pour venir à bout d’Auxerre. En Bourgogne, la victoire a mis longtemps à se dessiner pour les Dogues pourtant très entreprenants (3-1). La détermination des Lillois a ravi Rudi Garcia. L’entraineur du LOSC ne s’est néanmoins pas privé d’hausser la voix à l’issue de la rencontre afin de remobiliser ses joueurs. ” À la mi-temps, j’avais envie de voir un autre visage de mon équipe, un visage plus ambitieux, plus conquérant. On a loupé un grand nombre de centres, on n’a pas assez frappé au but. On savait qu’on avait des atouts offensifs sur le banc, les trois joueurs qui sont entrés nous ont apporté beaucoup. Certains n’étaient pas à 100%, c’était difficile d’en relancer d’autres alors qu’ils n’avaient pas beaucoup d’expérience avec le groupe. La stratégie de changement a été dictée par pas mal d’éléments. On a pris pas mal de coups, on verra “, a expliqué le coach nordiste sur les ondes de RMC.

Le dilemme de José Mourinho

Longtemps éloigné des terrains suite à une hernie discale, Gonzalo Higuain semble déjà revenu à son meilleur niveau. Auteur d’un nouveau triplé samedi, l’Argentin se positionne désormais pour une place de titulaire sur le front de l’attaque madrilène. Actuellement blessé aux adducteurs, Karim Benzema a véritablement de quoi se faire du soucis pour la suite de la saison. ” José Mourinho a un gros problème. “ Cette déclaration de Kaká à l’issue de la rencontre face au Betis Seville (4-1) résume parfaitement le dilemme auquel The Special One va être confronté dans les prochaines semaines. Le milieu de terrain brésilien fait bien évidement allusion à la bagarre à distance que vont se livrer Gonzalo Higuaín et Karim Benzema, pour une place de titulaire. Afin de ne créer aucune polémique, le technicien portugais a immédiatement tenu à mettre les choses au clair et étouffer l’affaire : ” Pour moi, il n’y a ni titulaires, ni remplaçants quand on parle d’aussi bons joueurs. Benzema était sur le banc, mais il s’échauffait pour peut-être entrer en jeu. Ensuite, quand nous avons vu que nous menions facilement, nous ne voulions prendre aucun risque, étant donné qu’il était blessé il y a peu. “ Pour l’heure, les affaires de l’international français semblent se compliquer un peu plus chaque semaine. Meilleur buteur du Real depuis le début de la saison (3 buts en 5 matches de Liga), Benzema est actuellement à l’arrêt suite à une blessure contractée à l’occasion de la réception de l’Ajax Amsterdam en Ligue des Champions avant la

PSG : Al-Khelaïfi pose ses conditions pour le transfert de Beckham

L’arrivée de David Beckham semble désormais imminente du côté du PSG. Mais avant de signer ce fameux contrat, Nasser al-Khelaïfi a tenu à poser ses conditions afin que l’Anglais serve également à ses autres projets. ” C’est oui à 95%. Il n’a pas encore signé mais l’affaire est très bien avancée “, avançait hier L’Equipe, citant une source interne du club parisien. Reste que l’homme fort du Paris Saint-Germain en veut plus et souhaiterait profiter de l’image que dégage le Spice Boy pour assurer ses arrières. Outre le contrat de 18 moins à hauteur de 4,5 millions d’euros par an, l’ancien joueur de Manchester United serait utilisé pour faire la promotion d’Al-Jazira Sports en France, qui vient d’acquérir deux matches de Ligue 1 à partir de la saison prochaine. L’Equipe nous apprend ainsi ce dimanche que les négociations sur la rémunération globale de Beckham à Paris pourraient inclure un contrat de consultant pour la chaîne Al-Jazira Sports.

OL : Garde satisfait du retour de Gourcuff

Le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais, Yoann Gourcuff, ne s’attendait certainement pas à rejouer si vite en Ligue 1. La blessure de Clément Grenier dès la 43e minute de jeu face à Nancy a ainsi précipité les choses. Rapidement mis à l’épreuve, l’international français n’a pas démérité, délivrant une prestation honorable. En confiance dès ses premiers ballons, l’ancien Bordelais s’est même permis quelques beaux gestes techniques. Dans des propos relayés par L’Équipe , Rémi Garde évoque une première sortie sobre mais efficace : ” Yoann est entré plus vite que prévu dans mon esprit. Du coup, il n’a pas eu le temps de s’échauffer, ni de trop gamberger. Mais il est entré dans de bonnes conditions, on menait déjà 3-0. Il n’y a pas d’enseignements majeurs à tirer au niveau de son jeu en lui-même. Il a recherché des sensations, individuelles et collectives. Et on va continuer à faire en sorte qu’il retrouve sa meilleure forme. “

ASSE : Galtier pense avant tout aux 3 points

Suite au beau succès décroché par Saint-Etienne à Evian (1-2), Christophe Galtier ne cachait pas sa satisfaction. Pour l’entraineur des Verts, seuls les trois points comptent actuellement afin de s’affirmer un peu plus dans la hiérarchie. Un sentiment qui prédomine dans le milieu du football. Cette nouvelle victoire a néanmoins une saveur particulière pour le technicien stéphanois qui n’a pas hésité à saluer le bel état d’esprit développé par ses joueurs. ” Cela fait du bien de renouer avec la victoire, c’était le plus important ici. On a continué de ne pas perdre. Voilà trois points de plus qui récompensent l’état d’esprit des joueurs et leur volonté de ne pas lâcher. On a eu de l’efficacité offensive en seconde période, c’est une bonne chose “ , explique-t-il sur les ondes de RMC.

Match Arsenal – Sunderland en direct

A partir de 14h30 aujourd’hui, suivez le score de Arsenal – Sunderland (Premier League) sur notre section “Match en Direct” ou ici même en bas de page. Sur l’application iPhone et Android Top Mercato, suivez le match dans l’onglet “Live / Résultats”. Arsenal veut remonter dans la première partie de tableau. Pour atteindre cet objectif, les Gunners doivent battre Sunderland ce dimanche. Les hommes d’Arsène Wenger restent sur trois victoires consécutives à l’Emirates Stadium. [require_live:1310035593]

PSG : Luyindula evisage un départ cet hiver

Peguy Luyindula ronge son frein depuis le début de la saison. Écarté du groupe professionnel par Antoine Kombouaré dès la préparation estivale, l’attaquant parisien fait actuellement ses classes avec la CFA. Une situation qui ne lui convient absolument pas. En contact avec plusieurs formations de Ligue 1, l’ancien lyonnais évoque dans un entretien à CFOOT son rapprochement avec Evian Thonon Gaillard malgré le démenti de l’entraineur, Bernard Casoni, ainsi que son président. ” Il y a des discussions, oui c’est vrai, pour l’instant j’ai envie de jouer comme tous les footballeurs. Maintenant Evian ou ailleurs… Je n’ai jamais fermé la porte à aucun club “, a confié l’attaquant âgé de 31 ans.

La Bretagne attend son patron

Rennes reçoit son voisin Lorient pour le dernier match de la dixième journée de L1, dimanche, à 21 heures. Un derby breton qui revêt une importance spéciale entre les deux formations qui se talonnent au classement, Rennes possédant, qui plus est, la meilleure attaque du championnat, alors que les Merlus ont la défense la moins perméable de l’élite. La Bretagne sera en ébullition dimanche soir. Ses deux meilleurs représentants s’étriperont en effet joyeusement pour la suprématie régionale. Avant son déplacement en Ile-et-Vilaine, Lorient compte une longueur de plus que Rennes au classement. Inutile de préciser l’importance de cette rencontre pour deux équipes qui rêvent de jouer les trouble-fêtes à leur façon. Outsiders annoncés du championnat depuis plusieurs saisons, les Rouge et Noir comptent justifier ce statut. Pour cela, il leur faudra écarter leurs voisins, loués pour leur jeu léché. “J’espère qu’il y a eu une prise de conscience sur nos possibilités, a prévenu Frédéric Antonetti avant cette rencontre. On fait vraiment de belles choses contre de grosses équipes mais on a un déficit de points.” Battus à Lille avant la trêve internationale, les Bretons s’appuieront notamment sur leur attaque de feu, la meilleure de l’élite avec 18 buts inscrits, pour faire flancher les Merlus. Il y aura néanmoins du répondant en face : malgré leur jeu offensif, les Lorientais possèdent la meilleure défense de Ligue 1, avec seulement sept buts encaissés avant cette 10e journée. “Cela va être un beau match avec deux équipes qui n’ont pas peur de jouer au ballon. L’objectif est de

AC Ajaccio, Poulard : “Plusieurs mondes d’écart avec le PSG”

Avant de recevoir le Paris Saint-Germain avec l’AC Ajaccio, dimanche (17 heures), à l’occasion de la dixième journée de L1, Yoann Poulard évoque cette rencontre pour Sport.fr. Le défenseur expérimenté du club corse sait que son équipe ne boxe pas dans la même catégorie. Mais il espère bien jouer une mauvaise surprise à Pastore et consorts. Sport.fr : Yoann Poulard, comme jugez-vous le début de saison de l’AC Ajaccio ? Yoann Poulard : Il est conforme à ce qu’on imaginait. L’essentiel est de ne pas être largué au niveau du classement. Il manque pas mal de choses, notamment de la confiance. Il faut qu’on s’améliore sur les plans tactique et technique, mais tout dépend de la confiance. Après plusieurs matchs on s’est dit : “Si on avait été un peu plus cela, un peu plus ceci, il y avait moyen de ramener quelque chose“. On reste sur deux bons résultats nul à l’extérieur, il faut poursuivre dans cette voie. Ce qui serait bien c’est de ne pas être largué au classement par rapport aux équipes qui jouent le maintien, s’accrocher le plus longtemps possible, pour ensuite s’en sortir à la fin de la saison. On peut décrocher le maintien, j’en suis sûr. Sur quoi Ajaccio doit-il s’appuyer pour aller décrocher un 2ème succès en championnat cette année ? Notre état d’esprit de guerrier, dans le bon sens du terme, fait notre force. On met beaucoup de coeur dans nos matchs, parfois trop, ce qui nous fait perdre en lucidité. On a réussi à soulever des

Bordeaux coule à Nice

Le déplacement sur la Côte d’Azur a tourné au fiasco pour les Bordelais, étrillés 3 à 0 par l’OGC Nice, en match décalé de la dixième journée de L1. Toujours aussi mal classés, les Bordelais (8 points) ne progressent pas. Pour les Niçois, cette victoire tombe à pic. Quinzièmes avant cette journée, les Girondins de Bordeaux se retrouvent en 17e position après. Dès le début de la rencontre, les affaires étaient mal embarquées. A la neuvième minute, Mouloungui, au terme d’une action litigieuse, trompe Cédric Carrasso pour la 1ère fois du match (1-0). A la demi-heure de jeu, Cédric Hellebuyck porte le score à 2-0 après une action collective rondement menée. Dépassés dans le jeu, les Girondins retournent dans leur vestiaire menés 2 à 0 et sans véritable espoir de retour. D’autant que François Clerc scelle le sort du match en inscrivant le 3ème but niçois (65e). Le défenseur est là pour dévier le tir de son partenaire Coulibaly, et battre à bout portant Carrasso. Les Niçois s’imposent 3-0, comme lors de leur seule autre victoire de la saison, contre Ajaccio, le 17 septembre dernier.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)