Rennes : Dréossi confiant pour la suite

Après la victoire contre le FC Lorient (0-2, 26e journée de Ligue 1), le Stade Rennais occupe la quatrième place du classement. Le directeur sportif des Rouge et Noir, Pierre Dréossi, pense que l’équipe de Frédéric Antonetti est bien partie pour finir la saison en beauté. “On est bien placés. On a un effectif un peu plus complet que les autres années qui tient la route. On espère ne pas voir le trou de fin d’année. Face à Lorient, Erding, Kana-Biyik et Kembo n’ont pas joué et on a réussi à faire un résultat. On peut être un peu plus confiants qu’on ne l’était l’année dernière par rapport à la justesse de notre effectif”, a assuré le dirigeant d’après le site de la radio RMC.

QPR : Onuoha ne regrette pas d’être venu

Lors du dernier mercato hivernal, Nedum Onuoha avait décidé de quitter Manchester City. Le défenseur qui a rejoint les Queens Park Rangers en janvier pense qu’il a fait le bon choix en rejoignant les Hoops. “Je ne regrette pas d’être venu ici. Manchester City est en tête du championnat mais je ne faisais plus vraiment partie de l’équipe. Je m’entraînais seulement avec l’effectif. Je savais que je devais partir et débuter vraiment ma saison dès que possible. Je suis satisfait d’aider QPR à se maintenir (en Premier League). Ce serait formidable pour moi qu’on s’en sorte et que City remporte le titre”, a déclaré Nedum Onuoha si on se réfère à Sky Sports.

Arsenal : Wenger a bon espoir pour Wilshere

En raison d’une fracture de cheville à la cheville droite, Jack Wilshere est contraint de rester à l’écart des terrains. Le manager d’Arsenal, Arsène Wenger, pense que le milieu de terrain pourra rejouer avant la fin de la saison. “Nous avons eu de bonnes nouvelles. Mais Jack n’est pas encore proche de faire son come-back. Il peut commencer à faire du jogging mais nous devons être très prudents avec lui. J’espère qu’il reviendra avant la fin de la saison mais nous allons procéder étape par étape”, a indiqué le technicien français dixit Sky Sports.

Chelsea : Scolari prédit l’enfer au futur manager !

L’actuel entraîneur de Palmeiras, Luiz Felipe Scolari, souhaite bien du courage au futur manager de Chelsea. Le technicien brésilien qui a dirigé les Blues (2008-2009) pense que c’est très difficile de travailler à Stamford Bridge. “Certaines choses sont connues comme le fait que le propriétaire a des relations avec certains joueurs avant d’en avoir avec le manager. La culture de Chelsea est particulière. Villas-Boas était un champion et il continuera de l’être. Il avait besoin de remplacer au moins sept ou huit joueurs mais il a échoué. Ce sera l’enfer pour son successeur”, a confié le coach auriverde selon Sky Sports. Pour le moment, c’est le technicien italien Roberto di Matteo qui assure l’intérim.

Flops du week-end : Villas-Boas, l’OL et le Bayern

Flops du week-end : Villas-Boas, l’OL et le Bayern

Après les Tops du week-end, place aux Flops retenus par l’équipe de Top Mercato. Au programme la défaite inquiétante de l’Olympique Lyonnais contre l’AS Nancy-Lorraine, la chute d’André Villas-Boas et la défaite de trop pour le Bayern Munich. 1er : Villas-Boas a été éjecté En débarquant à Chelsea l’été dernier, André Villas-Boas pouvait se vanter d’avoir tout raflé avec le FC Porto la saison passée. Mais au fil de cet exercice 2011/2012, le manager des Blues s’est vite rendu compte que son groupe n’adhérait pas complètement à son projet. Certains éléments du club londonien ont commencé à tourner le dos au “Group One” et cela s’est ressenti sur le terrain. Avec une seule victoire lors des sept derniers matches, le bilan du technicien portugais était clairement très négatif et son éviction est tout sauf une grosse surprise. Distancée en Premier League (5e place) et mal embarquée en Ligue des champions (défaite 3-1 contre Naples, 8e de finale aller), l’écurie anglaise est plongée dans une crise terrible. L’Italien Roberto di Matteo va assurer l’intérim afin et essayer de sauver les meubles jusqu’à nouvel ordre de Roman Abramovitch… 2ème : L’OL n’avance plus Après avoir fait un match nul contre le Paris Saint-Germain au Stade Gerland (4-4), les joueurs de l’Olympique Lyonnais devaient impérativement battre l’AS Nancy-Lorraine samedi dernier. Mais les hommes de Rémi Garde ont complètement manqué le coche… Face à une formation qui se bat afin de ne pas descendre en Ligue 2, les Gones ont perdu pied (2-0). Désormais le club de la capitale des Gaules

Man City : le joyau de Bologne ciblé !

A l’image de la Juventus Turin, le board de Manchester City s’intéresse de près à Gaston Ramirez. Le milieu offensif réalise une belle saison à Bologne et il devrait quitter le club italien à la fin de la saison. Selon le site du média Sport Mediaset, l’international uruguayen pourrait prendre la direction de l’Angleterre pendant le prochain marché des transferts estival. Après avoir tenté leur chance sans succès en janvier, les Citizens seraient prêts à revenir à la charge dans quelques mois.

Chelsea : Abramovitch veut Guardiola, mais…

Après avoir limogé André Villas-Boas, le propriétaire de Chelsea Roman Abramovitch a choisi de nommer Roberto di Matteo qui va assurer l’intérim avant l’arrivée d’un nouveau coach. A en croire ESPN, le technicien italien qui a dirigé West Bromwich Albion et Milton Keynes Dons pourrait rester sur le banc de touche des Blues jusqu’à la fin de la saison ! L’homme d’affaires russe aimerait convaincre l’entraîneur du FC Barcelone, Josep Guardiola, de poser ses valises à Stamford Bridge l’été prochain. En Angleterre, l’actuel coach des Blaugrana pourrait toucher un salaire royal et disposer d’une enveloppe conséquente en vue du marché des transferts. Toutefois, les décideurs catalans lui ont déjà proposé de rempiler jusqu’en juin 2013. A suivre…

OM : Gignac doit retourner à l’infirmerie

André-Pierre Gignac est touché au niveau de l’adducteur gauche. Mais d’après La Provence, cette blessure n’est pas trop sérieuse pour l’attaquant de l’Olympique de Marseille. L’ancien joueur du Toulouse FC devra simplement rester au repos pendant quelques jours et recevoir des soins afin de régler ce problème. Il manquera la rencontre face à Evian-Thonon-Gaillard demain (match en retard de la 23e journée de L1) et probablement celle contre l’AC Ajaccio programmée vendredi (27e journée).

EdF : Hoarau a l’Euro dans un coin de sa tête !

EdF : Hoarau a l’Euro dans un coin de sa tête !

Guillaume Hoarau est en grande forme avec le Paris Saint-Germain. Après avoir marqué contre Montpellier (2-2) et inscrit un doublé face à l’OL (4-4), l’attaquant a remis le couvert face à l’AC Ajaccio hier (4-1). En effet, l’ancien joueur du Havre a marqué son quatrième but de la saison en Ligue 1 face à l’équipe corse. Pendant un entretien diffusé par France Football, Guillaume Hoarau a souligné qu’il a franchi un cap sur le plan mental. “J’ai tiré beaucoup de leçons de mes précédentes saisons. Il y a eu des blessures, mais aussi inconsciemment un relâchement à un certain moment. Je suis revenu, entre guillemets, dans un nouveau club. Il fallait tout prouver et moi je sais qu’il faut ça pour que je me bouge. C’est dans l’adversité, avec toute cette concurrence, que l’on est meilleur”, a expliqué le Réunionnais. Par ailleurs, le buteur du PSG a laissé entendre qu’il espère faire partie du groupe France qui disputera l’Euro en Ukraine et en Pologne l’été prochain. “Il y aura des bas, je le sais, je l’anticipe (…) Plus on va s’approcher de l’Euro, plus le sélectionneur va être vigilant. Ça motive. Quand rien n’est perdu, je garde dans un coin de ma tête cet objectif. Je ne me suis jamais mis la pression par rapport à ça.” On verra si le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, choisit de le convoquer pour le championnat d’Europe.

Tops du week-end : Ibrahimovic, Van Persie et Dortmund

Tops du week-end : Ibrahimovic, Van Persie et Dortmund

Après chaque week-end, Top Mercato essaie de définir quels joueurs/clubs ont fait fort sur le terrain. Ce lundi, nous avons choisi de mettre en lumière Zlatan Ibrahimovic, Robin van Persie et le Borussia Dortmund qui a fait une opération comptable superbe en Bundesliga. 1er : Ibrahimovic marche sur l’eau Face à une équipe de Palerme qui avait le couteau entre les dents avant la rencontre, le Milan AC n’a pas tremblé. Mieux encore, les Rossoneri ont fait un véritable récital au Stade Renzo Barbera (0-4). Une fois encore, Zlatan Ibrahimovic a réalisé une prestation cinq étoiles. En 35 minutes chrono, l’international suédois a réussi à inscrire trois buts. Ces réalisations en pagaille permettent au footballeur scandinave de revenir à la hauteur d’Antonio di Natale (Udinese) qui a aussi 18 réalisations à son actif en Serie A en tête du classement des buteurs. Si Zlatan Ibrahimovic continue sur sa lancée, la Juventus Turin (2e du classement) aura beaucoup de mal à s’accrocher aux basques du Milan AC qui possède trois points d’avance pour l’instant (la Vieille Dame a un match en retard à disputer). 2ème : Van Persie est bien le messie d’Arsenal ! Que ferait Arsenal sans Van Persie cette saison ? Pas grand chose en réalité… Contre Liverpool samedi dernier, l’attaquant a encore prouvé qu’il est de loin le meilleur Gunner depuis le coup d’envoi de cet exercice 2011/2012. Après l’ouverture du score des Reds à la suite d’un but contre son camp de l’infortuné Laurent Koscielny, l’international néerlandais a égalisé de la tête moins de dix minutes

Barça : une sanction plus lourde pour Piqué ?

Samedi dernier, Gerard Piqué a été expulsé lors de la rencontre entre le FC Barcelone et le Sporting Gijon (3-1, 26e journée de Liga). Le défenseur central des Blaugrana risque d’être suspendu pendant plusieurs rencontres. En plus de cela, le comité d’arbitrage espagnol souhaite clairement que l’international ibérique écope d’une sanction plus lourde car ce dernier a tenu des propos inacceptables à l’encontre de M. Velasco Carballo. “Les déclarations de Piqué sont déplacées et graves (…) Je comprends qu’à chaud, un footballeur puisse sentir son sang ne faire qu’un tour, mais il faut toujours qu’il respecte l’autre. Ces propos affectent le corps arbitral et logiquement nous porterons plainte”, a indiqué le président du comité Victoriano Sanchez Arminio sur les ondes de la RNE.

Lille : Debuchy a bien une touche avec Valence !

Le latéral droit de Lille et de l’équipe de France, Mathieu Debuchy, a confié sur la chaîne Canal+ qu’il a eu des contacts avec les dirigeants du FC Valence conformément à ce qu’on pressentait depuis une quinzaine de jours. Le défenseur des Dogues a souligné qu’il fera un point sur son avenir à la fin de la saison car jusqu’à nouvel ordre, il est à Lille. En plus de cela, l’international tricolore a expliqué que s’il décide de s’en aller pendant le prochain mercato estival, il prendra sûrement la direction de l’étranger. A Valence, Mathieu Debuchy pourrait retrouver l’ancien joueur nordiste Adil Rami.

Labrune tire la sonnette d’alarme !

Labrune tire la sonnette d’alarme !

Pendant pratiquement trois mois, l’Olympique de Marseille a réussi à rester invaincu dans toutes les compétitions. Mais les Phocéens viennent de subir deux défaites consécutives face au Stade Brestois (1-0) et au Toulouse FC (0-1). Le président Vincent Labrune a décidé de monter au créneau. Une équipe affaiblie… et alors ? Au cours d’un entretien relayé sur le site officiel du club provençal, le président Vincent Labrune a souligné que les forfaits de plusieurs joueurs importants (Stéphane Mbia, Nicolas Nkoulou, Mathieu Valbuena et Loïc Rémy) ne constituent pas une excuse valable afin d’expliquer le revers face au Toulouse FC samedi dernier. “Nous avons sans doute livré une de nos pires prestations de la saison”, a-t-il lâché. “Il y avait certes des absences importantes, mais cela n’explique pas tout. En termes d’envie, de détermination, on n’y était pas. Et sans une motivation de tous les instants, on ne peut pas y arriver.” Le dirigeant du club provençal a justement rappelé que c’est grâce à une place dans le Top 3 de la Ligue 1 qu’un club a la possibilité de disputer la Ligue des champions chaque saison. “Il faut que chacun dans le groupe sache que si on a la chance de jouer des rencontres de Ligue des champions comme celle qui nous attend contre l’Inter Milan (dans huit jours, 8e de finale retour), c’est grâce au championnat. Le championnat est pour nous la priorité des priorités. Or, on traverse dans ce domaine une passe difficile pour tout un tas de raisons”, a-t-il déploré. Sur le plan comptable,

Inter Milan : Ranieri et la réaction d’orgueil

L’Inter Milan a réussi à sauver les meubles contre Catane hier soir. Alors qu’ils étaient menés à la mi-temps (0-2), les Nerazzurri ont réussi à obtenir le point du match nul (2-2, 26e journée de Serie A). Même si c’est une mauvaise opération comptable, l’entraîneur du club lombard Claudio Ranieri a tenu à féliciter ses troupes qui n’ont pas abdiqué. “L’équipe a su réagir. A la mi-temps dans les vestiaires, nous nous sommes regardés, c’était vraiment un moment délicat. Les gars ont été formidables, à 2-0 ils auraient pu lâcher, mais non, ils ont eu un énorme sursaut d’orgueil. Cette équipe ne se rend jamais”, a-t-il souligné d’après l’AFP. Pas sûr que les tifosi aient du même avis…

Lorient : Gourcuff et la lueur d’espoir

Le FC Lorient s’est incliné contre le Stade Rennais hier soir (0-2, 26e journée de Ligue 1). L’entraîneur des Merlus, Christian Gourcuff, pense que ses troupes ont compris qu’il faudra cravacher dur pour obtenir le maintien. “On est dans une situation difficile, mais les joueurs ont montré par leur réaction qu’ils en étaient enfin conscients. Ce n’est pas désespéré, mais il aurait fallu réagir avant pour se donner de l’air”, a regretté le technicien breton selon l’AFP.

Rennes, Antonetti : “tout peut aller très vite”

Le Stade Rennais a réussi à battre le FC Lorient hier soir (0-2, 26e journée de Ligue 1). Du coup, les Rouge et Noir occupent la quatrième place du classement à égalité de points avec l’AS Saint-Étienne et le Toulouse FC. L’entraîneur du club breton, Frédéric Antonetti, a souligné après la rencontre que ses joueurs ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers car tout peut basculer très vite. “Le classement va rester très serré. Tout peut aller très vite. On peut faire une bonne saison et finir 9e. Il faut rester les pieds sur terre. On doit développer cette force de caractère. Avec la concurrence qu’il y a, j’espère que le groupe va bien vivre. C’est compliqué à gérer car il y a beaucoup de bons joueurs. Ce sont de bonnes difficultés”, a-t-il expliqué selon le site officiel de l’équipe rennaise.

Lorient – Rennes, les notes

Grâce notamment à Youssouf Hadji et Jonathan Pitroipa, très en vue avec un but et une passe décisif chacun, Rennes a disposé d’une malheureuse équipe du FC Lorient (0-2) lors du derby breton, pour le dernier match de la 26e journée. Lorient : Audard : 5 Quasiment pas de travail à faire. Ne peut pas grand chose sur les deux buts encaissés, où il est lâché par sa défense. Gassama : 4 Nouvelle prestation décevante de l’ancien joueur de l’OL. Le 2ème but vient pour sa part. Très peu en vue sur le plan offensif. Remplacé par Baca (80e). Koné : 3 Il a tenté d’imposer son physique, pas toujours à bon escient. Averti, il n’est pas passé loin de l’expulsion. A souffert devant la vivacité des attaquants rennais. Ecuele Manga : 5 Une solide prestation d’ensemble du roc breton. Pas vraiment récompensé… Mareque : 5 Très en vue dans son couloir gauche, l’Argentin s’est payé le luxe de montées bien senties en plus de bien maitriser défensivement son côté. Autret : 5 Aligné à droite, le jeune milieu de terrain, Breton pour souche, s’est distingué par quelques accélérations bien sentis dans son couloir, sans néanmoins faire la différence. Moins en vue au retour des vestiaires. Remplacé par le revenant S. Diarra (64e). Pour sa 1ère apparition de la saison, il ne s’est pas vraiment signalé. Mvuemba : 5 Toujours aussi costaud, le milieu a rendu une bonne copie. Romao : 5 Il va longtemps regretter son occasion manquée avant l’ouverture du score rennaise, qui

Le Real réinvente la Manita

Le Real a corrigé l’Espanyol Barcelone (5-0), dimanche, lors de la 26e journée du championnat d’Espagne. Higuain, que l’on disait en proie au doute, a inscrit un doublé. Ronaldo, Khedira et Kaka ont inscrit les autres buts. Non content de conserver 10 points d’avance sur le FC Barcelone, le club madrilène prend le large à la différence de buts. Cette semaine, le Barça jouait le samedi, le Real Madrid le dimanche. L’occasion pour le club Blaugrana de mettre une once de pression sur son rival qui possédait avant cette 26e journée une confortable avance de 10 points. Oui, mais voilà. Privé de Messi, suspendu, le Barça a connu beaucoup de mal à venir à bout de l’avant-dernier du classement, Gijon (3-1). Tandis que malgré l’absence de Benzema, blessé, le Real a livré un récital contre l’Espanyol, une équipe qui joue cette année le haut de tableau. En l’absence de son avant-centre français, Mourinho avait aligné Gonzalo Higuain en pointe, Kaka dans un poste de meneur de jeu avancé, et bien sûr Ronaldo et Ozil sur les côtés. Signalons également que Varane est entré en jeu à l’entame de la seconde mi-temps, à la place de Carvalho. Un match à sens unique Cette équipe a fait souffrir le martyr à l’Espanyol. C. Ronaldo a ouvert le score (24e) sur une passe décisive d’Higuain, Khedira a doublé la mise avant la mi-temps (38e), Higuain a signé un doublé après celle-ci (47e, 79e), après un mois et demi sans but, entrecoupé d’un but de Kaka, passeur sur le

Le derby breton pour Rennes

Rennes s’est imposé sur le terrain du FC Lorient (0-2), ce dimanche, pour le dernier match de la 26e journée de L1. Pitroipa (44e) et Hadji (78e) ont permis aux joueurs de Frédéric Antonetti d’enlever ce derby et d’enfoncer un peu plus leurs voisins. Les Bretons en profitent pour revenir à la quatrième place, alors que les Lorientais n’ont qu’un point d’avance sur la zone rouge. Lorient n’y arrive plus. A la peine depuis quelques temps, les joueurs de Christian Gourcuff ont enchainé sur un onzième match sans succès en championnat ce dimanche. Cette fois, leur bourreau n’a pas eu beaucoup de km à faire. Rennes a profité de la méforme de son voisin pour se relancer. Les joueurs de Frédéric Antonetti n’ont même pas eu besoin de réellement dominer ce derby. Dans le 1er acte, ce sont même les Merlus qui imprimaient le rythme de la rencontre. Profitant de la vivacité de leurs joueurs offensifs, les locaux faisaient souffrir une arrière-garde rennaise privée de Kana-Biyik et d’Apam. Mais à l’image d’Emeghara, Lorient se montrait bien trop maladroit dans le dernier geste. Le buteur suisse se heurtait par deux fois à Costil (neuvième et 26e), avant de rater sa reprise tandis que le but était ouvert (29e). Romao participait également à ce festival de manqués (37e). Sans paniquer, malgré les cris de Frédéric Antonetti sur le banc, les Rouge et noir faisaient le dos rond et profitaient de leur premier tir de la rencontre (!) pour trouver la faille juste avant la mi-temps. Servi en

L’Inter se fait peur face à Catane

Mené 2-0 à la pause sur son terrain par Catane, l’Inter est parvenu à égaliser (2-2) et éviter une sixième défaite consécutive, dimanche pour le dernier match de la 26e journée de Serie A, grâce à des buts de Forlan et Milito. Il n’en reste pas moins que le club lombard n’a plus remporté le moindre match depuis le 22 janvier dernier. Les heures de Claudio Ranieri à la tête de l’équipe sont comptées. L’Inter est une équipe cyclique. Elle a d’abord connu un début d’exercice catastrophique, avec un premier mois ponctué de trois défaites et un match nul. Puis elle a connu une embellie incroyable entre mi-décembre et mi-janvier, avec pas moins de 8 victoires de rang en championnat et en Coupe, recollant de façon spectaculaire au haut du tableau. On pensait alors la formation entraînée par Claudio Ranieri sortie d’affaire. Mais depuis le 22 janvier et une dernière victoire contre la Lazio (2-1), nouvelle série négative. Mais pire encore que la précédente : 8 défaites et 2 nuls, toutes compétitions confondues ! La dégringolade est spectaculaire. Depuis le départ de Thiago Motta pour le Paris Saint-Germain, au marché des transferts hivernal, l’Inter est entré dans une spirale négative qui paraît ne plus pouvoir prendre fin. Régulièrement menacé depuis quelques temps, Ranieri ne devrait pas résister à cette tempête. Paradoxalement, dans ce contexte le retour contre Catane n’est pas la plus mauvaise des performances. Une fois de plus l’Inter a fait étalage de ses qualités mentales et du talent de ses individualités. Forlan et

Match Real Madrid – Espanyol Barcelone en direct

A partir de 21h30 aujourd’hui, suivez le score de Android, suivez le match dans l’onglet “Live / Résultats”. Un mini Clasico attend le Real Madrid, face aux Catalans de l’Espanyol Barcelone de Mauricio Pochettino! Mais les Merengue, qui comptent toujours dix points d’avance sur le Barça, sont tout simplement injouables au Santiago-Bernabéu. Si Benzema est forfait, Cristiano Ronaldo, 29 buts, compte bien continuer sur sa fantastique lancée![require_live:1310046506]

Rennes pour l’Europe, Lorient pour le maintien

Rennes pour l’Europe, Lorient pour le maintien

Sur une très mauvaise série depuis le 27 novembre dernier, Lorient accueille son voisin rennais ce dimanche en conclusion de la 26e journée de Ligue 1 dans une position inquiétante. Habitués à la première moitié de tableau, les Merlus sont pour l’instant 14e de L1, avec un tout petit point d’avance sur Ajaccio, le 1er club se situant en zone rouge. Le risque de descendre en L2 n’est pas si loin pour des Lorientais qui auraient tout intérêt de l’emporter contre Rennes. Un ressort s’est fracturé à Lorient. Abonné à la 1ère moitié de tableau ces dernières saisons, et même métronome de la dixième place du tableau comme s’en est amusé Pierre Ménès récemment sur le plateau du Canal Football Club, le club breton occupe pour le moment la 14e place de Ligue 1. Un rang qui n’est pas inquiétant en lui-même, mais bien parce que les Lorientais y pointent avec un tout petit point d’avance sur la zone rouge. Si bien qu’à l’heure de recevoir leur voisin du Stade Rennais ce dimanche (21h00) pour un “choc” du championnat aux contours de derby breton, les joueurs de Christian Gourcuff sont plus que jamais concernés par la lutte pour le maintien. “Ils sont tout à fait conscients des enjeux, explique le président du club, Loïc Féry, au sujet de ses joueurs dans les colonnes de Ouest France. C’est eux qui maîtrisent leur avenir, ils sont tous sous contrat à moyen terme avec FCL et donc pleinement concentrés pour réussir la fin de saison et jouer de

MU écarte Tottenham de la course au titre

MU écarte Tottenham de la course au titre

Manchester est allé s’imposer sur le terrain des Spurs (1-3), ce dimanche, lors du choc de la 27e journée du championnat anglais. Plutôt dominés et souvent au bord de la rupture, les Mancuniens se sont montrés réalistes pour trouver la faille sur leurs rares occasions, par Rooney (45e) puis Young, à deux reprises (60e et 69e). Manchester United reste au contact de Manchester City, alors que les Hotspurs, toujours sur le podium, voient revenir Arsenal derrière. La malédiction se poursuit pour Tottenham. Les Spurs ont pourtant tout fait afin de mettre fin à leur incroyable série de 10 ans sans succès face à MU, soit 25 matchs. Enfin, plutôt 26 dorénavant. Car c’est un MU ultra réaliste qui a quitté White Hart Lane avec les trois points de la victoire, malgré ce que peut laisser penser l’ampleur du score. C’est bien simple, avant d’ouvrir la marque, les Red Devils ne s’étaient absolument pas montrés dangereux. Les visiteurs ont pu compter sur un David De Gea inspiré, qui a su sortir de grosses parades aux bons moments. Pourtant dénigré depuis le coup d’envoi de la saison, le portier espagnol s’est tout d’abord imposé devant Adebayor (18ème) pour maintenir sa formation à 0-0. Puis il a eu la main ferme sur une tentative lointaine de Livermore (51e) tandis que MU menait d’un but. Car entre-temps, ce diable de Rooney était passé par là. Plutôt en difficulté, à l’image de sa formation, bousculée par un pressing intense des Spurs, le buteur a surgi pour ouvrir la marque juste

Paris étrille Ajaccio et repasse leader

Paris étrille Ajaccio et repasse leader

Le Paris Saint-Germain a récupéré son fauteuil de leader en disposant d’Ajaccio (4-1), ce dimanche, lors de la 26e journée de L1. Pastore (27e) et Ménez (29e) ont concrétisé coup sur coup la domination des Parisiens, qui se sont fait peur avec la réduction de l’écart de Poulard juste avant la mi-temps (44e). Hoarau puis Nenê ont finalement assuré la victoire en fin de match. Paris reprend un petit point d’avance sur Montpellier en tête du championnat. Le PSG n’a pas laissé passer l’occasion. Après trois matchs nuls de suite contre Nice (0-0), Montpellier (2-2) et Lyon la semaine dernière (4-4), la troupe de Carlo Ancelotti a renoué avec la victoire et repris sa marche en avant au meilleur moment. Après le match nul de Montpellier à Dijon hier (1-1), le club de la capitale a profité de son succès contre Ajaccio pour récupérer la 1ère place, abandonnée au MHSC il y a une semaine. Un succès acquis en moins de trois minutes. Le temps pour Pastore et Ménez de trouver coup sur coup la faille. L’Argentin profitait d’un relais avec Matuidi pour ouvrir la marque, du gauche, pour son huitième but de la saison (27e, 1-0). Dans le même temps, l’international tricolore, servi par… Pastore, enroulait parfaitement sa frappe pour doubler la mise (29e, 2-0). Deux buts qui venaient concrétiser la domination parisienne, illustrée par un poteau de Nenê (dixième), et plusieurs arrêts décisifs d’Ochoa, devant Hoarau (19e) ou Ménez, déjà (20e). Mais Ajaccio, loin de démériter, ne baissait pas les bras et revenait

Match (vraiment) nul entre Caen et Brest

Malgré une nette domination territoriale, une multitude d’occasions, et pas moins de 8 minutes de temps additionnel (!), Caen n’a pu venir à bout de Brest (0-0), dimanche lors de la 26e journée de L1. Les hommes d’Alex Dupont auraient même pu réaliser un hold up en contre. Mais ils satisfont naturellement pleinement de ce bon point pris en déplacement, une semaine après leur exploit contre l’Olympique de Marseille (1-0). Seul bémol à cette performance : le carton rouge plus qu’évitable récolté par Zebina pour un mauvais coup après… 4 minutes de temps additionnel ! Au tableau, les Normands conservent la treizième place mais ne possèdent que deux points d’avance sur la zone rouge. Brest est un peu mieux loti avec une 11e place et deux points de plus au compteur. Durant ce temps, le Paris Saint-Germain s’est imposé face à Ajaccio (4-1). Samedi soir, avalanche de surprises avec notamment les défaites de Marseille et Lyon. Ce soir, Lorient-Rennes fermera cette 26e journée.

Higuain recherche buts désespérement

Higuain recherche buts désespérement

Higuain profite de l’absence sur blessure de Benzema pour accumuler les minutes de jeu devant du Real. Malgré tout, le buteur argentin n’a pas marqué depuis le 14 janvier dernier, et espère marquer de nouveau contre l’un de ses adversaires préférés dans le championnat espagnol : l’Espanyol Barcelone, qui rend visite au club merengue ce dimanche (21h30). Il doit doit commencer à trouver le temps long, Higuain. Comme tous les buteurs, l’argentin aime trouver le chemin des filets à chaque rencontre qu’il dispute. L’ancien joueur de River Plate doit alors se sentir particulièrement frustré, puisqu’il n’a pas marqué depuis le 14 janvier dernier, lors d’un déplacement sur la pelouse de Majorque. Ce n’est pas faute de jouer, vu que “Pipita” profite pour l’instant de l’absence sur blessure de Benzema, mais bien un manque flagrant de réussite pour celui qui joue depuis le coup d’envoi de la saison les doublures de le joueur international français, indiscutable aux yeux de Mourinho. A nouveau titulaire ce dimanche pour la venue de l’Espanyol Barcelone au Bernabeu, Higuain espère retrouver la réussite contre l’un des ses adversaires favoris. Depuis qu’il est arrivé au Real en 2006, et surtout depuis qu’il y joue les premiers rôles, le originaire de Brest a inscrit sept réalisations face aux pensionnaires de Cornella El Prat rien qu’en championnat, dont un splendide “hat-trick” cette année, lors de leur 1ère confrontation. Benzema va bientôt reprendre sa place Gonzalo Higuain aurait d’autant plus intérêt à marquer face à l’Espanyol ce dimanche que Benzema ne va pas tarder à

Chelsea : Benitez se porte candidat !

Chelsea : Benitez se porte candidat !

C’est ce qu’on appelle ne pas perdre de temps! A peine l’annonce de l’éviction d’André Villas-Boas à la tête de Chelsea officialisée (En savoir plus), que l’ancien manager de Liverpool Rafael Benitez se porte candidat. Joint par la radio RMC, son conseiller a en effet confirmé que l’Ibérique était très intéressé par le poste vacant: “Rafa a toujours dit que sa priorité est d’entraîner en Angleterre et surtout l’un des grands d’Angleterre“, a-t-il ainsi rappeler. “Chelsea fait clairement partie des cinq meilleures équipes en Premier League. Mais pour l’instant, il n’y a ni contact, ni discussion.” A noter également que Fabio Capello est également sur marché.

La Lazio enterre la Roma !

La Lazio enterre la Roma !

La Lazio reçue deux sur deux! Les Biancocelesti ont faire d’une pierre deux coups en battant son rival honni l’AS Rome (2-1) ce dimanche, dans le cadre de la 26e journée, éjectant la Louve à 10 points et récupérant la troisième place! Seul les derbies peuvent procurer ce genre d’émotions. Et des émotions, les Romains, Giallorossi et Biancocelesti, en ont eu à foison. Dans un match ô combien important aussi bien pour Luis Enrique que pour Edoardo Reja, la fameuse expression “malheur au vaincu” n’avait jamais aussi bien porté son nom, tant il y avait de l’enjeu dans ce choc. Et, pour la première fois depuis 1998, la Lazio a réussi le coup double en s’imposant à l’aller, comme au retour. Stekelenburg voir trop vite rouge Il ne fallait pas être cardiaque en début de rencontre, celle-ci débutant par une injustice, avec l’expulsion de Maarten Stekelenburg à la suite d’un contact léger sur l’Allemand Miroslav Klose. L’homme en jaune, Mauro Bergonzi, n’hésitait pas une seule seconde et expulsait l’international néerlandais, dernier défenseur, sur le champ en appliquant la loi de la double peine. Le Brésilien Hernanes ne se faisait pas prier pour donner l’avantage aux visiteurs sur le penalty qui suivait (0-1, 10e). Alors que les heures de Luis Enrique étaient déjà comptées, son équipe repartait de l’avant, comptant sur un sursaut d’orgueil. Il ne fallait que sept minutes pour que Fabio Borini, qui a célébré sa première sélection avec la Squadra Azzurra mercredi dernier, ne remette les deux équipes à égalité après avoir suivi

Match PSG – Ajaccio en direct

A partir de 17h00 aujourd’hui, suivez le score de Android, suivez le match dans l’onglet “Live / Résultats”. Paris veut reprendre son dû. Ecarté du fauteuil de leader par Montpellier le weekend passé après le nul à Lyon (4-4), le club de la capitale compte bien retrouver les sommets cela passera par un succès aux dépens d’Ajaccio, qui lutte pour le maintien. Avec un “Memo” Ochoa capable d’arrêts incroyables, Haorau et les joueurs offensifs du PSG ont intérêt à être précis![require_live:1310033123]

PSG : Hoarau titulaire face à Ajaccio

Carlo Ancelotti a décidé pour la 2ème fois d’affilé d’aligner Guillaume Hoarau plutôt que Kevin Gameiro devant du PSG pour affronter Ajaccio, ce dimanche, lors de la 26e journée de Ligue 1. Le Réunionnais, auteur de trois buts lors des 2 derniers matchs, sera soutenu par le trio Ménez-Pastore-Nenê dans un 4-2-3-1 qui remplace une fois encore le 4-3-2-1 des premières semaines de Carlo Ancelotti. Thiago Motta est associé à Blaise Matuidi à la récupération. Pas de surprises en défense, la charnière Alex-Sakho étant soutenu sur les côtés par Christophe Jallet et Maxwell. Peu de surprises également du côté d’Ajaccio. Eduardo est aligné seul en pointe pour les Corses. PSG : Sirigu – Jallet, Alex, Sakho, Maxwell – Motta, Matuidi ‘ Ménez, Pastore, Nenê – Hoarau. Ajaccio : Ochoa – F. Diawara, Poulard, Medjani, Bouhours – Mostefa, Pierazzi – André, Cavalli, Tibéri – Eduardo.

OM : une petite alerte pour Gignac

OM : une petite alerte pour Gignac

André-Pierre Gignac a-t-il rechuté? Entré à l’heure de jeu lors de la défaite de l’OM face à Toulouse (0-1), lors de la 26e journée de Ligue 1, le Martégal a ressenti une petite douleur. Le club olympien affirme en effet que l’ancien Lorientais était en délicatesse avec son adducteur gauche. “On va attendre pour savoir ce qu’il en est réellement“, a ainsi déclaré à ce sujet l’adjoint de Didier Deschamps, Guy Stéphan.

Politique : Hollande tacle sévèrement la L1 et le PSG !

Politique : Hollande tacle sévèrement la L1 et le PSG !

Après les attaques, la parole à la défense. Invité au journal dominicale de France 3, le candidat socialiste François Hollande est revenu sur les critiques le visant après l’annonce d’une taxe des hauts revenus à hauteur de 75%. Et le député de Corrèze n’a pas fait dans la dentelle, se payant la tête de la Ligue 1! “Que les dirigeants de football fassent aussi un peu le ménage : a-t-on un niveau de Championnat qui justifie des salaires aussi astronomiques ?“, s’est-il ainsi interrogé avant de critiquer la nouvelle politique du Paris Saint-Germain version qatarie: “J’ai appris que l’entraîneur ou le directeur sportif du PSG touchait 6 millions d’euros par an : est-ce que le PSG -bonne équipe pour laquelle j’ai de la sympathie- a des résultats tels que son entraîneur devrait être payé autant?” Ce débat n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre d’ici le 1er tour des élection présidentielles, le 22 avril prochain.

OM : Deschamps et le coup de moins bien d’A. Ayew

OM : Deschamps et le coup de moins bien d’A. Ayew

L’Olympique de Marseille a réalisé une bien mauvaise opération en s’inclinant sur sa pelouse face à Toulouse (0-1), lors de la 26e journée de Ligue 1. Une rencontre durant laquelle André Ayew a été loin de son impact habituel. Mais le Ghanéen, souffrant de l’épaule et de la cuisse, a fait ce qu’il a pu, comme l’a souligné Didier Deschamps en conférence de presse. “Il ne faut pas oublier que Dédé a de la hargne mais il a joué 8 matches dont 6 en 20 jours dans la chaleur et l’humidité (à la CAN). Il a déjà eu une alerte à la cuisse à Brest, et évidemment qu’avec des joueurs en forme, c’est mieux“, a ainsi déclaré “DD” au sujet de “Dédé”.

Clap de fin pour Villas-Boas à Chelsea !

Clap de fin pour Villas-Boas à Chelsea !

Le club anglais de Chelsea a officialisé, via un communiqué publié sur son site Internet, le départ d’André Villas-Boas seulement 8 mois après son arrivée en provenance du FC Porto. Le manager de 34 ans n’a pas succombé aux mauvais résultats des Blues, battus notamment ce samedi sur la pelouse de West Bromwich Albion. C’était dans l’air du temps. Si personne ne l’évoquait ouvertement, toute la presse britannique comptait les jours, voire les heures d’André Villas-Boas à la tête de Chelsea. L’impatience de Roman Abramovich et les mauvais résultats auront finalement eu raison de lui. Arrivé en grande pompe l’été passé en lieu et place de Carlo Ancelotti avec pour bagages un fantastique triplé Championnat du Portugal – Coupe du Portugal – Europa League, “AVB” avait même été “transféré” pour la somme de 15 millions d’euros, Chelsea rachetant ses dernières années de contrat au club portuan. Considéré comme le pendant de José Mourinho, le “Group One” n’a malheureusement pas connu la même réussite que son illustre prédécesseur. Lui-même savait qu’il était sur un siège éjectable, pendu à la volonté du propriétaire russe Roman Abramovich. “ Je sais que, dans l’ère Abramovich, nous avons eu les plus mauvais résultats, mais je pense avoir toujours la confiance du propriétaire. Voyons s’il veut du changement au club ou non“, avait il déclaré un peu plus tôt dans la semaine, arguant qu’il ne savait pas s’il serait “encore là dans deux semaines ou dans deux ans“. Abramovich a donc choisi pour lui en s’en séparant après seulement quelques mois

Szczesny, le nouvel atout d’Arsenal

Szczesny, le nouvel atout d’Arsenal

Après s’être offert le scalp de Tottenham (5-2), Arsenal a fait tomber un nouveau cador de la Premier League, Liverpool, lors de la 27e journée de Premier League (1-2). Le doublé de l’insatiable Robin van Persie a quelque peu éclipsé l’énorme prestation de Wojciech Szczesny, grand artisan du succès des Gunners. Wojciech Szczesny : un prénom et un nom imprononçable, bien difficile à écrire sans faute pour la plupart des journalistes s’il ne les ont pas sous le nez. Mais nos confrères britanniques ont dû s’appliquer samedi pour ne pas égratigner le nom du héros d’Anfield. Car si Robin van Persie a eu la bonne idée d’inscrire un doublé face à Liverpool, ajoutant ainsi un 23e et 24e but à son compteur cette saison, les Gunners peuvent remercier leur portier polonais. Impuissant sur le but contre son camp du malheureux Laurent Koscielny, le joueur formé au Legia Varsovie et post-formé à Arsenal, a été étincelant. Et quand bien même le gardien de 21 ans, propulsé numéro 1 par Arsène Wenger, provoquait une penalty en crochetant Luis Suarez dans la surface, il prenait ses responsabilités en détournant les deux tentatives de Dirk Kuyt d’une incroyable double parade (19e). Sortant encore le grand jeu face à Suarez peu avant la pause (40e), Szczesny avait également la chance de son côté quand Kuyt trouvait son poteau. Une première période de grande classe qui a toutefois permis de conserver Arsenal à flot, Arsène Wenger concédant que son équipe “peut s’estimer heureuse d’avoir rejoint le vestiaire avec le score de

Serie A : Lavezzi donne la victoire à Naples !

Le Napoli l’a emporté à Parme (1-2), dimanche à la mi-journée, pour le compte de la 26e journée du championnat italien. Cavani a ouvert le score sur penalty en fin de 1ère mi-temps (40e). Zaccardo a égalisé pour les Parmesans après la pause (77e). Mais l’homme forme de Naples, Lavezzi, a encore frappé en fin de match (86e), offrant la victoire aux siens. Naples reste au contact des premiers, à la 5ème place. Samedi, le Milan AC a consolidé sa place de leader en s’imposant largement à Palerme (0-4) et possède dorénavant 3 points sur la Juventus Turin, tenue en échec à la maison par le Chievo Verone (1-1). A 15h, derby romain au Stadio Olimpico. A 20h45, Inter-Catane.

Barça : Guardiola content de la réaction de ses joueurs

Barça : Guardiola content de la réaction de ses joueurs

Privé de Lionel Messi, le FC Barcelone a connu quelques difficultés pour se défaire du Sporting Gijon (3-1) lors de la 26e journée de Liga. Au terme de la rencontre, Josep Guardiola a tenu à saluer l’état d’esprit de son équipe: “Nous avons gagné un match contre une équipe très défensive dans un match qui tournait en notre défaveur. Je suis heureux de la réaction des joueurs. Les supporters ont eu du bon temps car cela a éveillé l’esprit équipe que ce club peut parfois avoir.“

Ligue 1 : Larqué ne voit pas l’OL et l’OM en C1

L’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais se sont inclinés lors de la 26e journée de Ligue 1 respectivement face à Toulouse (1-0) et contre Nancy (2-0). Un résultat qui réduit comme peau de chagrin les chances de qualification pour la prochaine Ligue des champions. C’est du moins ce que pense le consultant pour RMC Jean-Michel Larqué: “Marseille et Lyon étaient loin de la Ligue des Champions avant cette journée, ils se sont éloignés encore plus après leur défaite de samedi. L’écart par rapport à Lille est trop grand. Je ne vois pas comment ils peuvent accrocher la troisième place.“

Tottenham, Saha passe ou ça casse contre Man Utd !

Tottenham, Saha passe ou ça casse contre Man Utd !

A l’occasion de la 27ème journée du championnat anglais, Manchester se déplace dans l’antre des Spurs ce dimanche pour affronter Tottenham. Un match à la saveur spéciale pour Louis Saha, ancien Red Devil entre 2004 et 2008. Revenu en grâce chez les Spurs, “P’tit Louis” pourrait être l’une des armes fatales de l’équipe d’Harry Redknapp. C’est le retour de “P’tit Louis” ! Et quel retour ! Alors qu’il s’enterrait petit à petit du côté d’Everton, Louis Saha a eu l’une des opportunité de sa carrière. L’ancien Messin s’est en effet engagé avec Tottenham, dans les derniers instants du mercato hivernal. “Je n’ai pas réfléchi. Ce que j’ai regardé, c’est le challenge. Je ne serais pas parti si ça n’avait pas été Tottenham. L’équipe est 3ème, elle développe un jeu offensif, attrayant, qui va vite. Il y a des joueurs à sensation, le coach déborde d’ambition… Je ne pouvais pas refuser“, admet-il. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne lui a pas fallu longtemps pour trouver ses marques. Alors qu’il n’avait marqué que deux petites réalisations chez les Toffees cette année, Saha en a déjà marqué trois en quatre apparitions. Pour son premier match, le joueur international français s’est même permis le luxe d’inscrire un doublé contre Newcastle (5-0). Un retour fracassant qui n’a pas échappé à Laurent Blanc, le sélectionneur des Bleus. Saha retrouve Man Utd Alors qu’il n’avait plus été appelé depuis septembre 2010, Louis Saha a fait son retour dans le groupe France. “C’est un honneur, s’est-il réjouit à son arrivée

ASSE : Galtier redescend sur terre

ASSE : Galtier redescend sur terre

Fin de l’embellie pour l’AS Saint-Etienne. les Verts se sont inclinés à Geoffroy-Guichard face au promu Evian Thonon Gaillard (0-2), mettant ainsi fin à une série de 4 matches sans défaite. “C’est un mauvais scénario. Nous avons pris un but sur phase arrêtée, puis nous avons couru après le but pour revenir. On ne peut pas dire que nous n’avons pas couru mais nous avons fourni beaucoup d’efforts et commis beaucoup de maladresses“, a analysé de son côté l’entraîneur stéphanois Christophe Galtier en conférence de presse. “Un peu de partout, nous avons été un peu moins bien. Nous avons rendu une pâle copie. C’est comme ça. Tout le monde pensait que ce serait facile mais il est difficile de gagner des matches.“

Barça, Pique : “Je n’ai pas fait faute”

Barça, Pique : “Je n’ai pas fait faute”

Le FC Barcelone a eu chaud au Nou Camp face au Sporting Gijon (3-1), décantant la situation en toute fin de rencontre face à des réalisations de Seydou Keita et Xavi Hernandez. Un match durant lequel le défenseur Gerard Pique a vu rouge, pour une supposé coup de coude sur l’avant-centre de Gijon. “On l’a vu à la télévision, je ne fais même pas faute“, s’est défendu le défenseur espagnole sur Marca. “Tout était contre nous et nous avons été obligé de faire face à des facteurs externes. Mais nous essayerons d’aller de l’avant. Nous devons faire tout notre possible pour prendre trois points à chaque fois.”

La Roma et Enrique veulent rebondir lors du derby romain

La Roma et Enrique veulent rebondir lors du derby romain

A l’occasion de la 26e journée du championnat italien, le calendrier nous offre l’une des rencontres les plus attendues de la saison. Au Stadio Olimpico, l’AS Roma reçoit son ennemi juré et voisin, la Lazio de Rome. Pour son premier derby à la maison, Luis Enrique aura à coeur de mener les joueurs de la Louve à la victoire. Arrivé cet été, l’Espagnol a déjà imprimé sa touche sur l’équipe romaine. “Depuis le jour où je suis arrivé ici, j’ai réalisé que c’est un match spécial le derby, c’est beaucoup plus que trois points. Les fans ne peuvent pas attendre et l’atmosphère ici nous aide à préparer le match de la meilleure façon possible. Un match charnière pour nous ‘ Je ne sais pas, je sais seulement que ce sera un match spécial et que nous mettons toutes les chances de notre côté pour s’assurer d’être meilleurs que nos adversaires. Je suis très optimiste.” Avant le derby de Rome entre la Louve et la Lazio, l’entraîneur des Giallorossi, Luis Enrique, a pu mesurer l’importance de ce match pour les fans. Digne d’un PSG-OM, cette rencontre sera la première à la maison pour le technicien espagnol. Si ses hommes s’étaient inclinés lors de leur 1ère confrontation (2-1), ils pourraient bel et bien prendre leur revanche ce dimanche. En quatre mois, la donne a effectivement beaucoup changé. Au sein de la Roma, la patte Enrique a clairement été imposée. Les automatismes sont bien meilleurs, les cadres aussi, à l’image de Totti dont les tensions avec le coach

OL, Aulas : “Vraiment décevant”

OL, Aulas : “Vraiment décevant”

L’Olympique Lyonnais ne va pas mieux. Les Gones ont concédé une défaite préoccupante sur la pelouse de Nancy (2-0), lors de la 26e journée de Ligue 1. Une dixième défaite qui n’a pas du tout été au goût du président Jean-Michel Aulas, qui s’est exprimé sur le site officiel de l’OL: “C’est un match qu’on n’a pas su prendre dans le bon sens. On le maîtrisait mais on a fait des erreurs de marquage sur les buts concédés. On n’a pas su accélérer. On a une équipe qui manque de puissance physique, de vivacité et d’enthousiasme. Quand on ne se créé pas assez d’occasions et que l’on fait des erreurs on perd des matchs qui sont à notre portée. C’est vraiment décevant.“

Nancy : Rousselot prône l’union sacrée

L’AS Nancy-Lorraine respire! La formation de Jean Fernandez a réalisé une excellente opération dans l’optique du maintien s’imposant à Marcel-Picot face à l’Olympique Lyonnais (2-0). Un succès qui a redonné le sourire au président Jacques Rousselot sur RMC, qui a loué le boulot fourni par ses joueurs: “C’était compliqué à vivre, difficile à comprendre. On a fait une semaine studieuse où j’avais prôné l’union sacrée. Tout le monde était concentré sur ce match. Les joueurs ont su faire une véritable performance.“

AS Rome : Heinze défend Lucho et tacle l’OM !

AS Rome : Heinze défend Lucho et tacle l’OM !

Alors que Gabriel Heinze va affronter la Lazio Rome avec la Roma ce dimanche, à 15 heures, l’Argentin en accordé une interview à L’Equipe dans lequel il tacle l’Olympique de Marseille, pour sa gestion du cas Lucho Gonzalez. Et l’ancien international argentin a envoyé un petit taquet à son ancien entraîneur Didier Deschamps. “Il a donné tellement de choses à l’OM que le faire partir ainsi, par la porte de derrière… Ils ne l’ont pas fait partir comme il le méritait (…) Parfois, les personnes, les entraîneurs oublient vite ce qu’a fait un joueur“, a-t-il déclaré. “Deschamps, j’espère le revoir une fois en face à face. J’ai des choses à lui dire que je n’ai pas dites quand je suis parti de l’OM.“

Robben, l’Angleterre est toujours à ses pieds !

Robben, l’Angleterre est toujours à ses pieds !

Étincelant avec la sélection néerlandaise à Wembley mercredi dernier face à l’Angleterre (2-3), l’ailier du Bayern Munich Arjen Robben s’est rappelé au bon souvenir des formations britanniques qui seraient très intéressées par ses services. Cela tombe plutôt bien, le “hollandais volant” n’est plus en odeur de sainteté du côté de la Bavière… Si le divorce n’est pas encore consommé entre le Bayern Munich et Arjen Robben, ce n’est plus qu’une question de temps. Auteur de prestation bien en deçà de ce qu’il peut proposer, surtout lorsqu’on se remémore ses performances dantesques de la saison 2009/2010, le Néerlandais n’est plus que l’ombre de lui-même incapable d’aligner des matches consistants, la faute à une nombre incalculable de blessure – plus d’une quinzaine -, l’ancien joueur du Real Madrid semble avoir grillé toutes ses cartouches du côté de l’Allianz Arena. Stigmatisé notamment pour son individualisme en dehors et sur les terrains, Robben avait eu le droit à une “soufflante” made in Franz Beckenbauer, passablement agacé par son comportement : “Il reste seul lorsqu’il produit un bel effort ou marque un but. Il ne court pas vers le joueur qui lui a permis de marquer, comme cela devrait être le cas. A la place il court vers sa famille dans les tribunes“, avait-il ainsi pesté devant les caméras de Sky voici quelques semaines. “Il laisse l’équipe lui courir après. A un moment, un coéquipier lui dira : ”Si tu ne viens pas me remercier pour ma passe, la prochaine fois tu pourras venir la chercher toi-même.” Chelsea, Arsenal et

Arsenal, Wenger : “Une victoire vitale pour nous”

Arsenal, Wenger : “Une victoire vitale pour nous”

On n’arrête plus Arsenal! Après un succès prestigieux face à Tottenham (5-2), les Gunners ont forcé la décision à Liverpool (1-2) samedi après-midi lors de la 27e journée de Premier League. Une victoire “vitale” pour Arsène Wenger, qui était aux anges à l’issue de la rencontre. “Liverpool a réalisé une très bonne première mi-temps et nous n’étions pas dans le match – c’était très flatteur pour nous 11 à la pause“, a-t-il concédé avant de louer le second acte de ses hommes: “Nous avons plus le niveau. Nous avons eu pas mal de chance aussi. Nous devions gagner le match, et nous savions que Van Persie (auteur d’un doublé, ndlr), pouvait faire quelque chose de spécial.“

Dijon : Carteron voit Montpellier champion

Le promu Dijon a tenu la dragée haute au leader de la Ligue 1, Montpellier, samedi soir lors de la 26e journée. Pour le plus grand plaisir de Patrice Carteron. L’entraîneur du club bourguignon a en effet salué la prestation de ses hommes à l’issue de la rencontre: “C’est un point extraordinaire pour nous. Je veux dire bravo à mes joueurs. Oui, nous sommes rejoints sur la fin, mais nous avons réussi à faire déjouer Montpellier, qui sera à mon avis champion de France.”

Lille : Garcia est furieux !

Lille était à dix minutes du bonheur. Menant 0-2 sur sa pelouse face à Auxerre samedi soir, les Dogues ont dû se contenter du match (2-2). A l’issue de la rencontre, l’entraîneur lillois Rudi Garcia était extrêmement frustré. “C’est un vrai sentiment de gâchis. On mène 2-0, on a bien géré la supériorité des Auxerrois. Et puis on a manqué de rigueur et d’intelligence. On est les premiers fautifs“, a ainsi pesté Garcia. “On n’a certes pas été aidé par les décisions des assistants de M. Castro. Quand on est revenu à 10 contre 10, on a pensé qu’on était gagnant. Il va falloir réfléchir à cette situation“

Au Milan, c’est Ibra qui régale !

Au Milan, c’est Ibra qui régale !

Le Milan AC a frappé un grand coup en Serie A samedi soir, après sa retentissante victoire sur la pelouse de Palerme (0-4), lors de la 26e journée. Un succès permis grâce au retour de suspension du Suédois Zlatan Ibrahimovic, auteur d’un triplé et qui en profite pour rejoindre Antonio di Natale en tête du classement des buteurs, avec 18 réalisations. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Massimiliano Allegri a forcément dû se ressasser cette phrase de Lamartine au coup de sifflet final face à Palerme (0-4), après la démonstration de Zlatan Ibrahimovic, auteur d’un coup du chapeau en l’espace de 14 minutes. Et, comme un symbole, chacune de ses réalisations voyaient pour origine un certain… Robinho, celui-là même qui l’avait “oublié” en huitième de finale aller de la Ligue des champions face à Arsenal (4-0), au moment de célébrer son but. De retour de suspension après sa claque idiote sur le Napolitain Aronica, “Ibracadabra” a ressorti sa baguette magique, jetant littéralement un sort à la défense sicilienne. Servi par le Brésilien, le Suédois trompait ainsi Viviano à deux reprises du pied gauche (21e, 31e), puis d’un magnifique enroulé du droit se logeant dans le filet opposé du portier rosanero (34e). Un troisième succès consécutif à l’extérieur qui permet au Milan de creuser provisoirement l’écart avec la Juventus Turin, tenu en échec sur sa pelouse par le Chievo Verone (1-0) mais qui possède encore un match en retard à disputer. Un résultat qui a en tout cas comblé le héros du match