Vasco de Gama : Juninho suspendu 2 ans ?

Vasco de Gama : Juninho suspendu 2 ans ?

L’ancien milieu de terrain de l’OL, aujourd’hui au Vasco de Gama, Juninho, 37 ans, pourrait être suspendu 2 ans pour une entorse au règlement des contrôles anti-dopage. Juninho joue gros ! L’ex-canonnier de l’Olympique Lyonnais encourt jusqu’à deux ans de suspension. Le tort du joueur de Vasco de Gama : être repassé par le vestiaire avant de se présenter au contrôle anti-dopage, ce qui est scrupuleusement interdit par le règlement. A bientôt 38 ans (le 30 janvier prochain), nul doute qu’une telle sanction pourrait mettre un terme, de manière anticipée, à la carrière de l’international auriverde (40 sélections).

Nice : Bauthéac revient sur son échec stéphanois

Arrivé à Nice cet été après deux saisons à Dijon, Éric Bauthéac a évoqué son passage à Saint-Étienne. Formé dans le Forez, le milieu de terrain français n’a jamais réussi à convaincre les dirigeants stéphanois de lui proposer un contrat pro. “A la sortie du centre, quand le club ne m’a pas conservé, je ne savais pas trop quoi faire. Tu te retrouves devant des portes, mais tu ne passes pas. Et là, ça te fait quelque chose, a-t-il lâché lors d’un entretien accordé mercredi sur le site officiel de Nice. Des clubs comme Brest et Arles-Avignon m’ont fait part de l’intérêt. J’ai finalement rejoint l’AS Cannes. C’était peut-être un mal pour un bien, je n’étais peut-être pas prêt à l’époque. En National puis en Ligue 2, je pense en tout cas avoir mûri et grandi.”

Irlande : Redknapp à la place de Trapattoni ?

Irlande : Redknapp à la place de Trapattoni ?

L’ancien manager de Tottenham, Harry Redknapp, est fortement pressenti pour succéder à l’Italien Giovanni Trapattoni à la tête de la sélection irlandaise rapporte différents médias britanniques, dont The Sun. Trapattoni est sur la sellette ! Troisième du Groupe C dans les éliminatoires de la Coupe du Monde 2014, l’Irlande n’est qu’à un point de la Suède de Zlatan Ibrahimovic (2e). Corrigée récemment par l’Allemagne à domicile (1-6), l’Irlande pourrait changer, dans les heures à venir, de sélectionneur. En effet, la presse britannique relaye un vif intérêt de la Fédération irlandaise pour l’ex-coach de Tottenham, Harry Redknapp, qui occupe actuellement un poste dans l’organigramme de la formation de Bournemouth, pensionnaire de D4 anglaise.

PSG : Cantona se reconnaît en Ibra !

PSG : Cantona se reconnaît en Ibra !

L’ancien joueur de l’OM et de Manchester United, Eric Cantona, a assuré, ce mercredi, apprécier la personnalité de l’attaquant du PSG, Zlatan Ibrahimovic, pas très éloignée de la sienne. “Il semble avoir du charisme. Et il est capable de dire des choses qui peuvent faire réfléchir sur le monde du football et son fonctionnement”, a reconnu l’ancien numéro 7 des Red Devils, qui était adulé par les fans pour son talent mais aussi son franc-parler, en club comme en sélection.

Valence : Mathieu veut changer d’air mais…

Valence : Mathieu veut changer d’air mais…

Pas vraiment dans les petits papiers de son entraîneur, Mauricio Pellegrino, en ce début de saison, le défenseur français, Jérémy Mathieu, n’a pas exclu, dans les colonnes de Super Deporte, de quitter Valence dans les mois à venir. “Je ne pense pas à partir. J’aimerai bien finir ma carrière à Valence, mais d’un autre côté, si une belle offre arrive pour le club comme pour moi, je suis prêt à l’étudier”, a confié l’ancien Sochalien et Toulousain, âgé de 28 ans, et qui ne compte qu’une sélection en équipe de France. Un nouveau challenge en Europe pour relancer sa carrière internationale ? Affaire à suivre.

EdF, Matuidi : “On a pris notre pied”

EdF, Matuidi : “On a pris notre pied”

Auteur d’une excellente prestation mardi contre l’Espagne (1-1), le milieu de terrain, Blaise Matuidi, est revenu sur sa performance et celle de ses coéquipiers au micro de RMC. “C’était bon, un vrai bon moment. En plus on était un peu frustré après les occasions manquées. Marquer à la fin, c’était comme une victoire (…). On est monté d’un cran et ça a soulagé notre défense. On a gagné des ballons et on les a surtout bien utilisés. Ça nous a permis d’aller de l’avant. En 2e mi-temps, on a pris notre pied en allant les chercher (…). C’était une grande émotion de pouvoir jouer contre la meilleure équipe du monde. Je suis très fier d’avoir rendu une bonne copie. Maintenant je ne vais pas m’enflammer. Je dois encore beaucoup travailler”, a confié le milieu du Paris-SG sur RMC.

Le PSG et De Rossi, ça se précise !

Le PSG et De Rossi, ça se précise !

Outre les dossiers Ashley Cole et Neymar, le Paris-SG semble s’être décidé à passer la seconde sur le dossier menant au milieu défensif de l’AS Rome, Daniele de Rossi, 29 ans, à en croire La Gazzetta dello Sport. De Rossi fait l’unanimité au PSG Courtisé depuis plusieurs mois par les plus grands clubs européens (Manchester City, Real Madrid), le nom du milieu défensif de l’AS Rome et de la Squadra Azzurra, Daniele de Rossi, revient avec insistance du côté du Paris-SG. Après l’appel du pied de l’ancien prodige de Pescara, Marco Verratti, c’est l’entraîneur de la formation francilienne lui-même, Carlo Ancelotti, qui s’était essayé, à coup d’arguments, au jeu de la séduction à l’égard du Romain. “C’est un joueur excellent (…). C’est un grand milieu de terrain, et je pense qu‘il est normal qu’il soit associé au Paris Saint-Germain, puisque le PSG est l’un des rares clubs qui peut dépenser beaucoup d’argent lors du mercato, mais pour l’instant, le mercato est fermé. Si besoin, on verra ça en janvier. Zeman lui a reproché un manque d’engagement ? Ce n’est qu’un son de cloche, il faudrait entendre d’autres opinions. Je ne pense pas que De Rossi soit d’accord avec ce jugement”, avait déclaré en début de semaine le technicien italien dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport. En froid avec son entraîneur, Zdenek Zeman, du côté de l’Olimpico, De Rossi n’en reste pas moins fidèle au club de son coeur, pour lequel il défend les couleurs depuis plus d’une décennie. Cependant, le joueur, âgé de

EdF, Debuchy : “A l’Euro, c’était différent”

EdF, Debuchy : “A l’Euro, c’était différent”

Le latéral droit de l’équipe de France, Mathieu Debuchy, n’a pas boudé son plaisir suite au nul rapporté d’Espagne (1-1), mardi, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2014. Pour lui, un ingrédient a tout changé : “le jeu”. “Ça ressemblait à une victoire. Dans le vestiaire, c’était un grand moment (…). On est content du résultat, surtout arraché comme ça. On s’est battu tout le match. On s’est donné à fond. C’est un bon match nul, c’est logique. L’arrêt d’Hugo (Lloris) a été un tournant (…). A l’Euro, c’était différent. On avait peut-être trop respecté l’Espagne. On avait déjà pensé à défendre. Là, le discours était un peu différent, le coach voulait qu’on joue notre jeu”, a déclaré le défenseur lillois sur RMC.

Real Madrid : Modric en appelle à Bale !

Real Madrid : Modric en appelle à Bale !

Anciens partenaires du côté de Tottenham, Luka Modric et Gareth Bale pourraient évoluer de nouveau ensemble, mais du côté du Real Madrid. Le premier en a émis le souhait au micro de la BBC Radio Wales. “Je suis d’accord avec ceux qui pensent que Gareth (Bale) doit jouer au Real. J’espère qu’il viendra. Ce serait fantastique, c’est un joueur extraordinaire”, a témoigné le prodige croate, qui a quitté les Spurs pour les Merengue l’été dernier. Depuis quelques mois, la formation entraînée par José Mourinho lorgne le milieu gallois, sans pour autant trouver un terrain d’entente avec ses homologues britanniques.

Tout pousse Drogba à rejoindre la Juve cet hiver !

Tout pousse Drogba à rejoindre la Juve cet hiver !

En grande difficulté sportive avec son club, le Shanghai Shenhua, l’avant-centre ivoirien, Didier Drogba, 34 ans, pourrait bien rallier l’Europe et la Juventus Turin, qui lui fait les yeux doux depuis plusieurs mois rapporte Tuttosport. Salaires non perçus et deuxième division en vue Quatre mois après son départ de Chelsea, Didier Drogba va très certainement retrouver l’Europe dans les semaines à venir ! Désireux de remporter la Ligue des champions asiatique lors de son arrivée au Shanghai Shenhua, l’ancien Marseillais déchante aujourd’hui, avec une équipe qui flirte dangereusement avec la zone de relégation. A huit points du premier relégable, la formation de Shanghai, entraînée par l’Argentin Sergio Batista, n’est toujours pas assurée d’évoluer en Premier League chinoise la saison prochaine. Au-delà des résultats, c’est la santé économique de Shanghai Shenhua qui inquiète. En effet, le club n’a pas payé les partenaires de Nicolas Anelka et Didier Drogba le mois dernier. Ces derniers, passablement énervés, ont décidé de boycotter l’entraînement en début de semaine et seraient même prêts à ne pas répondre présents, le week-end prochain, pour la rencontre cruciale contre Changchun Yatai rapporte le quotidien local, Xiaoxiang Morning Herald. Une gronde qui pourrait bien amener Didier Drogba, qui perçoit tout de même un salaire de 10 millions d’euros annuel au sein du championnat de l’Empire du milieu, à rejoindre le Vieux Continent. La Juve reste à l’affût L’avenir flou de Shanghai Shenhua intéresse tout particulièrement un club en Europe, la Juventus Turin. Après avoir approché l’attaquant de l’Athlétic Bilbao, Fernando Llorente et celui de Manchester

Liverpool : Sahin réclame de la patience

Liverpool : Sahin réclame de la patience

L’été dernier, Nuri Sahin a été prêté par le Real Madrid à Liverpool. Le milieu de terrain turc espère que les Reds vont réaliser une grande saison et donc vite redresser la barre en Premier League (14e place). “Il faudra du temps pour que Liverpool revienne au niveau où il veut être. Quand Klopp est arrivé (à Dortmund, un de ses anciens clubs), nous n’avions pas une équipe pour être champions. Il a changé beaucoup de choses et apporté sa philosophie. Il a fallu un certain temps pour que tout le monde le suive. (…) Je vois que Brendan (Rodgers) fait la même chose. Sa présence m’a incité à venir ici”, a assuré Nuri Sahin dans le Liverpool FC Magazine.

Séville : Fabiano de retour, Navas sur le départ ?

Séville : Fabiano de retour, Navas sur le départ ?

Actuellement 7e de Liga, le FC Séville préparerait une mini-révolution dans son effectif. Les dirigeants andolous étudieraient ainsi un retour de l’attaquant brésilien Luis Fabiano et seraient prêts à céder Jésus Navas révèle Estadio Deportivo. Séville va-t-il faire du neuf avec du vieux ? A en croire le quotidien ibérique Estadio Deportivo, la formation andalouse songerait à rapatrier son ancien buteur (2006-2011), Luis Fabiano. L’international auriverde (44 capes), âgé de 31 ans, est actuellement lié avec le club de São Paulo jusqu’en 2015. Plus surprenant, le FC Séville aurait fait comprendre à son meneur de jeu, Jesus Navas, qu’il bénéficiera d’un bon de sortie en cas d’offre conséquente. L’international espagnol (21 sélections), âgé de 26 ans, technique et rapide, pourrait intéresser bon nombre de formations européennes dans les semaines et les mois à venir. Affaires à suivre donc.

Divers : Benitez guette la bonne opportunité

Divers : Benitez guette la bonne opportunité

Sans club depuis son départ de l’Inter Milan en décembre 2010, le technicien espagnol, Rafael Benitez, 52 ans, a assuré au quotidien Sport qu’il est toujours sur le marché. Des nouvelles de Rafael Benitez ? Un temps annoncé en Liga, puis en Premier League ou encore en Serie A, l’entraîneur champion d’Europe avec Liverpool en 2005 ne veut pas se faire oublier. “Je suis en attente d’une équipe très ambitieuse, pouvant être compétitive”, a assuré Benitez dans les colonnes de Sport. Ces derniers jours, son nom revient avec insistance du côté du Milan AC où Massimiliano Allegri est sur la sellette. Affaire à suivre.

L’agent de Macheda met son grain de sel !

L’agent de Macheda met son grain de sel !

La rupture est consommée entre Federico Macheda et les dirigeants de Manchester United. L’attaquant est convaincu qu’il n’arrivera jamais à s’imposer chez les Red Devils. Un départ en janvier est une hypothèse de plus en plus crédible. Le Daily Mail en est convaincu ! A en croire le journal anglais daté de ce mercredi, l’aventure de Federico Macheda à Manchester United risque de se terminer en eau de boudin. Malgré deux prêts à la Sampdoria Gênes (janvier-juin 2011) et plus récemment chez les Queens Park Rangers (janvier-juin 2012), l’attaquant italien stagne depuis déjà plusieurs mois. Cette saison, le manager écossais Sir Alex Ferguson ne l’a pas utilisé à une seule reprise ! A 21 ans, le joueur qui évolue à Old Trafford depuis plus de cinq ans a des envies d’ailleurs. Par le biais de ITASportPress, l’agent Giovanni Bia -qui a effectué une pige indigente à Saint-Étienne il y a une dizaine d’années en tant que footballeur- a fait savoir que son poulain en a marre de cirer le banc. “Comment peut-il être décisif pour l’équipe s’il ne joue jamais ?, a-t-il demandé. Manchester United a quelques joueurs phénoménaux sur le plan offensif. Par conséquent, il est vraiment difficile pour Federico de trouver sa place.” Pour lui c’est sûr, le natif de Rome mettra les voiles pendant le mois de janvier si sa situation ne s’améliore pas. “Il veut jouer et s’il ne peut pas le faire, alors nous essaierons de trouver une solution durant le mercato hivernal.” Giovanni Bia a révélé qu’il va bientôt “parler avec Sir

OM : Rémy a une chance de signer à Chelsea

OM : Rémy a une chance de signer à Chelsea

On le sait, la situation de l’attaquant anglais Daniel Sturridge est difficile à Chelsea. Le jeune joueur pourrait quitter les Blues lors du mercato hivernal et rejoindre Arsenal, Liverpool ou Tottenham. Cas échéant, les Blues pourraient se tourner vers la France afin de dénicher un nouvel attaquant de qualité. Selon le London Evening Standard, le club londonien apprécierait énormément le profil de Loïc Rémy. Le président de l’OM, Vincent Labrune, pourrait accepter de lâcher l’international français s’il peut récupérer au passage une indemnité globale comprise entre 15 et 20 millions d’euros. Roman Abramovitch va-t-il encore casser sa tirelire ?

Reims : Fournier veut inquiéter le PSG

Reims : Fournier veut inquiéter le PSG

Samedi prochain, l’équipe du PSG accueillera Reims dans le cadre de la 9e journée de Ligue 1. L’entraîneur champenois, Hubert Fournier, pense que ses joueurs sont capables de rivaliser avec le club de la capitale. “Paris a le meilleur effectif de Ligue 1. Pour nous, cette rencontre est surtout l’occasion de se confronter à ce qui fait de mieux dans le championnat français. C’est aussi une occasion de se prouver que sur un match on peut faire douter et inquiéter cette équipe. Ces matches nous permettent aussi de nous surpasser, d’aller au-delà de nos limites. Il va falloir y aller avec courage et audace pour les inquiéter”, a analysé le coach de Reims dixit RMC.

EdF : Cantona se fout du nul en Espagne !

EdF : Cantona se fout du nul en Espagne !

Qu’on se le dise, Éric Cantona n’est pas un supporter inconditionnel de l’équipe de France. En effet, l’ancien attaquant des Bleus ou encore de Manchester United a indiqué qu’il n’a pas assisté à la rencontre de mardi soir face à l’Espagne (1-1, éliminatoires du Mondial 2014. “Je m’en fous, je n’ai pas regardé le match. J’ai juste mangé dans un grand restaurant italien !”, a lâché celui qu’on surnommait “The King” en Angleterre au cours d’un entretien relayé par RMC. En revanche, Éric Cantona a indiqué qu’il aimerait bien que Zinedine Zidane soit un jour le guide tricolore. “Qu’il devienne un jour sélectionneur de l’équipe de France me paraît évident. Parce qu’il comprend le foot, il avait une grande lecture du jeu.”

Une sérénité passagère pour Balotelli ?

Une sérénité passagère pour Balotelli ?

Mario Balotelli nous étonnera toujours. Que ce soit sur ou en dehors des terrains, l’attaquant semble avoir plusieurs facettes. Actuellement, l’attaquant de Manchester City se sent bien si on se réfère à ses propos ! La régularité, clef du succès. Depuis le début de sa carrière, Mario Balotelli est clairement considéré comme étant un prodige du football. Mais l’attaquant peine à être régulier et ses écarts multiples ont nui à sa réputation. Mardi soir (hier), le joueur âgé de 22 ans avait enfilé ses habits de lumière lors du match entre l’Italie et le Danemark (3-1, éliminatoires du Mondial 2014). Très impliqué, le buteur de Manchester City a inscrit un but et délivré une passe décisive. A l’issue de la rencontre, le sélectionneur Cesare Prandelli a tenu à féliciter “Super Mario” pour son excellente performance. Du côté de Manchester City, tout le monde se frotte évidemment les mains puisque tout va bien pour Mario Balotelli. Ajoutez à cela, que ce dernier a confié par le biais du média Rai Sport que ses rapports avec le manager transalpin Roberto Mancini sont bien meilleurs qu’auparavant. “Avec Mancini tout va bien, nous avons une bonne relation même si quelqu’un essaie toujours de semer la zizanie. Nous nous aimons mutuellement”, a lâché l’ancien joueur de l’Inter Milan. Au sujet de son avenir, le natif de Palerme a fait savoir qu’il se sent “très bien à Manchester City” même s’il en a marre que des gens s’expriment dans les médias à son sujet plutôt que de lui “dire les choses en

PSG : Leonardo rembarre Ashley Cole !

PSG : Leonardo rembarre Ashley Cole !

Le directeur sportif du Paris-SG, Leonardo, a tenu à mettre fin à la rumeur concernant le latéral gauche de Chelsea, Ashley Cole, ce mercredi, dans les colonnes du Parisien. “A part Lucas, rien n’est fait et il n’y a de discussion avec aucun joueur. Ni pour janvier, ni pour la saison prochaine”, a mis au clair le responsable brésilien chez nos confrères du Parisien. Ashley Cole, 31 ans, annoncé avec insistance ces derniers jours du côté du club de la capitale, est également pisté par Manchester City et la Juventus Turin.

Tottenham : Sherwood n’ira pas à Blackburn

À la recherche d’un successeur à Steve Keane, Blackburn approche Tim Sherwood depuis plusieurs semaines. Actuellement membre du staff de Tottenham, l’ancien footballeur anglais ne deviendra sûrement pas le futur coach des Rovers. Selon Sky Sports, les Spurs ont carrément refusé que Blackburn discute avec lui. Âgé de 43 ans, Tim Sherwood connaît parfaitement Ewood Park pour y avoir évolué entre 1992 et 1999. Membre depuis quatre ans de l’encadrement de Tottenham, il a de grandes chances de rester aux côtés d’André Villas-Boas, même si Blackburn souhaite poursuivre les discussions.

Diawara entrevoit le bout du tunnel

Diawara entrevoit le bout du tunnel

Il y a un peu plus de sept mois, Souleymane Diawara avait dû subir une opération au niveau du ligament croisé antérieur du genou. Aujourd’hui, le défenseur central de l’OM est en passe d’être opérationnel à 100%. Une longue convalescence. A 33 ans, Souleymane Diawara se serait bien passé de cette blessure sérieuse au niveau du genou droit. Mais le défenseur central n’a pas pu se défaire rapidement de ce pépin. Depuis le mois de mars, l’international sénégalais met les bouchées doubles afin de revenir le plus vite possible sur les pelouses hexagonales et européennes. Le footballeur africain a profité de la trêve internationale afin de rechausser les crampons dans le cadre de deux matches amicaux contre l’équipe réserve de l’OM (3-2) et face à Istres (1-1). Bien évidemment, Souleymane Diawara est encore loin d’être au top sur le plan athlétique. Mais il savoure quand même le fait d’avoir pu disputer ces rencontres. “Je retiens surtout les sensations que je retrouve petit à petit car cela faisait longtemps que je n’avais participé à un match, même si ce n’était qu’un match amical. C’est un énorme plaisir de pouvoir fouler à nouveau les terrains”, a confié le natif de Gabou selon La Provence. Même s’il piaffe d’impatience avant de reprendre la compétition, Souleymane Diawara sait qu’il doit être prudent afin de ne pas être victime d’une rechute qui pourrait le contraindre à arrêter sa carrière. “Il va peut-être falloir que je passe d’abord par le CFA2. Il vaut peut-être mieux que je joue 90 minutes avec

Barça : Pinto se voit bien rester jusqu’au bout

Barça : Pinto se voit bien rester jusqu’au bout

Arrivé en 2008, José Manuel Pinto doit régulièrement se contenter d’un statut de doublure à Victor Valdes. Sous contrat jusqu’en juin 2013, le gardien de but espagnol vit plutôt bien sa situation. Interrogé par le site officiel du club, il entend même jouer au Camp Nou jusqu’à l’annonce de sa retraite. “J’aimerais finir ma carrière ici, je suis amoureux de cette ville et je m’y sens bien, a avoué le footballeur de 36 ans. J’ai toujours rêvé de jouer gardien de but, et de le faire en première division. Aujourd’hui, c’est un rêve devenu réalité, et je suis conscient d’être un privilégié.” Même si l’ancien joueur du Celta Vigo peine à se faire une place, sa relation avec le groupe n’est pas remise en cause : “Nous sommes amis, et cela malgré les titres et la réussite des uns ou des autres. C’est important et c’est une de nos forces. J’ai des amis dans cette équipe, au-delà du football.”

OM : Baup et la perspective de la CAN

OM : Baup et la perspective de la CAN

Coupe d’Afrique des nations oblige, l’Olympique de Marseille va devoir se passer de certains joueurs dès le mois de janvier. Interrogé quant aux conséquences immédiates pour le leader de la Ligue 1 et l’éventualité de se renforcer cet hiver, Élie Baup a indiqué qu’il ne pense pas encore à cela “Janvier est loin et proche à la fois, a confié le technicien phocéen sur le site officiel du club. Je n’ai pas encore la tête à la CAN car des échéances vont s’enchaîner avec beaucoup de matches jusqu’à la trêve. C’est là que l’on prendra conscience qu’il y a la CAN.” En revanche, il se félicite d’avance de pouvoir compter sur le défenseur camerounais Nicolas Nkoulou : “Pour nous, c’est quelque part une bonne chose.”

Espagne : la fin d’une belle série pour Casillas

Espagne : la fin d’une belle série pour Casillas

Mine de rien, les joueurs de l’équipe de France ont réalisé un vrai exploit en obtenant le point du match nul contre l’Espagne à Madrid mardi soir (1-1, éliminatoires du Mondial 2014). Ajoutez à cela que le but inscrit par l’attaquant tricolore Olivier Giroud durant le temps additionnel a brisé la série d’invincibilité du gardien de but ibérique Iker Casillas. Le portier du Real Madrid n’avait pas été battu depuis… 817 minutes ce qui est un record absolu pour un élément de la Roja ! Le dernier joueur qui avait inscrit un but au mur espagnol était Antonio Di Natale durant l’Euro en Ukraine et en Pologne (1-1, 1ère journée du Groupe C).

Quand la folie Neymar s’empare du PSG

Quand la folie Neymar s’empare du PSG

Capable de satisfaire tous ses désirs, le PSG n’a pas envie de se contenter de ce qu’il a en ce moment. Avec Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva, le club de la capitale s’est pourtant offert cet été deux beaux cadeaux. Ce n’est sans doute pas fini, car selon Le Parisien, un gros poisson nommé Neymar serait aussi ciblé. “Jouer au PSG à l’avenir, peut-être. Ce serait un honneur.” Voilà comment quelques mots suffisent à faire le buzz. Dans un entretien accordé récemment à l’émission dominicale Téléfoot, Neymar a affirmé qu’une arrivée à Paris ne serait pas pour lui déplaire. Mais attention, ce n’est pas demain que le prodige du FC Santos va faire ses valises et évoluer au Parc des Princes. D’ailleurs, c’est même loin d’être gagné d’avance. D’abord, le PSG sait très bien qu’il n’est pas tout seul sur le dossier. Depuis plusieurs mois, le Barça se met en quatre pour être des plus convaincants et attirer le footballeur de 20 ans. Récemment, la presse espagnole, dont Marca, a même parlé d’un accord entre les deux parties pour faire venir l’international brésilien. Sauf qu’à ce jour, rien n’a été conclu et tout reste ouvert quant à l’avenir de l’international auriverde. Pour Le Parisien, le PSG entend se positionner rapidement pour préparer déjà le futur. Pourquoi donc ? Tout simplement pour envisager un après-Ibrahimovic. Le buteur suédois est sous contrat jusqu’en 2015, et rien ne dit qu’il sera toujours un joueur du PSG après cette date. C’est donc vers Neymar que Paris est prêt à

EdF, Sakho : “On peut être fier de nous”

EdF, Sakho : “On peut être fier de nous”

Aux côtés de Laurent Koscielny dans la charnière centrale de l’équipe de France alignée contre l’Espagne (1-1, éliminatoires du Mondial 2014), Mamadou Sakho a tout fait pour empêcher la Roja de marquer plus de buts. A l’issue de la rencontre, le joueur du PSG a confié que pour lui ce point arraché à Madrid est important. “On est content après un tel résultat contre l’équipe d’Espagne, chez elle. On peut être fier de nous. (…) Cela reflète l’état d’esprit du collectif. Personne ne misait une pièce sur nous mais on voulait frapper fort ce soir”, a confié Mamadou Sakho pendant un point presse.

ASSE : Polomat espère être récompensé

Titulaire le 26 septembre dernier en Coupe de la Ligue à Lorient, Pierre-Yves Polomat a profité de ce déplacement en Bretagne pour honorer son premier match officiel avec l’équipe première de l’AS Saint-Étienne. Ravi d’avoir obtenu la confiance de Christophe Galtier, le défenseur français attend désormais un signe encourageant de la direction stéphanoise. “Ça me donne envie de continuer. Mais il va falloir que je travaille encore, a-t-il affirmé dans des propos repris par le quotidien Le Progrès. Je suis en dernière année stagiaire. J’espère signer ici un contrat professionnel. Pour l’instant, il n’y a rien. Je me concentre sur le football.”

PSG : une mise au point pour Ashley Cole

PSG : une mise au point pour Ashley Cole

Récemment, bon nombre de médias anglais ont relayé une rumeur au sujet d’Ashley Cole. Cette dernière laissait supposer que le latéral gauche de Chelsea, dont le contrat expirera en juin 2013, pourrait rejoindre le PSG lors du mercato hivernal. Mais par le biais du quotidien Le Parisien, le directeur sportif francilien Leonardo a tenu à éclairer notre lanterne à ce sujet. “A part Lucas (le prodige brésilien de São Paulo qui intégrera l’effectif du PSG en janvier 2013), rien n’est fait, a assuré le dirigeant auriverde. Il n’y a de discussion avec aucun joueur. Ni pour janvier, ni pour la saison prochaine”, a-t-il martelé. Autrement dit, on ne devrait pas voir Ashley Cole porter le maillot du PSG à court ou moyen terme.

Hugo Lloris a retenu la leçon japonaise

Hugo Lloris a retenu la leçon japonaise

Passé à côté de son sujet face au Japon (0-1), vendredi dernier au Stade de France, Hugo Lloris a retrouvé ses sensations au meilleur moment. Car à part sur le but de Sergio Ramos, le portier tricolore a été irréprochable mardi soir contre l’Espagne (1-1). Si les Bleus ont réussi une telle performance à Madrid, ils le doivent en grande partie au gardien des Spurs. Le jour et la nuit. Alors que les interrogations ont fusé après le non-match proposé contre le Japon, Hugo Lloris, l’un des joueurs d’ailleurs les plus critiqués vendredi soir, a répondu de la plus belle des manières face à une Roja que l’on disait pourtant invincible. Mardi soir au stade Vicente Calderon, le gardien français a sorti le grand jeu, à l’image de tous ses coéquipiers. Sans lui, nul doute que le but décisif d’Olivier Giroud en fin de match n’aurait servi à rien : l’équipe de France serait repartie avec une défaite dans ses bagages. Pourtant, c’est bien tout le contraire qui s’est passé. Attendu au tournant par Didier Deschamps, les supporters et tous les observateurs, Hugo Lloris a réussi un sans-faute. Ou presque, car sa responsabilité sur le corner espagnol qui amène le but de Sergio Ramos (25e) est engagée, même si le joueur londonien n’est pas aidé par sa défense et le manque de vigilance de Mamadou Sakho. Derrière en revanche, Lloris s’est fait plaisir. Peu avant la mi-temps, son arrêt sur le penalty de Fabregas (43e) est évidemment déterminant. Que dire alors deux minutes plus tard

EdF : des nouvelles rassurantes pour Benzema

EdF : des nouvelles rassurantes pour Benzema

Lors du match entre l’Espagne et la France (1-1, éliminatoires du Mondial 2014), l’attaquant tricolore Karim Benzema s’est blessé au genou gauche alors qu’il restait quelques minutes à jouer. Sur le coup, on pensait que le buteur qui a dû céder sa place au buteur d’Arsenal, Olivier Giroud, était assez sérieusement touché puisque le staff médical tricolore l’a rapidement pris en charge sur le banc. Mais après le coup de sifflet final, Karim Benzema a confié aux intervenants de L’Equipe qu’il a “juste pris un coup”. En résumé, il n’y a “rien de trop grave” pour le joueur du Real Madrid. C’est une nouvelle rassurante pour la Casa Blanca et bien sûr l’équipe de France !

Portugal : Bento doit “trouver des solutions”

Portugal : Bento doit “trouver des solutions”

Défait en Russie (1-0), le Portugal a dû se contenter du match nul contre l’Irlande du Nord (1-1), mardi soir lors des éliminatoires du Mondial 2014. Pendant que les Russes caracolent en tête du groupe F, les Portugais se posent des questions, à l’image de Paulo Bento. “C’est un mauvais résultat. Défensivement, nous n’avons connu aucun problème, nous savions ce que l’adversaire allait faire. C’est une équipe très difficile à bouger, a déclaré le sélectionneur lusitanien à la presse portugaise. Lors des 45 premières minutes, nous avons manqué de réalisme sur quelques situations. Par rapport aux absences et aux erreurs, nous ne pouvons rien faire, sinon de trouver des solutions.”

EdF, Valbuena : “Avec les tripes”

EdF, Valbuena : “Avec les tripes”

Mathieu Valbuena est entré en cours de jeu lors du match entre l’Espagne et la France qui s’est déroulé mardi soir (1-1, éliminatoires du Mondial 2014). Le milieu offensif tricolore a mis en avant le fait que les Bleus ont tout donné contre la Roja. “Forcément, on est très content car on est allé chercher ce match nul avec les tripes. C’était mal engagé car, à la mi-temps, on aurait pu être mené 2-0 et on a eu ce but refusé qui était apparemment valable. Mais on n’a rien lâché. (…) On a vu une vraie équipe, cela faisait bien longtemps. Il y avait un super état d’esprit ce soir. On s’est encouragés, on a montré certaines valeurs”, a confié le joueur de l’OM pendant un point presse.

Allemagne-Suède, un scénario de folie !

Allemagne-Suède, un scénario de folie !

Rares sont les équipes qui peuvent se vanter d’avoir remonté quatre buts à l’Allemagne. C’est ce qu’a réussi à faire la Suède à l’Olympiastadion de Berlin mardi soir (4-4) lors d’un match inoubliable. Une douche froide pour l’Allemagne. Quelle leçon pour la Nationalmannschaft ! Après le doublé de Miroslav Klose (8e et 15e minutes) sans oublier les buts de Per Mertesacker (39e) et Mesut Özil (56e), on ne voyait vraiment pas comment la Suède allait pouvoir éviter une énorme déroute ou même limiter la casse. Et pourtant les Blågult ont réussi l’incroyable exploit de marquer pas moins de… quatre buts à la formation germanique en 28 minutes (Ibrahimovic, Lustig, Elmander et Elm). Même s’il convient de féliciter tous les joueurs suédois, force est de constater que l’ancien Lyonnais Kim Källström a tiré son épingle du jeu. Entré à la mi-temps, le joueur du Spartak Moscou a stabilisé l’entrejeu de l’escouade scandinave avant de délivrer deux passes décisives (à Ibrahimovic et Lustig) qui ont totalement changé le cours de la rencontre. Au final, la Suède a arraché le point du match nul (4-4) et cela lui permet d’occuper la deuxième place du Groupe C (7 points) juste derrière la Nationalmannschaft (10 points) qui ne s’attendait pas à se prendre les pieds dans le tapis de cette façon. Interrogé pendant un point presse, le sélectionneur Joachim Löw a reconnu que ce résultat s’apparente presque à une défaite. “Laisser échapper une avance de 4-0, c’est normalement impossible, a-t-il analysé. C’était le silence total dans le vestiaire. Tous sont allongés

Chelsea : Torres a changé depuis son arrivée

Chelsea : Torres a changé depuis son arrivée

Arrivé à Chelsea en janvier 2011, Fernando Torres a mis le temps pour s’adapter à son nouvel environnement. Décevant la saison dernière, l’attaquant espagnol a retrouvé ses sensations depuis quelques mois. “Je me suis éloigné des valeurs avec lesquelles j’ai grandi, a avoué auprès de Sky Sports l’international ibérique à l’évocation des doutes qui lui ont un temps traversé l’esprit. Je ne faisais plus partie du groupe (…) Mais j’ai appris à me regarder en face et à me rendre compte que la seule personne qui peut changer les choses, c’est moi-même.” Depuis le début de saison, l’international ibérique a inscrit quatre buts en Premier League.

Italie : Balotelli a “fait le job” pour Prandelli

Italie : Balotelli a “fait le job” pour Prandelli

Ces derniers jours, le sélectionneur italien Cesare Prandelli avait suggéré à l’attaquant de Manchester City Mario Balotelli de mûrir afin de devenir enfin un joueur de classe mondiale capable d’être régulier toute la saison. A l’issue du succès face au Danemark (3-1, éliminatoires du Mondial 2014), avec au passage un but et une passe décisive de “Super Mario”, le coach transalpin a félicité le joueur des Citizens. “Il a fait un excellent match. Ce n’était pas facile, il n’a jamais cédé à la nervosité alors qu’ils étaient très forts physiquement. Les qualités ils les a, il ne doit pas chercher les giocatte (coups d’éclat souvent individuels) mais faire preuve de générosité. J’ai parlé avec lui, on travaille sur ça”, a confié Cesare Prandelli pendant un point presse.

Argentine : un pas de plus vers le Mondial

Argentine : un pas de plus vers le Mondial

On ne voit pas vraiment ce qui pourrait empêcher l’équipe nationale d’Argentine de se qualifier pour le Mondial 2014. L’Albiceleste domine facilement le groupe de qualifications de la zone Amérique du Sud. Grâce à des buts signés Lionel Messi et Gonzalo Higuain, les joueurs argentins ont réussi à prendre trois points contre le Chili (1-2). Cette victoire précieuse leur permet d’avoir 20 points au compteur (sur 27) et bien évidemment d’occuper la première place du groupe. Derrière l’Argentine, on retrouve l’Équateur (17 points), la Colombie (16 points) et le trio Venezuela-Uruguay-Chili (12 points pour ces trois nations).

Les Espoirs français au fond du gouffre

Les Espoirs français au fond du gouffre

On est en droit de se poser des questions au sujet du niveau des Espoirs français. Pour la quatrième fois de suite, les Bleuets ne participeront pas à l’Euro suite à l’élimination lors du barrage qualificatif contre la Norvège mardi (hier). Un nouveau fiasco pour Erick Mombaerts. En prenant les rênes de l’équipe de France Espoirs en lieu et place de René Girard il y a un peu plus de quatre ans, le technicien tricolore devait insuffler un nouveau souffle aux Bleuets et parvenir à les guider lors des compétitions majeures. Mais une fois encore, Erick Mombaerts et son staff ont lamentablement échoué… Après avoir battu la Norvège en barrage qualificatif aller pour l’Euro 2013 vendredi dernier (1-0), Sébastien Corchia et ses coéquipiers ont sombré à Drammen mardi soir (5-3). Sur le plan défensif, les Espoirs ont affiché une fébrilité digne d’une équipe… de poussins et encore. Le réveil tardif de la ligne d’attaque (buts signés Lacazette et Griezmann aux 84e et 87e minutes) a tout juste permis d’éviter une humiliation. Après la rencontre, Erick Mombaerts a laissé entendre qu’il s’agit de “la fin d’un cycle” pour bon nombre d’éléments. “Je suis prêt à analyser froidement et reconnaître qu’on n’a pas atteint l’objectif numéro 1 qui était la qualification au Championnat d’Europe. Il faut que les échecs profitent, sinon on n’avancera pas”, a-t-il analysé. A la question de savoir s’il pourrait laisser sa place à quelqu’un d’autre et donc démissionner, le coach des Bleuets a exclu cette possibilité. A ses yeux, personne à la Fédération

Milan AC : pas de miracle pour Ibrahimovic

Milan AC : pas de miracle pour Ibrahimovic

Les dirigeants du Milan AC savent qu’ils ont pris un gros risque sur le plan sportif l’été dernier en vendant Zlatan Ibrahimovic au PSG. Malgré cela, les Rossoneri ne rêvent pas de faire revenir l’attaquant suédois. Par le biais du média italien Spaziomilan.it, l’administrateur délégué du club lombard Adriano Galliani a fait savoir que même si cette possibilité est “séduisante”, elle est “pour le moment impossible” à concrétiser dans la réalité. Par ailleurs, il a laissé entendre que le footballeur scandinave ne reviendra sûrement jamais à San Siro. Rappelons que ces derniers jours, “Ibra” a laissé entendre qu’il pourrait faire son come-back au Milan AC dans quelques années car il adore le club italien.

EdF, Ménez : “Un bon match nul”

EdF, Ménez : “Un bon match nul”

Jérémy Ménez est enchanté du résultat nul obtenu par la France contre l’Espagne mardi soir (1-1, éliminatoires du Mondial 2014). L’attaquant du PSG et des Bleus pense que lui et ses coéquipiers n’ont pas volé ce point. “On s’est battus jusqu’au bout et le résultat est donc amplement mérité. (…) On s’est beaucoup donné, mais on a aussi montré qu’on savait jouer au ballon. Maintenant, il ne faut pas s’enflammer. C’est un bon match nul, il faut continuer. Si on garde les pieds sur terre, on peut faire quelque chose de bien. Notre objectif a toujours été de nous qualifier pour la Coupe du monde, il n’a pas changé”, a souligné Jérémy Ménez pendant un point presse.

Espagne : Ramos et la bande des idiots

Espagne : Ramos et la bande des idiots

Le défenseur central espagnol, Sergio Ramos, est frustré après avoir concédé le match nul contre la France à Madrid mardi soir (1-1, éliminatoires du Mondial 2014). Le joueur du Real pense que l’égalisation tricolore au bout du temps additionnel est un vrai coup de massue. “Après tout ce qu’on a fait pendant 90 minutes, on passe vraiment pour des idiots en encaissant leur but au dernier moment alors qu’on se voyait déjà avec les trois points en poche”, a déploré le roc de la Roja sur la chaîne TVE. Rappelons que les deux sélections se retrouvent en tête du Groupe I avec 7 points au compteur. Mais ce sont bien nos Bleus qui ont réalisé une très belle opération de l’autre côté des Pyrénées !

Matuidi, un poumon infatigable pour les Bleus

Matuidi, un poumon infatigable pour les Bleus

Bon nombre de joueurs français ont livré une prestation solide contre l’Espagne mardi soir (1-1, éliminatoires du Mondial 2014). S’il fallait en ressortir un du lot, Blaise Matuidi serait l’heureux élu car il a été remarquable dans l’entrejeu tricolore. “C’est le plus beau match de ma carrière.” A 25 ans, Blaise Matuidi sait qu’il arrive à un tournant de son parcours. Le milieu de terrain a réussi à s’imposer au sein de l’équipe-type du PSG depuis le début de la saison (10 apparitions, 1 but)… et il est en train de devenir également un pion essentiel en équipe de France. Mardi soir contre l’Espagne, le poumon parisien était partout sur le terrain. Après avoir, à l’image de ses coéquipiers, beaucoup couru après le ballon en première mi-temps, l’ancien joueur de Saint-Étienne et Troyes a réussi lors du deuxième acte à calquer ses déplacements en fonction du rythme ibérique. Résultat, il a récupéré un nombre de ballons incroyable et souvent délivré des bons ballons de contre à Franck Ribéry ou encore Karim Benzema. Pour illustrer ce propos, il suffit de repenser à son interception effectuée à la 71e minute de jeu alors que les Espagnols étaient en train de construire une énième attaque. Plutôt que de tergiverser, Blaise Matuidi a eu l’intelligence de servir en première intention, ou presque, Karim Benzema en profondeur. Malheureusement, l’attaquant du Real Madrid a perdu son duel avec son coéquipier de club, le gardien Iker Casillas. Une autre action, cette fois à la 93e minute alors que le score était de

EdF : Giroud voulait faire taire les critiques

EdF : Giroud voulait faire taire les critiques

Lors du match entre l’Espagne et la France (1-1, éliminatoires du Mondial 2014), Olivier Giroud est entré à la place de Karim Benzema en fin de match. L’attaquant d’Arsenal a trouvé le moyen d’égaliser alors que les arrêts de jeu étaient quasiment terminés ! Après la rencontre, l’ancien buteur de Montpellier a indiqué qu’à ses yeux ce but symbolise tous les efforts fournis durant la rencontre. “C’est une grande satisfaction. On y a cru jusqu’au bout. Le but égalisateur est une récompense pour tout le groupe, on est allé le chercher tous ensemble. A titre personnel, c’est aussi une manière pour moi de faire taire les critiques que j’avais entendues dernièrement”, a lâché le gaucher pendant un point presse.

Espagne : Del Bosque félicite les Bleus

Espagne : Del Bosque félicite les Bleus

Le sélectionneur de l’équipe d’Espagne, Vicente Del Bosque, pense que la France n’a pas volé le point du match nul mardi soir (1-1, éliminatoires du Mondial 2014). Les Bleus l’ont impressionné notamment en seconde période. “En première période, on a contrôlé le jeu, mais il nous manquait un peu de profondeur. On a réussi toutefois à l’avoir en fin de mi-temps. La France a fait une bonne deuxième période. Elle a eu beaucoup d’occasions, a lutté pour obtenir un nul et y est parvenue. On n’a pas eu l’équilibre que l’on a normalement au milieu”, a reconnu le coach ibérique durant une conférence de presse.

EdF, Deschamps : “Les gens ont vibré”

EdF, Deschamps : “Les gens ont vibré”

Très logiquement, l’équipe de France a arraché l’égalisation au bout du suspense contre l’Espagne à Madrid mardi soir (1-1, éliminatoires du Mondial 2014). Le sélectionneur Didier Deschamps pense que ses joueurs méritent d’être soutenus pour les échéances à venir. “Moi, je suis content pour les joueurs car cela permet de cimenter leur bon état d’esprit et cela récompense leurs efforts. Ce n’est pas parce que l’on a fait match nul que l’on est les plus beaux et les meilleurs. Je ne demande pas d’indulgence mais on a une jeune équipe. La volonté, le caractère sont là. On ne fait pas tout bien mais on a une marge de progression. Les gens ont vibré, le scénario est magnifique. Les joueurs ont ressenti un soutien et ils en ont besoin”, a confié le coach tricolore pendant un point presse.

La France rapporte un point d’Espagne

Les Bleus ont décroché un match nul en Espagne (1-1), dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Olivier Giroud, dans le temps additionnel (90+3), a répondu à l’ouverture du score de Sergio Ramos (25e). Une rencontre qui pourrait poser les bases d’une nouvelle équipe de France, tant les hommes de Didier Deschamps ont su allier le résultat à la manière. Ce que l’équipe de France a réalisé ce mardi contre l’Espagne au Stade Vicente Calderon est peut-être annonciateur d’un renouveau tant attendu par les supporters des Bleus. Baladés en première période par des Espagnols sûrs de leur jeu, les joueurs de Didier Deschamps ont su réagir lors du deuxième acte, et prouver que cette équipe pouvait aussi miser sur sa qualité technique pour faire faire mal au champion d’Europe en titre. Et si on peut regretter le manque de réussite des attaquants français, et notamment de Karim Benzema, l’essentiel est ailleurs. Car repartir avec un point de Madrid permet à la France d’encore espérer obtenir la première place du Groupe I. Les Bleus pourront aussi longtemps regretter le but refusé à Jérémy Ménez pour un hors-jeu imaginaire (42e). A ce moment du match, les joueurs de Didier Deschamps n’étaient menés que d’un but, et malgré la domination espagnole, n’avaient concédé que très peu d’occasions. Mais face à la Furia Roja, il faut toujours en faire un peu plus pour obtenir un résultat. Comme arrêter un pénalty par exemple. Suite, a une faute commise par Laurent Koscielny sur Pedro dans la surface,

Barça : Fabregas se fait l’agent de Marin !

Barça : Fabregas se fait l’agent de Marin !

Le meneur de jeu du FC Barcelone, Cesc Fabregas, a témoigné de son admiration pour la jeune recrue allemande de Chelsea, Marko Marin, 23 ans, dans le quotidien L’Equipe. “Il y a quelque temps, j’avais vu jouer Marko Marin, quand il était au Werder Brême. C’était contre Valence et je l’avais adoré. J’étais encore à Arsenal, et pour rigoler, j’avais envoyé un message à la personne qui m’avait recruté : “Je crois que j’ai trouvé un grand joueur”. Il est encore jeune, mais je pense qu’il a le talent pour devenir une star”, a assuré Cesc Fabregas à L’Equipe. Une sacrée reconnaissance pour un milieu offensif qui n’a pas encore eu l’occasion de s’illustrer chez les Blues. Marin, le nouveau Fabregas ? Affaire à suivre.

Arsenal : André Santos prêt à retrouver la Turquie ?

Arsenal : André Santos prêt à retrouver la Turquie ?

Pas vraiment en odeur de sainteté du côté d’Arsenal, le défenseur brésilien d’Arsenal, André Santos, serait l’une des priorités hivernales de Galatasaray révèle le quotidien turc Fanatik. André Santos à la relance en Turquie ? Débarqué du côté de l’Emirates à l’été 2011 en provenance de Fenerbahçe pour un montant de 7 millions, la greffe entre le joueur et Arsenal n’a pas vraiment prise. Ayant disputé seulement 17 matches de Premier League depuis son arrivée à Arsenal, l’international auriverde (22 capes), âgé de 29 ans, ne semble plus vraiment être dans les petits papiers de son manager, Arsène Wenger. Conscient de cette donne, le club de Galatasaray, inscrit en Ligue des Champions cette saison, serait intéressé par le profil du joueur. “André Santos fait partie de nos priorités. Mais pour le moment, nous ne sommes pas entrés en contact avec Arsenal”, a tenu à précisé l’administrateur délégué des Lions, Lutfi Aribogan, au journal Fanatik. Patience donc.

Espoirs : une élimination amère en Norvège

Espoirs : une élimination amère en Norvège

L’équipe de France espoir s’est inclinée (5-3) en Norvège lors du match retour des barrages pour les éliminatoires de l’Euro 2013. Les coéquipiers de Griezmann ne verront pas l’Israël. Quel coup dur pour les Bleuets ! Vainqueurs de la Norvège au match aller (1-0), les hommes d’Eric Mombaerts se sont inclinés lourdement en terre scandinave (5-3). Menés 5-1, les Tricolores y ont cru jusqu’au bout, avec des réductions du score signées Lacazette (84e) et Griezmann (87e). Une défaite amère donc pour l’équipe de France Espoirs, qui ne participera à l’Euro 2013 en Israël.

OL : Lisandro a l’embarras du choix

OL : Lisandro a l’embarras du choix

L’attaquant de l’Olympique lyonnais, Lisandro Lopez, aurait reçu une offre de prolongation de contrat de la part de sa direction révèle TMW. Mais l’Argentin est également sollicité par la Fiorentina… De quoi sera fait l’avenir de Licha ? Décisif depuis quatre saisons du côté de Gerland, l’avant-centre argentin est à la croisée des chemins. A 29 ans, Lisandro Lopez aurait le choix entre prolonger son bail à l’OL ou tenter l’aventure en Serie A, au sein de la très ambitieuse Fiorentina rapporte le média transalpin, TMW. Dans les deux cas, le joueur s’apprête, dans les semaines à venir, à se lancer dans un nouveau défi.

Bolton : Solskjaer s’agace

L’ex “supersub” des Red Devils, Ole Gunnard Solskjaer, a assuré, au quotidien Romsdals Budstikke, qu’il ne serait pas le successeur d’Owen Coyle sur le banc de Bolton. “Il y a toujours des spéculations à mon sujet quand un club anglais recherche un entraîneur. Il y a probablement une vingtaine de noms mentionnés pour le poste à Bolton, et c’est naturel que le mien soit l’un d’entre eux. Mais, dès maintenant, ce n’est pas pour moi”, a assuré l’ancien coach de la réserve de Manchester United et de Molde.