France-Bosnie : les notes

L’équipe de France s’est qualifiée à l’arrachée pour l’Euro 202 après son nul contre la Bosnie (1-1). Peut-être stressés par l’enjeu, les Bleus ont déçu, dominés par de séduisants Bosniens. La défense, souvent dépassée, a coulé. Transparents dans le 1er acte, les joueurs offensifs, sous l’impulsion de Ménez et Nasri, se sont réveillés dans le futur. Lloris : 5 Peu de travail pour le dernier rempart de l’équipe de France. Il ne peut rien sur la superbe frappe enroulée de Dzeko. Il s’est montré solide dans les airs, rassurant sur ses prises de balle par la suite. Le brassard n’a pas été un poids pour lui. Pas sûr néanmoins que lui offrir pour un match aussi important soit un choix judicieux. Réveillère : 4 Le Lyonnais a souffert devant Lulic. Préféré à Debuchy, pourtant convaincant devant l’Albanie, Réveillère a enchainé les approximations défensives, ne portant que peu souvent le danger devant. Un match décevant. Rami : 4 Il avait certes un client contre lui. Il s’est littéralement fait manger par Dzeko sur le but. Pas toujours très inspiré, que ce soit par ses montées offensives ou son placement défensif, le Valencian a eu le mérite de compenser ses manques par une énergie de tous les instants. Abidal :4 Un match décevant du Barcelonais, totalement dépassé sur les prises de balle de Pjanic ou Misimovic, qui lui en ont fait voir de toutes les couleurs. Difficile retour de blessure pour lui. Evra : 5 Dépassé, comme ses compères de la défense, en première période, le Mancunien

Euro 2012 : Le point final sur le groupe I

L’Espagne a parfaitement joué son rôle d’arbitre impartial en battant l’Ecosse lors de l’ultime journée (3-1). C’est donc la République tchèque qui termine 2ème de ce groupe et décroche les barrages grâce à sa victoire en Lituanie (1-4). Dans le détail, la Sélection espgnole a remporté sa huitième victoire en 8 journées sur un doublé du prodigieux David Silva, pensionnaire de Man. City, et un 3ème but de David Villa, le buteur du club catalan. La République tchèque s’est pour sa part imposée grâce à deux penalties de Kadlec et un doublé dans le jeu de Rezek. L’Ecosse échoue à la troisième place.

Euro 2012 : Le point final sur le groupe H

Battu au Danemark (2-1) lors de l’ultime journée, le Portugal termine 2ème et devra en passer par des barrages pour jouer le championnat d’Europe 2012. Le Danemark obtient lui un billet direct. La Norvège est éliminée. Le suspense aura été haletant jusqu’au bout dans ce groupe. Alors qu’un match nul pouvait faire les affaires des deux équipes, le Danemark a décidé de jouer la gagne. Pari gagnant. Un premier but de Krohn-Dehli après seulement 13 minutes de jeu. Le break signé Bendtner en deuxième poériode (63e). Le but de Cristiano Ronaldo juste avant le coup de sifflet final (90e) n’y change rien : le Danemark s’impose 2-1 et termine en tête du groupe. Le Portugal ne conserve sa deuxième place qu’à la faveur d’une meilleure différence de buts contre la Norvège, qui peut nourrir quelques regrets après une dernière victoire 3-1 contre Chypre.

Euro 2012 : Le point final sur le groupe G

Il n’y avait aucun suspense lors de l’ultime journée dans ce groupe. L’Angleterre était assurée de terminer à la 1ère place sans jouer. Le Monténégro était assuré de terminer 2ème, même en cas de défaite en Suisse. Une défaite qui a bien eu lieu (2-0), sur des réalisations de Derdiyok et Lichtsteiner . Les Helvètes peuvent nourrir quelques regrets. Pour l’honneur, le Pays de Galles s’est imposé en Bulgarie (0-1) sur un but de l’inévitable Gareth Bale. Le Monténégro sera l’une des nations bonne à prendre lors des barrages.

Euro 2012 : Le point final sur le groupe F

La Grèce a eu chaud. En tête du groupe F après leur succès contre la Croatie vendredi, les Héllènes se sont fait une belle frayeur en Géorgie. Ils ont en effet étés menés au score jusqu’à 10 minutes du terme de la rencontre, alors que la Croatie dominait dans le même temps la Lettonie. Les Grecs ont finalement renversé la tendance en égalisant tout d’abord par Fotakis (79e), avant que Charisteas (84e) ne donne la victoire à son équipe (1-2). Un succès qui permet à la Grèce de conserver sa place de leader du groupe F et de se qualifier directement pour le championnat d’Europe 2012. Malgré sa victoire devant la Lettonie (2-0), la Croatie passera par les barrages. Luis Fernandez a terminé son aventure avec Israël par une bonne note en allant gagner à Malte (0-2). Le technicien français devrait être remercié après ces éliminatoires.

Euro 2012 : Le point final sur le groupe E

Enorme exploit de la Suède qui, privée d’Ibrahimovic, est parvenue à battre les Pays-Bas qui avaient remporté tous leurs matches jusqu’alors (3-2). Grâce à cette victoire, la Suède termine meilleure 2ème et obtient donc un billet direct pour l’Euro, en compagnie des Oranje ! Le match a été très disputé. Kim Källström a ouvert le score pour les Suédois (15e). Mais Klaas-Jan Huntelaar a rapidement égalise (23e). En deuxième période, Dirk Kuyt donne l’avantage aux Batave (50e). Mais Sebastian Larsson égalise sur penalty (52e) et Ola Toivonen inscrit dans la foulée le but de la victoire (53e). La Hongrie termine 3ème du groupe malgré un triste match nul et vierge à la maison contre la Finlande (0-0). Pour l’honneur, la Moldavie a étrillé Saint-Marin (4-0). La Principauté termine les éliminatoires avec un zéro pointé et une différence de buts saisissante de -53… en 10 matches !

Euro 2012 : Le point final sur le groupe C

Les positions étaient figées avant cette dernière journée dans le groupe. L’Italie a donc remporté une victoire de prestige contre l’Irlande Nord (3-0) avec au passage deux buts de Cassano. La Sélection italienne était assurée de terminer à la 1ère place et de jouer l’Euro avant ce bon résultat. Sans jouer, l’Estonie a conservé sa 2ème place devant la Slovénie, qui s’est tout de même payer le luxe de battre la Serbie (1-0) pour conclure.

Euro 2012 : Le point final sur le groupe B

L’Arménie pouvait arracher la 2ème place du groupe en cas de succès en Irlande. Mais le miracle n’a pas eu lieu. L’Eire s’est logiquement imposée à la maison (2-1) et a ainsi conservé la deuxième place du groupe et sa place pour les barrages. Réduits à dix dès la 26e minute et l’expulsion de Berezovski, les Arméniens n’ont rien pu faire. Le malheureux Aleksanyan a ouvert le score contre son camp juste avant la mi-temps (43e). Dunne a doublé la mise au bout d’une heure de jeu (60e). Mkhitaryan a sauvé l’honneur dans la foulée (62e). La Russie a pour sa part terminé sa campagne de qualification par une roue de bicyclette contre Andorre (6-0). Buts de Dzagoev, Ignashevich, Pavlyuchenko, Dzagoev, Glushakov et Bilyaletdinov. Avec 7 victoires en 10 matches, les Russes auront tranquillement contrôlé ce groupe B. Ils sont directement qualifiés pour l’Euro.

Euro 2012 : Le point final sur le groupe A

Pas de miracle pour la Belgique. Battus par l’Allemagne (3-1) qui aura réalisé le carton plein dans ce groupe, les Diables Rouges terminent à la 3ème place derrière la Turquie, qui a remporté une courte mais précieuse victoire contre l’Azerbaidjan (1-0). Le suspense n’en était pas un, pour l’ultime journée du groupe A des qualifications pour l’Euro 2012. La Belgique a été défaite par l’Allemagne (3-1). C’est donc la Turquie qui s’empare de la 2ème place du groupe, après une dernière victoire, attendue mais difficile, contre l’Azerbaidjan (1-0). La Mannschaft a dominé les Diables Rouges sur des réalisations de Mesut Özil (30e), Schurrle (33e) et Mario Gomez (48e). Fellaini a sauvé l’honneur des Belges en fin de match (86e). Côté Turc, Yilmaz a inscrit le but de la qualification au bout d’une heure de jeu. Concernant l’autre match, sans enjeu, du groupe, match nul et vierge entre le Kazakhstan et l’Autriche (0-0). Au classement final de ce groupe, l’Allemagne réalise un sans faute avec 10 victoires en autant de rencontres disputées. La Turquie arrache la deuxième place et s’offre ainsi une place en barrage, avec deux points d’avance sur la Belgique.

Les Bleus par la (très) petite porte

L’équipe de France a décroché le match nul devant la Bosnie (1-1), ce mardi, à Saint-Denis au stade de France. Un résultat qui permet à la troupe de Laurent Blanc de composter son billet directement pour le championnat d’Europe 2012. Un partage des points quasiment inespéré, alors que la Bosnie, séduisante dans le jeu, avait ouvert le score par Dzeko (44e). Mais Nasri, sur penalty (78e), a offert aux Bleus une qualification qui tient du miracle à la vue du niveau de jeu proposé. Les Tricolores reviennent de loin. De très loin. D’une place de barragiste qui n’aurait pas été volée en fait. On savait que la Bosnie, dans l’obligation de s’imposer au Stade de France pour se qualifier directement pour l’Euro 2012, jouerait son va-tout. On n’imaginait pas que les Bosniens bousculeraient autant une équipe de France apathique, presque bouffée par l’enjeu. Dès l’entame de match, le stress était palpable du côté tricolore, alors que les Bosniens débutaient tambour battant. Dans un stade surchauffé, avec près de 15 000 fans visiteurs qui donnaient de la voix, les joueurs de Safet Susic déroulaient leur jeu. Lulic (quatrième) ou Misimovic (15e) lançaient un premier avertissement. Dzeko (24e) envoyait sa balle dans les nuages après un service parfait de Pjanic, loin d’être “la pleureuse” décrite par Rami et impressionnant sur le terrain. Perdus, totalement dominés, les Bleus tentaient tant bien que mal de poser le pied sur le ballon. Sur la seule opportunité tricolore d’un premier acte à sens unique, Rémy emmenait trop loin son ballon (huitième).

Les Bleuets confirment

L’équipe de France Espoirs s’est imposée ce mardi en Roumanie (0-2), dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2013. Contre un adversaire annoncé comme coriace, les Bleuets, toujours aussi solides, ont pu compter sur un doublé d’Emmanuel Rivière pour faire la différence et enchainer sur un 3ème succès consécutif. Les Bleuets ont montré la voie à leurs ainés. Alors que les A n’ont besoin que d’un point pour se qualifier pour le championnat d’Europe 2012 ce soir, l’équipe de France Espoirs a fait le boulot. Et avec la manière. Les troupes d’Erick Mombaerts n’ont pas tremblé pour disposer de la Roumanie (0-2). Un adversaire pourtant d’un tout autre calibre que la Lettonie et le Kazakhstan, qui avaient déjà subi la loi des jeunes Tricolores. Disposés en 4-2-3-1, le schéma dans lequel les Tricolores devraient évoluer contre la Bosnie, les Bleuets ont fait la différence en première mi-temps grâce à leur seul attaquant. Emmanuel Rivière a confirmé son statut de cadre de cette équipe en inscrivant un doublé. Le Toulousain coupait parfaitement un centre de Cabella (17e), avant de doubler la mise juste avant la mi-temps avec plein de sang-froid après un remarquable service de Coquelin (44e). Une finale contre la Slovaquie L’équipe de France n’a pas vraiment été inquiétée dans cette rencontre, contre des Roumains réduits à 10 peu après l’heure de jeu (68e). La charnière Varane-Mangala a une nouvelle fois été très solide et progresse match après match. Mavinga s’est montré également très remuant dans son couloir gauche. Dans le secteur offensif, Griezmann, préféré

Match France – Bosnie en direct

A partir de 21h00 aujourd’hui, suivez le score de France – Bosnie sur notre section “Match en Direct” ou ici même en bas de page. Sur l’application iPhone et Android Top Mercato, suivez le match dans l’onglet “Live / Résultats”. C’est le jour J pour l’équipe de France qui obtiendra directement son ticket pour l’Euro 2012 en cas de victoire et même de match nul face à la Bosnie. Après avoir battu l’Albanie (3-0), les Bleus doivent finir le boulot contre la formation de Safet Susic qui a les dents longues. Il faudra se méfier de joueurs comme Pjanic, Dzeko ou encore Ibisevic qui veulent tromper la vigilance de Lloris. Toute la France doit se retrouver pour ce match capital qui doit nous éviter de passer par “la case” barrages (aller/retour) encore une fois… [require_live:100013968]

OM : Gignac, retour contre Toulouse ?

Victime de douleurs récurrentes aux adducteurs, André-Pierre Gignac s’entraîne et se renforce physiquement d’arrache-pied pour revenir à la compétition. un travail de longue haleine qui semble porter ses fruits selon les dires du docteur olympien Christophe Baudot qui s’est exprimé sur le site officiel marseillais: “Il sent mieux son corps, il n’a plus de douleur. Psychologiquement, il s’accroche. Il sait qu’il doit travailler plus pour intégrer le collectif car on a besoin de tout le monde. Si cela se passe bien ce mardi et mercredi, je pense que l’on pourra dire “objectif Toulouse”.” Il retrouverait ainsi sur sa route ce samedi son ancien club, le Téfécé.

France – Bosnie : les compos

Jéréméy Ménez a été préféré à Valbuena à droite. Cabaye a été préféré à Alou Diarra au milieu de terrain. Rémy est titulaire en pointe, aux dépens de Cissé et Gomis. Rappelons que la sélection française affronte la Bosnie à Saint-Denis au stade de France, pour l’ultime journée des qualifications pour l’Euro 2012. Une rencontre qui fait figure de finale du groupe D, les deux formations se talonnant au classement. Un match nul suffit aux Bleus. “C’est une finale, mais pas une vraie finale. Parce qu’il y a une séance de rattrapage. Ça en a l’atmosphère, mais il y a un filet pour les deux équipes.” Laurent Blanc a tenté de dédramatiser la situation. A l’heure d’affronter la Bosnie, mardi, devant le public du Stade de France qui n’a pas franchement été emballé par cette affiche, les dernières places ayant du mal à se vendre, les Tricolores sont en ballotage favorable. Invaincus depuis 14 matchs et en tête du groupe D, les Bleus abordent cette rencontre avec qui plus est une certaine marge de manoeuvre : un nul leur suffirait pour se qualifier. Comme en 1993 avant d’affronter la Bulgarie dans un fameux match couperet rétorqueront certaines mauvaises langues. Il est vrai que tous les voyant sont loin d’être au vert dans le camp français. Mais les partenaires de Lloris, qui sera capitaine pour la 4ème en sélection pour cette occasion, ont dissipé quelque peu les doutes qui ont suivi les nombreux forfaits (Mexès, Benzema, Ribéry) en s’imposant avec la manière devant l’Albanie (3-0). La

Roma : …et Totti manquera aussi le derby romain !

Premier coup dur pour l’AS Rome! En pleine mission redressement au classement, le club de la Louve devra se passer des services de son capitaine Francesco Totti. En effet, le milieu emblématique galliorosso souffre d’une lésion musculaire à la cuisse droite et a été contrait de déclarer forfait pour le derby face à la Lazio Rome. Une absence dont se serait bien passé l’entraîneur Luis Enrique.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)