Atlético : Diego veut frapper un grand coup au Bernabéu

Vilipendé au VfL Wolfsburg où il a accumulé les écarts, le milieu de terrain Diego Ribas se refait une “beauté” en Espagne, du côté de l’Atlético de Madrid. Et celui-ci compte bien réaliser un gros match ce weekend face au… Real Madrid au Stade Santiago-Bernabéu, qui reste sur une série de 12 victoires consécutives toutes compétitions confondues, dont cinq à domicile en Liga. Et pour couronner le tout, l’Atlético n’a plus gagné sur la pelouse du Bernabéu depuis 12 ans! Mais pas de quoi affoler Diego dans les colonnes du quotidien ibérique Marca: “Nous voulons frapper un grand coup et Bernabéu est l’endroit idéal. Oubliez les 12 ans sans gagner et jouer de la même façon qu’à la maison. C’est une motivation pour nous de savoir, qu’après tant d’années, nous pouvons mettre fin à cette série.“

AS Rome, Gago : “Un choix pris à la dernière minute”

Cantonné au banc de touche au mieux, à l’équipe réserve au pire, le milieu de terrain du Real Madrid Fernando Gago a pris ses valises cet été, direction l’AS Rome. Dans les colonnes du quotidien transalpin Leggo, l’Argentin a expliqué comment s’était déroulé son transfert dans la capitale de la Ville Éternelle. “C’est une décision que j’ai prise à la dernière minute“, affirme-t-il. “J’ai connu une saison difficile au Real Madrid à cause des blessures. Le directeur général Franco Baldini m’a offert la possibilité et cela en été une. Il y a maintenant un nouveau projet et la possibilité de jouer au football. Je suis heureux, cette équipe est faite pour moi, mais mon futur dépend de la Roma.“

Liverpool : Dalglish ne sait rien pour Cole

En prêt cette saison à Lille, Joe Cole s’est distingué par au CSKA Moscou (0-2) en réalisant un match de grande qualité, qui aurait même pu le voir marquer un but, si le poteau ne s’était pas mis sur son chemin. Une bonne acclimatation de l’Anglais que les dirigeants lillois aimeraient bien conserver d’ici la fin de la saison. A ce sujet, l’entraîneur des Reds Kenny Dalglish a expliqué en conférence de presse, relayée par France Football, qu’il ne savait pas de quoi sera fait l’avenir du milieu offensif: “Je ne suis au courant de rien à ce sujet. Je sais que Lille a battu le CSKA Moscou (2-0) mardi et que le garçon (Joe Cole) a tiré sur le poteau et joue bien en ce moment. Mais il a bien joué la plupart du temps.” Pour rappel, Lille paye seulement un tiers du salaire de Joe Cole. Si ce dernier souhaitait rester, il devra consentir à de gros efforts financiers…

Naples : Cavani ne veut pas bouger

Auteur d’un doublé salvateur contre Manchester City (2-1), l’avant-centre uruguayen Edinson Cavani a une nouvelle fois attiré toute l’attention autour de lui. Pisté par Manchester City ou encore le Paris Saint-Germain, le “Matador” a confié dans les colonnes du quotidien transalpin Il Mattino qu’il se sentait bien du côté de San Paolo. “J’appartiens à Naples et je suis heureux ici“, a-t-il ainsi affirmé. “Je reste calme j’essaye juste d’être au mieux pour l’équipe, je ne pense pas à moi.” Depuis son arrivée voici une saison, le “Matador” a inscrit 41 buts en 61 rencontres avec les Partenopei.

German Denis, la revanche du matador argentin

A 30 ans, German Denis entame sans doute le dernier grand tournant de sa carrière de footballeur professionnel. De ses débuts prometteurs à Talleres de Remedios de Escalada à sa renaissance incroyable à l’Atalanta Bergame, zoom sur un attaquant dont les plus belles années sont peut-être devant lui. Un départ très moyen. Après avoir débuté son parcours (1997-1999) à Talleres de Remedios de Escalada, un club modeste qui évoluait à l’époque en D3 argentine, German Denis choisit de rejoindre Quilmes à l’aube du 21e siècle. Mais cette pige ne lui permet pas de se mettre en évidence et il rejoint rapidement la formation de Los Andes avec laquelle il inscrit une vingtaine de buts lors de la saison 2000-2001. Plutôt que de persévérer dans son pays natal, le buteur choisit de rejoindre l’Europe dès que les dirigeants de Cesena lui tendent la main. Mais en Serie C, German Denis n’arrive pas à s’imposer et il se contente d’inscrire deux buts en 2002/2003. Alors que sa carrière est au point mort, le goleador reçoit un coup de fil de l’entraîneur d’Arsenal de Sarandi. Ce dernier n’est autre que Jorge Burruchaga qui jouit d’une cote de popularité énorme en Argentine après avoir gagné la Coupe du monde 1986 aux côtés d’un certain Diego Maradona. Sans hésiter, German Denis plie bagages et progresse significativement avec son nouveau mentor même si ses statistiques ne décollent pas vraiment entre 2003 et 2005. Malheureusement pour lui, le technicien reçoit une proposition alléchante des dirigeants d’Estudiantes La Plata et donc il se

Arsenal : Arteta veut éviter les deux épouvantails de la C1

Grâce à son succès face au Borussia Dortmund (2-1), Arsenal a validé son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le milieu de terrain espagnol Mikel Arteta était satisfait, dans les colonnes du Guardian, de la prestation des siens: “Nous ne voulions pas aller en Grèce chercher un résultat, nous avons fait le travail avec sérieux. Cela nous enlève une grande pression. Il y a des avantages à être premiers du groupe, ce qui nous donne une meilleure chance d’aller loin.” Et le joueur d’Arsenal espère bien éviter les deux épouvantails: “Toutes les équipes de la Ligue des champions sont dures, mais s’il y en a que vous voulez éviter, c’est bien le Real et Barcelone.“

Chelsea, Villas-Boas : “C’est ma faute”

Chelsea a réalisé la très mauvaise opération de la 5e journée de la Ligue des champions en s’inclinant sur la pelouse du Bayer Leverkusen (2-1). En conférence de presse d’après-match, relayée par The Guardian, l’entraîneur des Blues André Villas-Boas a assumé la responsabilité de cette contre-performance face aux journalistes: “La confiance est faible, mais les joueurs attendent que leur entraîneur les inspirent. C’est mon travail, de motiver et inspirer mes gars. Leur talent est immense, le rythme de travail est bon, mais c’est ma faute. Je dois les motiver pour qu’on obtienne une victoire contre les Wolves [samedi,ndlr], puis contre Liverpool en Carling Cup [mardi, ndlr]. Nous avons deux matchs à domicile et ont besoin de se concentrer.“

Arsenal : Wenger idolâtre Van Persie

On n’arrête plus Robin van Persie! L’international néerlandais a encore inscrit un doublé avec Arsenal contre le Borussia Dortmund (2-1) en Ligue des champions. “Robin est exceptionnel“, a tout simplement affirmé son entraîneur Arsène Wenger en conférence de presse, relayée par RMC. “Il se sert de notre style offensif depuis les ailes et je n’oublie pas que c’est lui qui marque nos buts. J’espère que nous pourrons le garder en forme.” Et l’Alsacien compte bien lui laisser le brassard de capitaine à l’avenir: “Pour en faire notre capitaine, j’ai vu qu’il parlait de son état d’esprit, il est complètement focalisé sur le foot, il pense au foot jour et nuit. Ce n’est pas toujours un mauvais choix que de faire de son attaquant son capitaine même si les attaquants sont davantage concentrés sur leur jeu.“

Ces joueurs qui n’arrêtent pas de marquer

Avec les évolutions tactiques, des joueurs qui possèdent une condition physique impeccable et une rigueur défensive qui n’a rien à voir avec les décennies précédentes, beaucoup d’observateurs seraient tentés de dire qu’il est plus difficile de marquer en 2011. Et pourtant, quatre joueurs enfilent les buts comme des perles depuis presque un an, à un rythme infernal. Focus. Lionel Messi (FC Barcelone) Il n’était pas encore parvenu à marquer en Italie, c’est dorénavant chose faite. Grâce à un penalty contre le Milan AC (2-3) en Ligue des champions, Lionel Messi a inscrit ici son 51e but en… 51 matches lors de l’année civile. Depuis le début de la saison, le total est également saisissant avec 27 réalisations en 26 rencontres, dont 15 rien qu’en Liga. La “Pulga”, en plus d’être un redoutable buteur, est aussi à la passe, comme on a pu le voir mercredi soir notamment sur le but de Xavi. Avec un rendement aussi fou, couplé d’un palmarès irrationnel sur la saison 2010/2011, on voit mal comment le troisième Fifa Ballon d’Or pourrait lui échapper en janvier prochain… Cristiano Ronaldo (Real Madrid) Si le Real Madrid réalise un début de saison flamboyant avec douze victoires consécutives toutes compétitions confondues, c’est – en grande partie – dû à son buteur portugais Cristiano Ronaldo. En seulement trois saisons, “CR7” a franchi la barre symbolique des 100 banderilles avec la Casa Blanca, avec une pointe stratosphérique l’an passé à 40 buts en 34 matches de Liga ! S’il n’a pas marqué en Ligue des champions contre

Chelsea : Lampard tend la main aux dirigeants

Frank Lampard (33 ans, 11 matches de Premier League en 2011/2012, 6 buts) évolue à Chelsea depuis le mois de juin 2011 ce qui signifie qu’il est chez les Blues depuis plus de dix ans ! Le milieu de terrain du club londonien espère vraiment pouvoir continuer l’aventure le plus longtemps possible avec Chelsea. Interrogé au sujet du fait que son contrat expirera en juin 2013, l’international anglais a souligné dans les colonnes du London Evening Standard qu’il restera à Stamford Bridge tant que les dirigeants voudront le garder. Autrement dit, Frank Lampard aimerait bien signer un nouveau bail jusqu’en juin 2014 voire 2015 avant de ranger les crampons au vestiaire.

Man City : un ancien Blaugrana prêté en D2 (officiel)

Lors du mois de décembre 2010, Gai Assulin (20 ans) avait accepté de signer à Manchester City étant donné qu’il n’arrivait pas à gagner sa place au sein de l’équipe première du FC Barcelone. Problème : l’international israélien n’a pas non plus réussi à s’imposer chez les Citizens depuis son arrivée ! Du coup, les dirigeants du club qui domine actuellement la Premier League ont accepté de prêter officiellement Gai Assulin à Barnsley (Championship, D2 anglaise) jusqu’au 3 janvier 2012. Espérons pour cet espoir qu’il va mettre à profit cette expérience à l’étage inférieur et revenir plus fort à Manchester City.

Dortmund : Hummels dans les petits papiers de la Juve

En dépit d’un recrutement sans précédent l’été dernier, la Juventus Turin songe déjà à la saison prochaine et souhaiterait renforcer son arrière-garde avec la signature d’un défenseur central de classe internationale. Et selon le quotidien allemand Bild et le journal transalpin Il Corriere dello Sport, le directeur sportif turinois Beppe Marotta s’est rendu à l’Emirates Stadium pour assister à la rencontre entre Arsenal et le Borussia Dortmund. Motif du déplacement, superviser l’international allemand Mats Hummels. Âgé de 22 ans, le défenseur formé au Bayern Munich et qui fait actuellement les beaux jours des Borussen serait estimé à environ 15 millions d’euros.

Débat TM : Deschamps est-il encore l’homme de la situation ?

Après la défaite contre l’Olympiakos en Ligue des champions (0-1), le président de l’OM Vincent Labrune a parlé de “faute professionnelle”. Didier Deschamps est-il encore le coach idoine pour le club provençal ? Notre avis. Difficile de remplacer Deschamps (Vincent Bogard) De toute évidence Didier Deschamps est toujours l’entraîneur idéal pour être sur le banc de l’Olympique de Marseille. Même si une partie des supporters réclame par exemple le retour d’Éric Gerets après un début de saison décevant, force est de constater qu’ils oublient tout ce que le champion du monde 1998 a apporté à l’OM. En effet, l’ex-entraîneur de la Juventus Turin ou encore de l’AS Monaco a remporté un titre de champion de France en 2010, deux Coupes de la Ligue en 2010 et 2011 et deux Trophées des champions en 2010 et 2011 ! Excusez du peu après des années de vaches maigres ! Son expérience du haut niveau et sa culture de la gagne sont incontestables. Même s’il est en conflit avec le directeur sportif José Anigo, Didier Deschamps garde la confiance du président Vincent Labrune et de la propriétaire Margarita Louis-Dreyfus qui n’ont pas les moyens de le licencier (cela coûterait entre 8 et 13 millions d’euros !… mais aussi de trouver facilement un meilleur entraîneur que lui sur le marché. Deschamps a grillé ses jokers (Julien Froment) “Une faute professionnelle“. Cette phrase assassine du président olympien Vincent Labrune n’était certainement pas dite dans le vent. Outre les joueurs, Didier Deschamps est assurément le premier visé. Si le Basque a réalisé deux belles

OM, A.Ayew : “Le Clasico peut toujours changer”

Battu au Vélodrome face à l’Olympiakos le Pirée (0-1) en Ligue des champions, l’Olympique de Marseille connaît une semaine cataclysmique après la défaite en Ligue 1 contre Montpellier. Reste que les Marseillais croiseront le fer avec le Paris Saint-Germain dimanche prochain lors du Clasico. Une rencontre qui pourrait remettre en selle l’OM selon André Ayew au micro de RMC: “Si on fait un vrai match contre Paris et qu’on gagne, ça peut changer beaucoup de choses pour nous et les supporters. J’ai confiance en tout le monde et dans le groupe. On va arriver avec beaucoup de détermination et n’avoir qu’une idée en tête, celle de gagner. On va jouer contre Paris, on est dixième en Ligue 1. Il faut se rapprocher des autres. Il va falloir qu’on ait de la détermination sans faire n’importe quoi.“

Inter Milan : Chivu dans le viseur des Spurs

Libre en fin de contrat en juin prochain, le défenseur international roumain Christian Chivu a l’embarras du choix, en dépit de ses 31 ans. Et l’Inter Milan ne serait pas contre à l’idée de le laisser partir. Aussi, selon divers médias transalpins, le joueur passé par l’Ajax Amsterdam et l’AS Rome pourrait connaître un nouveau championnat, l’Angleterre en l’occurrence. A la recherche d’un défenseur, Tottenham serait en effet très intéressé par le profil polyvalent de Christian Chivu. A noter toutefois que le Real Madrid, Manchester City, Liverpool ou encore le Paris Saint-Germain seraient aux aguets.