Nice : Faé entrevoit enfin le bout du tunnel

Emerse Faé (27 ans, aucun match de Ligue 1 en 2011/2012) a dû soigner une phlébite ces six derniers mois. Le milieu de terrain de Nice est en train de revenir à son meilleur niveau même s’il n’a pas repris la compétition avec l’équipe professionnelle. “C’est toujours difficile d’être éloigné des terrains quand tu es un compétiteur. Au début j’ai beaucoup douté. En plus, pour moi c’est une blessure particulière puisque c’était ma troisième phlébite. Les premières semaines, j’avais des douleurs : mais ensuite, j’ai passé cinq mois sans avoir mal. Je pouvais courir presque normalement. Malgré tout, ce n’était pas possible de reprendre avec le groupe. C’est encore plus difficile de ne pas pouvoir participer aux entraînements alors que je n’avais pas de gêne apparente”, a expliqué le footballeur ivoirien par le biais du site officiel des Aiglons.

Rennes : Costil était un “plan B” mais…

Benoît Costil (24 ans, 5 matches de Ligue 1 en 2011/2012) sait que pendant le mercato estival, les dirigeants de Rennes voulaient initialement engager un autre gardien de but que lui. Mais l’ancien dernier rempart de Sedan a souligné que cela ne l’embête pas à partir du moment où le staff des Rouge et Noir lui fait pleinement confiance aujourd’hui. “Quand je vois les noms qui ont été cités dans la presse, il n’y a rien de déshonorant à passer après Ruffier et Ospina. Le plus important, c’est que les dirigeants m’ont tout de même fait confiance alors qu’ils n’étaient pas obligés de le faire. Est-ce que je suis en train de leur donner raison ? Je ne sais pas. En tout cas, je me retrouve dans leur politique de formation. J’ai encore tout à apprendre”, a reconnu le portier du club breton dixit L’Equipe.

Monaco : JPP ne viendra pas sur le Rocher

Jean-Pierre Papin a confié dans les colonnes de L’Equipe qu’il n’a jamais été approché par les dirigeants de Monaco en vue de remplacer l’entraîneur Laurent Banide après l’humiliation subie à domicile contre Angers vendredi dernier (succès 1-3). “Je n’ai eu aucun contact avec Monaco. De toute façon, je ne me vois plus pompier de service. J’ai déjà donné à Lens. Soit tu arrives en début de saison, soit tu ne viens pas”, a-t-il martelé. En revanche, le consultant de la chaîne Canal+ pourrait être nommé sélectionneur d’une équipe nationale dans les jours à venir. “J’espère que cela va se faire, mais je ne peux pas en dire davantage pour le moment”, a-t-il indiqué.

PSG : Camara a eu du mal à jouer avec Lugano

Zoumana Camara (32 ans, 4 matches de Ligue 1 en 2011/2012) est convaincu que son partenaire en défense centrale contre Brest hier soir (succès 1-0), Diego Lugano, est un bon joueur mais que le match face aux Bretons a été difficile à gérer. “Avec Lugano, ce n’était pas évident. C’était son premier match mais il a beaucoup d’expérience. On communique dans un mix d’espagnol et d’anglais, on se débrouille. On a de très bonnes individualités mais il nous manque une cohésion d’équipe. Quand on aura ça, les individualités s’exprimeront encore mieux”, a assuré l’ancien joueur de Saint-Étienne d’après France Football.

Sochaux : un bon de sortie pour Marvin Martin ?

Marvin Martin (23 ans, 4 matches de Ligue 1 en 2011/2012, 1 but) n’a pas quitté Sochaux pendant le dernier mercato estival. Pourtant Dieu sait que le milieu de terrain doubiste était suivi par de nombreux clubs français et européens ! D’après France Football, l’international français pourrait bientôt signer un nouveau contrat chez les Lionceaux. Cet engagement plus lucratif sur le plan salarial lierait Marvin Martin avec le club sochalien jusqu’en juin 2015. A priori, ce bail comporterait une clause libératoire ce qui permettrait au natif de Paris de s’en aller à l’issue de la saison 2011/2012 si les écuries qui le veulent font, bien entendu, les efforts nécessaires sur le plan financier.

PSG : Pastore commence à trouver ses marques

PSG : Pastore commence à trouver ses marques

Le PSG a réussi à battre Brest au Parc des Princes hier soir (1-0). Le but victorieux a été inscrit par le milieu offensif argentin Javier Pastore. Lors d’un entretien relayé par L’Equipe, l’ancien joueur de Palerme a livré ses impressions. “J’apprécie beaucoup de jouer dans cette équipe, c’est une formation qui aime essayer de bien jouer. On a tenté de faire de bonnes choses, mais pas sur la continuité. J’apprends pas mal de choses, je commence à bien m’entendre avec mes coéquipiers. Avec le temps, l’équipe va prendre forme et on va gagner en qualité. Pour le moment, on continue à bien s’entraider”, a déclaré le joueur sud-américain. Pour sa part, l’entraîneur francilien Antoine Kombouaré pense que le but de Javier Pastore était vraiment primordial. “Je suis content de ce but avant tout parce qu’il donne la victoire. Quand on inscrit un but, c’est pour donner de la joie au public. Il a été à l’image de l’équipe (…) Le voir marquer, c’est une bonne chose, mais surtout quand le but te donne les trois points de la victoire. J’espère que ça augure d’une série”, a-t-il espéré.

PSG – Brest : les notes du match

PSG – Brest : les notes du match

Il a fallu une belle inspiration de Javier Pastore pour donner la victoire du PSG devant Brest (1-0), ce dimanche, en clôture de la 5e journée de Ligue 1. L’Argentin a été le meilleur joueur du match, au sein d’une équipe parisienne loin d’être transcendante. PSG Sirigu : 6 Le gardien parisien a une fois encore été solide au poste. Sobre et efficace, il a répondu présent sur les occasions brestoises. Rassurant. Ceara : 5 Remplaçant de Jallet, il a connu quelques difficultés à rentrer dans le match, livrant toutefois une bonne copie. Camara : 5 Pas toujours rassurant, le défenseur central est encore loin de pouvoir concurrencer Bisevac ou Sakho quand ces derniers reviendront de blessure… Lugano : 6 Première solide pour le capitaine de l’Uruguay. Il n’a pas attendu pour faire admirer sa puissance, récoltant notamment au passage son premier avertissement pour ses débuts. Encourageant. Tiéné : 4 Le latéral gauche parisien est loin d’être un assurance tous risques défensivement parlant, et il l’a encore prouvé. De bonnes montées, pas souvent conclues par un bon centre. Une fois encore poussif. Bodmer : 6 Belle prestation de l’ancien Lyonnais à un poste plus reculé dans l’entrejeu. Il a bien guidé le jeu parisien, n’hésitant pas à apporter le surnombre devant. Matuidi : 4 L’international français déçoit toujours dans l’entrejeu. Que ce soit dans la récupération ou ses velléités offensives, il doit encore apporter plus au PSG. Ménez : 5 Il sauve sa prestation avec sa belle inspiration technique qui amène le but de Pastore.

La Juventus leader, l’Inter et la Roma battus

La Juventus leader, l’Inter et la Roma battus

La Juventus Turin a parfaitement réussi son entrée dans le championnat d’Italie en écrasant Parme (4-1), dimanche à la mi-journée. La Roma s’est inclinée à domicile contre Cagliari (1-2) et l’Inter Milan a chuté à Palerme, au terme d’un match fou (4-3). Vendredi, le Milan AC avait concédé le nul sur sa pelouse face à la Lazio. La Juve est donc le premier leader de la saison. La révolution opérée à la Juventus Turin cet été porte déjà ses fruits. Le “Vieille dame” a régalé son public, dimanche face à Parme (4-0), sur des buts de Lichtsteiner (17e), Pepe (58e), Vidal (74e) et Marchisio (83e). Giovinco a sauvé l’honneur des Parmesan en transformant un penalty en toute fin de rencontre (90e). Après deux saisons décevantes, la Juve a tourné une nouvelle page de sa tumultueuse histoire récente avec l’arrivée d’Antonio Conte sur le banc. L’ancien milieu de terrain de la Vieille Dame aura pour mission de redorer le blason d’un club qui ne disputera même pas de Coupe d’Europe cette saison… La Juve s’est en tout cas donnée les moyens de ses ambitions, se montrant comme le gros le plus actif, et de loin, durant ce mercato. Près de dix joueurs (Pirlo, Ziegler, Pazienza, Lichtsteiner, Vidal, Vucinic, Estigarribia ou encore Elia) sont arrivés, sans compter les retours de prêts ou les transferts définitifs ! L’Inter se perd dans son 3-4-3 Un succès qui tranche avec la contre performance d’un autre sérieux client au titre, l’Inter Milan, battu à Palerme au terme d’un match à rebondissements

Pastore délivre le PSG !

Pastore délivre le PSG !

Le PSG s’est imposé devant Brest (1-0), ce dimanche, en clôture de la 5e journée de Ligue 1. Petit bras tout au long de la partie et bousculé par une séduisante équipe de Brest, du moins en première mi-temps, le club de la capitale s’en est remis à une superbe inspiration de Pastore, pour son premier but sous les couleurs parisiennes (68e). Un succès qui permet à Paris de se replacer au pied du podium. Paris a peut-être trouvé son messie. Javier Pastore a permis ce dimanche au PSG de se tirer du traquenard que lui a tendu Brest, en clôture de la 5e journée (1-0). Poussifs, peu inspirés et bien bousculés par leurs visiteurs, les Parisiens n’ont pas vraiment séduit. Mais ils ont eu une nouvelle preuve, s’il en fallait, que Pastore pouvait faire basculer une rencontre à lui tout seul. Il y a deux semaines, l’Argentin avait lâché deux passes décisives pour renverser la vapeur à Toulouse (1-3). Cette fois, il s’est chargé tout seul de donner la victoire à Paris. Très en vue à son poste de meneur de jeu dans le 4-2-3-1 instauré par Antoine Kombouaré, le joueur le plus cher de l’histoire de la L1 était ainsi à la réception d’un centre de Ménez après un festival de ce dernier. Avec classe, il piquait parfaitement son ballon pour prendre à contre-pied Elana pour extirper le PSG d’une sacrée situation (1-0, 68e). Car avant ça, Paris avait déçu. Et Brest avait agréablement surpris. Toujours invaincus avant cette rencontre (4 matchs nuls),

LdC, OM : Valbuena dans le groupe, A. Ayew forfait

Didier Deschamps a retenu un groupe élargi de 21 joueurs pour le déplacement de l’Olympique de Marseille sur le terrain de l’Olympiakos, mardi, en C1. Touché contre le Stade Rennais en championnat samedi, Mathieu Valbuena, toujours incertain pour cette rencontre, sera tout de même du voyage, comme Rod Fanni, suspendu en Ligue 1, ou des jeunes Chris Gadi et Bilal Omrani. André Ayew est quant à lui bien forfait. Le groupe phocéen : Mandanda, Bracigliano, Andrade – Azpilicueta, Fanni, Diawara, Nkoulou, Morel, Traoré, Sabo – Diarra, Kaboré, Lucho, Valbuena, Cheyrou, Amalfitano – Remy, J. Ayew, Gignac, Gadi, Omrani.

Arsenal : Wenger a un faible pour Granero

Arsenal prépare déjà le prochain mercato. Esteban Granero serait ainsi la cible privilégiée d’Arsène Wenger afin de renforcer son entrejeu. Après la perte de Samir Nasri et Cesc Fabregas dans les dernières heures du mercato, les Gunners ont l’intention de frapper fort cet hiver. La formation londonienne aurait déjà des vues sur le milieu de terrain du Real Madrid Esteban Granero. Les dirigeants anglais sont prêts à faire le forcing dès janvier afin de s’attacher les services de l’Espagnol selon la radio Cadena Ser. En manque de temps de jeu à Madrid, l’Ibère pourrait se laisser tenter par l’aventure en Premier League.

Russie : Eto’o marque encore

Samuel Eto’o a inscrit son 2e but en deux matchs sous les couleurs de l’Anzhi lors de la victoire de son équipe ce dimanche devant le Volga NN (2-1). Pour son premier match à domicile au Daguestan, le footballeur le mieux payé au monde a égalisé pour l’Anzhi Makhachkala, profitant d’un bon service à l’entrée de la surface pour tromper le gardien adversaire avec sang-froid. Au classement, l’Anzhi revient à la troisième place, à égalité de point avec le Zénith et Kuban.

PSG : Lugano titulaire contre Brest

Comme annoncé Lugano est bien titulaire avec le Paris Saint-Germain ce dimanche contre Brest, en clôture de la cinquième journée de L1. Un match à suivre en direct sur TopMercato. Le capitaine de l’Uruguay est titulaire en défense centrale avec Zoumana Camara. Mathieu Bodmer est aligné à la récupération au côté de Blaise Matuidi en l’absence de Clément Chantôme. Javier Pastore est une nouvelle fois titulaire en tant que meneur de jeu dans le 4-2-3-1 du club de la capitale. A Brest, Tripy Makonda est titulaire pour son retour au Parc des Prince, alors que Nolan Roux et l’Israélien Eden Basat sont associés pour la première fois en attaque d’entrée dans un 4-4-2. PSG : Sirigu – Ceara, Camara, Lugano, Tiéné – Bodmer, Matuidi – Ménez, Pastore, Nenê – Gameiro. Brest : Elana – Coulibaly, Zébina, Gentiletti, Makonda – Poyet, Culma, Grougi, Lesoimier – Roux, Ben Basat.

Chelsea : Bolton double les Blues pour Magnasco

Le latéral droit, Stefano Magnasco fait actuellement beaucoup parler de lui en Angleterre. Chelsea pourrait en effet se faire voler la pépite chilienne par Bolton. A seulement 18 ans, Stefano Magnasco attise déjà toutes les convoitises. Le jeune chilien qui évolue actuellement au club d’Universidad Catolica, serait sur les tablettes de plusieurs formations de Premier League. Parmi les nombreux prétendants, Chelsea, qui pourrait cependant se faire doubler sur cette piste au profit de Bolton, d’après les informations du Daily Mirror. Une offre des Wanderers aurait déjà été formulée pour ce latéral droit sud-américain.

Lugano, nouveau patron du Parc ?

Lugano, nouveau patron du Parc ?

L’Uruguayen Diego Lugano, dernière recrue de Leonardo, fera ses grands début au coeur de la défense centrale du Paris SG ce soir face à Brest (21h00), en clôture de la 5e journée de Ligue 1. Portrait de ce “meneur d’hommes” sur lequel le club parisien fonde de grands espoirs. Ce n’est parce qu’il porte un nom d’origine Suisse que Diego Lugano est venu à Paris pour faire sauter la banque. Mais c’est bien avec les moyens infinis de ses nouveaux propriétaires qatariens que le PSG s’est offert le services du roc défensif urugayen. Capitaine en sélection et à ce titre récent vainqueur de la Copa America, Lugano est, dit-on, un “meneur d’hommes” en plus d’être un imposant gaillard : 1,88 m pour 84 kg. Un joli bébé que les attaques de Ligue 1 auront bien du mal à contourner. C’est en tout cas le pari de Leonardo. Une star en Amérique du Sud, un quasi inconnu en Europe Un pari audacieux, car si à 30 ans Lugano est au firmament de sa carrière, une étude approfondie de son CV nous permet d’affirmer qu’il lui reste encore tout à prouver… en Europe. Car pour l’instant, c’est sur le continent sud-américain que le défenseur a brillé. La victoire-surprise de l’Uruguay à la Copa America 2011 est à mettre à son actif. Lugano a par ailleurs remporté la Copa Libertadores avec Sao Paulo en 2005 puis le titre de champion de Brésil, toujours avec Sao Paulo, un an plus tard. Sacré meilleur défenseur d’Amérique du Sud, il sera

Lille, Cole : encore à 70% de mes moyens

Lille, Cole : encore à 70% de mes moyens

Pour sa première apparition en Ligue 1, Joe Cole a su rassurer les supporters lillois en délivrant une passe décisive pour Ludovic Obraniak en fin de rencontre. Néanmoins, à l’issue de la rencontre, l’international anglais a confié ne pas encore être au top de sa forme : ” Je ne suis encore qu’à 70% “, a déclaré le joueur prêté par Liverpool. ” J’ai encore besoin d’une dizaine de matches pour atteindre mon meilleur niveau. Mais j’ai bien aimé cette soirée et j’espère continuer à aider l’équipe “, avant de conclure : ” Je suis juste content de rejouer au football. C’est une nouvelle expérience pour moi, une nouvelle ligue et un nouveau défi. Je veux aider Lille à remporter des trophées et à faire de son mieux en Ligue des champions. Mais il faut me laisser du temps pour apprendre le style de l’équipe et du football ici. Ce n’est pas comme le football anglais. C’est une ligue très difficile, très athlétique et physique. “

PSG : Ménez prêt à se bouger les fesses

PSG : Ménez prêt à se bouger les fesses

Arrivé cet été à Paris en provenance de l’AS Rome, Jérémy Ménez souhaite marquer la Ligue 1 de son empreinte. Dans un entretien accordé au quotidien l’Equipe, le milieu de terrain du PSG est revenu sur son transfert dans la capitale : ” Revenir en France pour aller au PSG, ce n’est pas faire n’importe quoi ou régresser “. Avec l’arrivée des investisseurs qataris, l’ancien joueur de la Roma n’a également pas caché l’obligation de résultat : ” On ne va pas se cacher, on n’a pas le droit de terminer septième ou huitième. Finir dans les deux premiers, c’est un objectif réaliste “. Enfin, le milieu offensif de 24 ans espère convaincre définitivement le public du Parc des Princes avec de brillantes prestations : ” Peut-être que les gens attendent plus de moi. Ça tombe bien, moi aussi, j’attends plus de moi. Je n’en veux à personne. A moi de me bouger les fesses pour donner encore plus “, a conclu le joueur parisien.

Montpellier reprend la pole

Montpellier reprend la pole

Montpellier s’est imposé devant Nice (1-0), ce dimanche, en match décalé de la 5e journée de Ligue 1. Ultra dominateur mais maladroit, le MHSC s’en est remis à un petit but de Camara (75e) pour faire la différence et surtout récupérer la première place à Lyon à la faveur de ce succès. Dans l’autre match de l’après-midi, Nancy et Auxerre se sont quittés dos à dos. On ne peut pas dire que Montpellier l’ait volé. Le MHSC a retrouvé son fauteuil de leader de la Ligue 1 ce dimanche, après l’avoir abandonné pour une soirée à Lyon lors de cette 5e journée. Nice n’aura rien pu faire pour freiner les joueurs de René Girard, irrésistibles en ce début de saison. Les Héraultais ont confirmé leurs bonnes dispositions sur la pelouse de la Mosson. Mais la victoire fut longue à se dessiner, la faute à la maladresse des locaux et à un bon David Ospina dans les buts de l’OGCN. Dominateurs en première mi-temps, les Montpelliérains manquaient toutefois toujours de justesse dans le dernier geste, ne se procurant qu’une réelle occasion par Dernis (18e). René Girard, déçu de la prestation de son équipe, poussait un coup de gueule salvateur à la mi-temps, et lançait surtout rapidement au retour des vestiaires Cabella, à la place de Marveaux, et Camara en lieu et place de Dernis. Le premier apporta la touche technique qui manquait dans l’entrejeu, se procurant quelques occasions (62e) ou servant notamment Giroud (66e, 69e). Le second trouvait tout simplement la faille, d’une frappe enroulée du

Real Madrid : Mourinho enchanté par Benzema

Auteur d’un nouveau doublé ce samedi face à Getafe, Karim Benzema est actuellement en pleine confiance. En conférence de presse, José Mourinho n’hésite pas à s’attribuer en part de cette réussite. Karim Benzema a enfin réussi à séduire son entraineur. Boudé par José Mourinho la saison passée, l’attaquant du Real Madrid voit enfin ses efforts récompensés. ” Le mérite lui revient avant tout, mais c’est aussi un peu grâce à moi, grâce à ses coéquipiers, grâce à Zidane, et grâce à Laurent Blanc “ a déclaré le technicien portugais après le match louant même les performance de son poulain.” Son attitude sur le terrain est tout simplement fantastique “a-t-il ajouté

OM : Gignac pas rassuré par les prestations de l’OM

Après sa défaite face à Rennes au Vélodrome (1-0), Marseille est actuellement au fond du trou. Avec un bilan de trois nuls et deux défaites, les Olympiens vivent un véritable cauchemar. Rentré à la 56e minute à la place de Jordan Ayew, André-Pierre Gignac n’a pas réussi à faire la différence. A l’issue de la rencontre, l’attaquant de l’OM tente d’expliquer ce malaise : ” Je ne vais pas vous contredire, ça va mal. Je pense quand même que sur ce match là, on n’est pas verni parce qu’il y avait un gardien en état de grâce. Ils ont une frappe à la 70ème et ça fait mouche, c’est frustrant. Je pense qu’il y avait matière à prendre les trois points et c’était très important pour se rassurer avant la Ligue des Champions. Maintenant, on passe dans une autre compétition, il va falloir oublier ce match et vite se replonger dans la Ligue des Champions. Même si ce n’est pas notre pain quotidien, c’est important. (…) On ne va pas tomber dans le pessimisme, mais c’est délicat. Ça commence à faire trop peu de points, alors que les autres s’envolent, que les concurrents directs prennent des points. De toute façon à Marseille c’est toujours la crise, même quand on gagne. “

La piste qatarie pour Anelka ?

La piste qatarie pour Anelka ?

Plus vraiment indispensable à Chelsea, Nicolas Anelka ne semble pas prêt à jouer les jokers de luxe. En fin de contrat en juin, le buteur tricolore envisagerait de quitter Londres et pourrait se laisser séduire par une destination plus exotique. Âgé de 32 ans, Nicolas Anelka semble arrivé à un véritable tournant dans sa carrière. A l’aube de cette nouvelle saison, l’attaquant de Chelsea ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. Une chose est sûre, avec l’arrivée de Villas-Boas au poste d’entraîneur, les données ont véritablement changé. Titulaire dans le système de Carlo Ancelotti, le buteur français passe à l’heure actuelle plus de temps sur le banc (2 fois titulaire, 2 fois remplaçant). Un statut qui ne convient absolument pas à l’ancien parisien qui a déjà fait part à ses dirigeants de son intention de départ en cas de prolongement de cette situation. Avec l’arrivée de la fin de son contrat, en juin prochain, les choses semblent assez claires. A moins d’un retournement de situation, le n°39 des Blues devrait respecter ses engagements et quitter le club en fin de saison. Al Arabi sur le coup D’autant que le mercato estival n’a pas arrangé sa situation. Les arrivées successives de Romelu Lukaku et Juan Manuel Mata sont venues apporter une certaine concurrence dans le secteur offensif, déjà bien fourni. Au regard des premières journées de Premier League, le technicien portugais a clairement privilégié la fougue de la jeunesse au détriment de l’expérience des cadres. Des choix qui pousseraient ainsi l’international français vers

La Roma loupe ses débuts en Serie A

La Roma loupe ses débuts en Serie A

Malgré de belles intentions tout au long de la partie, l’AS Rome s’est inclinée sur sa pelouse face à Cagliari (1-2). Pour le nouvel entraineur, Luis Enrique, les choses semblent petit à petit se compliquer après l’élimination prématurée en Ligue Europa. Rien ne va plus déjà à la Roma. Ambitieux avec les arrivées de l’Américain Thomas DiBenedetto, nouveau propriétaire, et de Luis Enrique sur le banc notamment, le club de la capitale est déjà dans le dur en ce début de saison. A l’élimination surprise en Ligue Europa contre les modestes Slovaques du Slovan Bratislava est venue s’ajouter ce dimanche une entame totalement ratée en Serie A, qui plus est devant le public du Stadio Olimpico. L’adversaire n’avait rien d’une foudre de guerre, Cagliari végétant depuis quelques saisons dans le ventre mou du classement. Mais le club sarde a puni une Roma (1-2) qui alignait notamment Gaby Heinze et Miralem Pjanic, deux de ses recrues estivales. Conti profitait tout d’abord d’une mauvaise relance pour ouvrir la marque (68e). Alors qu’Angel voyait rouge quelques minutes plus tard (70e), El Kabir doublait la mise dans le temps additionnel pour les visiteurs (90e +3). Le but de De Rossi (90e +4) intervenait bien trop tard. Les temps sont (déjà) difficiles pour la Louve…

OL : Puel se paie Aulas et Cris

OL : Puel se paie Aulas et Cris

En procès avec l’Olympique Lyonnais, Claude Puel s’était fait tout petit depuis le début de la saison. Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, l’ancien entraineur des Gones est enfin sorti de son silence et ne s’est pas montré tendre avec son ex-employeur. Claude Puel a toujours du mal à avaler la pilule. Limogé cet été avant la fin de son contrat, l’ancien entraineur de Lille a lancé une action en justice envers son ancien club. Lors de l’une de ses premières sorties médiatiques, il estime avoir été lâché par Jean-Michel Aulas : ” Soutenu ? Rassembler les joueurs comme il l’a fait en septembre 2010 et leur demander ce qu’ils pensent de l’entraîneur, c’est une façon de me soutenir oui… Quelques-uns sont venus me dire qu’ils n’étaient pas d’accord avec ce procédé. Après j’ai ramé pour fédérer. Puis il y a eu l’ultimatum (Ndlr : après la défaite à Gerland contre l’ASSE) (…) Il y a aussi eu des contacts avec Leonardo, il paraît que ce n’était pas pour être entraîneur. C’était pour avoir un autre conseiller ? Cela m’interpelle aussi que des banderoles anti-Puel aient pu rentrer à Gerland. “ L’ancien entraîneur de l’OL profite également de cette l’interview pour régler ses comptes avec Cris, qui l’a critiqué depuis son départ. ” Ses propos de fin de saison illustrent le personnage. Il n’y a pas grand-chose à en dire. Pour le reste, le groupe est sain “, a-t-il conclu.

Bulgarie : Matthäus sur la corde raide

Quelques semaines après avoir prolongé son contrat avec la Fédération Bulgare, Lothar Mattheus est déjà sur la sellette. En cause ses récents mauvais résultats lors des éliminatoires à l’Euro 2012. Lothar Mattheus est actuellement en grand danger. Un mois à peine après avoir prolongé son contrat, le technicien allemand pourrait être rapidement remercié par la Fédération Bulgare. Le vice-président de la Fédération bulgare, Yordan Lechkov n’a pas hésité à attaquer l’ancien joueur du Bayern Munich : ” Nous devons mettre un terme à ce gâchis. Lubo Penev (actuel entraîneur du Litex Lovech) doit devenir le nouveau sélectionneur. “. La Bulgarie n’a plus remporté un match en éliminatoires depuis le 8 octobre 2010 et une victoire (1-0) au Pays de Galles.

Schalke 04 : vers une prolongation pour Raul ?

Schalke 04 : vers une prolongation pour Raul ?

L’attaquant de Schalke 04, Raul ne semble pas prêt à raccrocher les crampons. L’international espagnol pourrait même se voir proposer une prolongation de contrat. Raul pourrait finalement prendre tout le monde à contre-pied. Alors que sa retraite était annoncée en fin de saison, le buteur espagnol se verrait bien prolonger son aventure avec Schalke 04. Auteur d’un début de saison intéressant, l’ancien madrilène aurait séduit ses dirigeants. ” Il s’identifie parfaitement au club. Nous allons prochainement nous réunir afin d’évoquer son avenir “, a confié le président du club Clemens Tönnies à L’Équipe.

Liga : Le Betis Seville engrange les succès

Le Betis Séville réussi une très belle entame de saison. Le club andalou a décroché une deuxième victoire en deux matches. Le Betis Séville réalise un carton plein en ce début de Liga. A l’occasion de la 2e journée, les Andalous ont dominé le Real Majorque (1-0), dimanche midi, grâce à un but dans les dernières minutes de Ruben Castro (87e). Au classement, le promu prend provisoirement la 2e place, ex æquo avec le FC Valence.

La Juventus soigne son entrée

La Juventus soigne son entrée

La Juventus Turin a idéalement lancé son championnat en battant Parme (4-1) pour l’inauguration en compétition de son nouveau stade. Double passeur décisif, Andrea Pirlo aura été l’homme providentiel des Bianconeri. Après un début retardé suite à une grève de l’ensemble des joueurs, la reprise du Calcio se poursuivait ce dimanche. Une chose est désormais certaine, il faudra garder un oeil attentif sur la Juventus Turin. Au regard de la prestation du club de la Vielle Dame, la formation turinoise devrait bien faire partie des débats pour le titre. Les hommes d’Antonio Conte n’ont pas mis longtemps à mettre la machine en marche en infligeant un sévère 4 à 1 à Parme. Les Transalpins ont ainsi parfaitement réussi le baptême de leur nouvelle infrastructure. Les recrues estivales ont largement participé à la fête en se montrant décisives. Une 2e mi-temps prolifique Dominateurs tout au long de la rencontre (64% de possession de balle), les Turinois se sont rapidement mis à l’abri par l’intermédiaire de l’ancien Lillois Stefan Lichsteiner, suite à un magnifique service d’Andrea Pirlo (16e). Au retour des vestiaires, la machine s’est littéralement emballée puisque Simone Pepe, aggrave le score dès la 56e minute. Avant qu’Arturo Vidal, arrivé cet été en provenance du Bayer Leverkusen, ne frappe à son tour qu’une splendide réalisation (3-0, 73e). Sur un bel enchainement de Pirlo, Claudio Marchisio va également de son but en reprenant le ballon d’un petit piqué (83e). La défense parmesane est alors totalement dépassée. En toute fin de rencontre, Sebastian Giovinco, fauché dans la surface

Newcastle : retour avancé pour Ben Arfa

Newcastle : retour avancé pour Ben Arfa

Alors que son retour à la compétition était prévu début octobre, Hatem Ben Arfa, touché à la cheville gauche, pourrait bien revenir plus rapidement. Selon les informations données par son entraineur, Alan Pardew, l’ancien Marseillais pourrait retrouver les terrains dès la fin du mois de septembre. ” Lorsqu’il est revenu cette semaine, nous ne nous attendions pas à le voir en si bonne condition “. Le milieu de terrain de Newcastle ferait ainsi son retour face à Nottingham Forest, le 20 septembre prochain lors du troisième tour de la Coupe de la Ligue. ” J’ai noté la date du match à Forest comme une opportunité pour lui. Nous verrons comment il va mais, jusqu’à présent, son rétablissement et sa condition physique semblent très bons “.

OM : l’agent de Niang tacle José Anigo

OM : l’agent de Niang tacle José Anigo

Un temps annoncé à Marseille cet été, Mamadou Niang a finalement décidé de rejoindre le club d’Al Saad Doha. Un transfert qui n’aurait pas abouti en raison d’une trop grande exigence financière du buteur africain. Une rumeur qui a été démentie ce dimanche par son agent. Selon lui, l’OM aurait tenu un double discours dans ce dossier. ” Je pense que devant le manque de réussite et d’efficacité des attaquants olympiens la démarche de M. Labrune était pertinente. D’autant plus qu’il n’est pas difficile de constater que Mamadou n’a jamais été remplacé non seulement sportivement mais aussi dans le coeur de tous les supporters marseillais. Puisque tout le monde s’exprime, je tiens à signaler que José Anigo m’a appelé le 29 août pour me demander si Niang était prêt à revenir à l’OM dans le cadre d’un prêt. Mais Mamadou avait déjà décidé s’engager à Al Sadd. Je ne trouve pas très gentleman et reconnaissant de la part des dirigeants marseillais de laisser entendre que l’OM avait refusé son retour au club “, a confié Karim Aklil, dans les colonnes de l’Equipe.

Valenciennes : deux joueurs prolongent leur bail

Malgré la mauvaise passe traversée, Valenciennes a annoncé la prolongation de deux jeunes défenseurs. Très bonne nouvelle pour Valenciennes. Le club nordiste a officialisé la prolongation de ses deux défenseurs, Nicolas Isimat Martin et Gaëtan Bong. Le premier est désormais lié au VAFC jusqu’en juin 2015, tandis que le second s’est réengagé jusqu’en 2014. Titulaire en équipe du Cameroun, ce dernier confirme son importance grandissante au sein du groupe valenciennois. ” Je suis content. J’ai eu des possibilités de départ et ça ne s’est pas fait parce que le club voulait me garder. J’avais bien sûr envie de rester, mais dans de bonnes conditions, c’est important “, a t-il confié sur le site internet du club.

Rennes : Antonetti veut faire déjouer les cadors

Après sa victoire convaincante face à Marseille, Rennes a enfin trouvé la bonne carburation. Un succès qui a de quoi faire plaisir à Frédéric Antonetti. Actuellement 4e, Rennes réussi un bon début d’exercice. En conférence de presse, Frédéric Antonetti ne cache désormais plus ses ambitions: ” C’était un match très costaud, entre deux équipes très athlétiques. (…) On est venu ici pour soutenir le rapport de force. Cela aurait pu sourire à Marseille, mais on voulait partir sans regret. On peut être satisfait de notre production, on a ouvert le jeu même s’il y a des choses à améliorer. Il y a eu des bons arrêts des deux côtés… (…) On est dans le 2e chapeau, on veut titiller le 1er. Je pense que Marseille reviendra rapidement dans le haut du classement, il faut laisser le temps au temps. “

OM, Anigo : “il faut gérer cette situation”

José Anigo, le Directeur Sportif s’est exprimé sur OM.net suite à la défaite contre le Stade Rennais samedi soir (0-1). “Là, il faut gérer cette situation. Médiatiquement, c’est tout de même Marseille et quand on est dans un grand club, ça fait donc plus de bruit qu’ailleurs. On a mal démarré notre championnat, on trimballe ça et il faudra vite s’en sortir. Mais on ne va pas chercher d’aide de qui que ce soit. On grandit dans les mauvais moments. L’année d’Albert Emon et Eric Gerets, je me souviens qu’on était 19ème après 13 journées et on a fini troisième. On en est encore loin mais on n’est pas très heureux de la situation que l’on vit ce soir.”

Russie : Eto’o impatient de jouer son premier match

Russie : Eto’o impatient de jouer son premier match

Arrivé cet été en Russie, Samuel Eto’o est devenu le joueur le mieux payé de la planète avec 20 millions d’euros annuel. Le buteur camerounais ne regrette pas son choix. Alors que l’ancien attaquant de l’Inter Milan s’entrainait du côté de Moscou depuis son arrivée, il disputera ce week-end sa première rencontre à domicile dans le Daguestan sous ses nouvelles couleurs. Une situation qui ravi le joueur. ” Je n’étais jamais venu ici et je tiens à vous dire que je suis agréablement surpris. Je suis un citoyen du monde, je suis parti de mon Cameroun natal avec un seul rêve dans mon sac : devenir footballeur. Aujourd’hui, la seule chose qui me préoccupe est d’être heureux où que je sois, et avec l’accueil de ces gens, comment je pourrais ne pas être heureux ? “, a-t-il annoncé en conférence de presse.

Lille, Cole : Hazard est “very special”

Joe Cole, auteur d’un très bon premier match samedi soir à Saint-Etienne (1-3) avec notamment une passe décisive de toute beauté pour Eden Hazard, a salué son coéquipier dans la presse. L’ancien joueur de Chelsea ou encore de Liverpool a ainsi déclaré dans La Voix des Sports : “Eden ? C’est un joueur très spécial, “very special”, c’est un plaisir de jouer à ses côtés“.

Brest, Zebina : “Pastore est une plaie”

Ancien joueur de Seria A (Juventus, As Roma notamment) Jonathan Zebina aujourd’hui à Brest, s’est exprimé sur Javier Pastore, contre qui il a déjà joué dans le championnat italien. Les deux joueurs se retrouveront cette fois sur la pelouse du Par des Princes, pas forcément une bonne nouvelle pour le défenseur de Brest: “C’est un joueur qui a quelque chose de plus. Il sait ce qu’il va faire avec le ballon avant de l’avoir. On ne peut pas encore le comparer à Zidane ou dire qu’il va avoir le Ballon d’Or mais c’est un joueur qui fait passer des paliers à une équipe. Pour un défenseur, c’est une plaie. Il se balade entre les lignes et avec son sens du jeu, il est vraiment très embêtant. On pense qu’il est lent, qu’on peut lui prendre le ballon mais c’est une impression trompeuse“, a déclaré Jonathan Zébina dans les colonnes du Parisien.

Lyon : Garde reste exigeant

Après trois victoires et deux nuls en cinq matchs de championnat, l’OL est de retour au sommet de la Ligue 1 (voir par ailleurs). Même si cette situation reste très confortable pour l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Rémi Garde reste toutefois exigeant : “C’est une soirée positive au niveau comptable. Comme depuis le début de saison, on a fait ce qu’il fallait pour arracher la victoire“, a-t-il déclaré nuançant cependant sur le contenu: “au niveau du jeu, on n’a pas toujours été à la hauteur de ce qu’on peut faire. C’était difficile de conduire le ballon sur ce terrain, difficile également d’accélérer balle au pied et de distribuer“, a déclaré le technicien après la rencontre.

PSG : Gameiro s’est fixé un objectif

Très en jambes depuis le début de la saison, Kevin Gameiro a déjà inscrit trois buts sous ses nouvelles couleurs parisiennes. Auteur de 22 réalisation la saison passée, l’ancien attaquant lorientais, qui espère faire mieux cette année, s’est confié au Parisien à ce sujet: ” Je ne suis pas un type qui gamberge et qui réfléchit trop. Mon job, c’est d’être réaliste devant le but. En nombre de buts, j’espère faire mieux que l’an dernier. Finir meilleur buteur du championnat serait fabuleux. C’est l’un de mes objectifs, mais je ne serai pas égoïste. Si un autre est mieux placé pour marquer, je lui filerai le ballon “, a tout de même expliqué le buteur du PSG.

Real Madrid : Benzema ne se focalise pas sur le Barça

Après avoir inscrit un doublé samedi soir lors de la victoire contre Getafe (4-2), Karim Benzema avait le triomphe modeste, d’autant plus que le FC Barcelone se faisait piéger plus tôt contre la Real Sociedad (2-2). ” Cette victoire, c’est bien que ce soit pour moi ou toute l’équipe. On sait que c’est toujours difficile de reprendre le championnat après la période internationale. J’ai eu de la réussite mais je me sens bien, on me fait confiance. Il ne faut pas laisser des points contre les petites équipes. On ne se focalise pas sur Barcelone. Il n’y a pas que contre nous qu’ils perdent des points “, a expliqué l’ancien lyonnais à la presse espagnole.

OM : Labrune soutient Deschamps

La défaite de samedi soir contre Rennes (0-1) a sonné le Vélodrome et les dirigeants de l’Olympique de Marseille. Mais pas de quoi remettre en question le poste de Didier Deschamps qui a le total soutient de Vincent Labrune. ” Évidemment, Didier Deschamps n’est absolument pas menacé. On est dans un projet à long terme ensemble. On gagne ensemble et on perd ensemble. Je suis déçu, frustré, mais pas inquiet. Ça va tourner. Notre début de saison est compliqué, mais on peut expliquer pourquoi on en est là. Il y a eu des fautes individuelles, des matches qu’on perd alors qu’on devait les gagner, un manque de réussite, un calendrier difficile, aussi. On a une belle équipe mais on n’a pas de marge. Quand on n’a pas la grinta, qu’on n’est pas tous à fond, on s’expose à ce genre de résultat. Je suis très lucide “, a expliqué le président de l’OM aux caméras à l’issue du match.

Bordeaux : Gillot pas tendre avec ses joueurs

Francis Gillot n’a, une nouvelle fois, pas été tendre avec ses joueurs à l’issue du match nul concédé par les Girondins à domicile face à Evian TG (0-0). “J’ai trouvé que c’était un mauvais match, techniquement très faible. On a eu très peu d’occasions, un manque de confiance, un manque de technique… Des manques dans tous les domaines (…). Je ne leur ai pas demandé de démarrer le match lentement lors de ma causerie. Malheureusement, il y a beaucoup de différence entre ce que nous disons et ce qu’ils font…” a ainsi déclaré le technicien à l’issue du match.

OM : Valbuena incertain pour la C1

Blessé et sorti du terrain contre le Stade Rennais samedi soir (0-1), Mathieu Valbuena souffre d’une entorse péronéo-tibiale supérieure. La gravité ne semble pas trop sérieuse mais le joueur passera es examens complémentaires ce dimanche. L’international français n’est pas sûr de jouer pour le déplacement en Grèce et le match contre l’Olympiakos en Ligue des Champions la semaine prochaine.

Barça : coup dur pour A. Sanchez !

Sale soirée pour Le FC Barcelone. Alors qu’ils menaient 2 à 0, les Catalans ont finalement concédé le point du match nul sur le terrain de la Real Sociedad (2-2), ce samedi, lors de la troisième journée du championnat espagnol. Ils ont également perdu pour huit semaines Alexis Sanchez. Le buteur s’est blessé tout seul sur un sprint après une demi-heure de jeu. Il souffre d’une lésion musculaire aux ischio-jambiers a annoncé le Barça sur son site web officiel, précisant que Sanchez serait absent pour huit semaines donc.

OM : une énorme désillusion pour Deschamps

Après la défait à domicile contre Rennes samedi soir (0-1), l’Olympique de Marseille reste scotché en bas du classement de Ligue 1. “C’est une énorme déception. On s’attendait à un match difficile. On l’a eu. On a pourtant fait beaucoup des bonnes choses pour forcer la décision. Nous tombons aussi sur un gardien en état de grâce. Cette défaite est une énorme désillusion a ainsi confié le technicien phocéen en fin de match. On a des occasions, on ne marque pas et on concède un but. Le doute s’installe et la pression est dure à supporter au Vélodrome. On s’est pourtant créer des opportunités. On ne peut pas tout jeter“.

Lyon : leader pour la première fois depuis 2009 !

Lyon : leader pour la première fois depuis 2009 !

Lyon s’est imposé à Dijon (1-2), samedi soir, lors de la 5e journée de Ligue 1. Gonalons (6e) et Gomis (53e) ont permis à l’OL de signer un précieux succès alors que Corgnet (43e) avait réduit l’écart. Les joueurs de Rémi Garde s’emparent provisoirement du fauteuil du leader en attendant le résultat de Montpellier dimanche. La moutarde n’est pas montée au nez de l’OL. Les Gones ont bien préparé leur match contre l’Ajax Amsterdam en Ligue des champions mercredi en confortant leur invincibilité en match officiel, contre une équipe de Dijon qui a joué crânement sa chance mais finalement trop limitée, notamment sur le plan physique, pour espérer faire tomber les joueurs de Rémi Garde. Privé de Lisandro Lopez, l’OL a retrouvé son schéma tactique en 4-2-3-1, abandonnant provisoirement son 4-4-2 fétiche du début de saison. Un changement tactique opéré avec succès, même si ce fut laborieux. Gonalons (6e), en reprenant un corner de Karllström, avait parfaitement lancé les Gones. Bastos, dans la foulée, ratait l’occasion de doubler la mise et de mettre sur orbite son équipe (9e). Peu à peu, Dijon sortait la tête de l’eau, et profitait des moments d’égarements de l’OL pour se montrer dangereux. L’égalisation de Corgnet (43e), après un bel enchaînement devant la surface, n’était ainsi pas volée. Piqué au vif, l’OL reprenait sa marche en avant au retour des vestiaires. Et comme depuis le début de saison, Bafé Gomis frappait au meilleur des moments. L’attaquant reprenait parfaitement de la tête un centre de Bastos pour redonner l’avantage aux visiteurs

Lille s’en remet à Hazard

Lille s’en remet à Hazard

Mené au score, Lille a réussi à renverser la vapeur à Saint-Etienne (1-3), ce samedi, lors de la 5e journée de Ligue 1. Si Rozenhal, contre son camp, avait ouvert le score pour les Verts (7e), le Losc a pu compter un Hazard des grands soirs et auteur d’un doublé et sur un Cole intéressant pour sa première sortie pour finalement s’imposer. Quand Lille s’en remet à Hazard, ça fait mal. Ce n’est pas Saint-Etienne qui dira le contraire. Les Verts pensaient jouer un vilain tour au champion de France. Mais c’était sans compter sur un très grand Eden Hazard. Assommé par un but contre son camp de Rozehnal (7e), le Losc a finalement renversé la tendance à Geoffroy-Guichard. L’ASSE lui a quelque peu facilité la tâche en se montrant attentiste au possible, profitant toutefois de la moindre occasion pour contrer. Peut-être pas la meilleure tactique contre un Lille jamais aussi dangereux que lorsqu’il a le ballon. Longtemps toutefois les Dogues se sont cassés les dents sur la défense stéphanoise. Et ce même lorsque les Verts ont été réduits à 10 après l’expulsion de Néry (35e). Les joueurs de Rudi Garcia allaient finalement faire la différence dans le second acte. Ou plutôt Hazard allait faire la différence. L’international belge réalisait tout d’abord un superbe enchainement, éliminant deux joueurs sur un double-contact avant de tromper Ruffier pour mettre les deux équipes à égalité (55e). Moins de vingt minutes plus tard, il était servi à nouveau sur son côté gauche par Sow, et décochait une énorme frappe

Liga : Valence dauphin du Real Madrid

Le FC Valence a disposé de l’Atlético de Madrid sur la plus petite des marges (1-0), samedi soir, lors de la troisième journée du championnat espagnol. Roberto Soldado a confirmé son bon début de saison en inscrivant le seul but de la rencontre (5deuxième), son deuxième en deux journées de championnat disputées, lui qui a également brillé en sélection cette semaine. Un deuxième succès qui permet aux partenaires d’Adil Rami et Jérémy Mathieu, titulaires et qui ont disputé l’intégralité de la rencontre, de s’emparer de la 2e place du classement. Le Real Madrid conserve la tête à la Fédération anglaise de footballveur d’une meilleure différence de buts.

Rennes enfonce l’OM !

Rennes enfonce l’OM !

Rennes a réalisé une jolie opération en s’imposant sur la pelouse de l’Olympique de Marseille (0-1), ce samedi, en match décalé de la 5e journée de Ligue 1. Bien que dominateurs dans le jeu et au nombre d’occasions, les Marseillais sont tombés sur un grand Costil dans les buts bretons avant de se faire foudroyer par Kembo (76e). Marseille n’a toujours pas gagné cette saison en L1 et pourrait être relégable à l’issue de cette journée. La crise couve à Marseille, c’est désormais une évidence. Après cinq journées, l’OM court toujours après son premier succès en championnat. Et à trois jours de leur entrée en lice en Ligue des champions, on ne peut pas dire que les joueurs de Didier Deschamps se soient rassurés en mordant la poussière devant un Rennes ultra réaliste, qui a réalisé le hold-up parfait sur la pelouse du Vélodrome (0-1). Après une entame de match intéressante, avec notamment une grosse occasion de Rémy (15e), Marseille baissait le pied suite à la sortie sur blessure de Valbuena, remplacé par Amalfitano (22e). Bien en place, Rennes se montrait également dangereux, par Boukari (18e) ou Montano (40e). Au retour des vestiaires, la donne changeait. Marseille accélérait, et se procurait énormément d’occasions. Mais en face, le show Costil débutait. Le gardien de Rennes, courtisé cet été par l’OM… pour être la doublure de Mandanda, a tout simplement écoeuré un à un les attaquants olympiens. Rémy (50e), Diarra (51e) ou Cheyrou (80e) se cassaient les dents sur le dernier rempart breton. Gignac, entré en jeu

Benzema permet au Real de prendre les commandes

Benzema permet au Real de prendre les commandes

Le Real Madrid est seul leader de la Liga après sa victoire face à Getafe (4-2) ponctuée d’un doublé de Karim Benzema. Le FC Barcelone menait 2-0 après seulement 10 minutes de jeu sur le terrain de la Real Sociedad… pour finalement concéder le nul (2-2). La “faute” au Français Antoine Griezmann, auteur du but égalisateur. Six points pris en deux matches… et 10 buts inscrits ! Le Real Madrid version 2011-2012 est résolument tourné vers l’offensive. Nouvelle démonstration samedi avec la belle victoire conquise face au voisin de Getafe (4-2). C’est Karim Benzema qui a ouvert la marque dès la 14e minute de jeu. Cristiano Ronaldo a fait le break sur penalty à l’heure de jeu (60e). Benzema a ensuite signé un doublé personnel (69e). Higuain a inscrit le quatrième but en fin de match (88e). Côté Getafe, les deux buts sont à mettre à l’actif de Miku (39e, 74e). Mais le club banlieusard a couru vainement après le score tout au long de la partie. Le Real Madrid est seul premier du classement, puisque le FC Barcelone n’a pas été en mesure de s’imposer au Pays Basque. Le Barça menait 2-0 après seulement 10 minutes de jeu sur le terrain de la Real Sociedad… pour finalement concéder le nul (2-2) face à la formation dirigée par Philippe Montanier.

Lyon et Lille à la fête

Lyon et Lille à la fête

Lyon a pris la tête de la Ligue à l’issue des premiers matchs de la 5e journée à la faveur de son succès à Dijon (1-2). Lyon, grâce à un Hazard des grands soirs, a de son côté renversé la situation pour écarter de pâles Verts (1-3). Ajaccio 3 -1 Valenciennes VA coule, Ajaccio se rassure. Dans ce match de la peur, ce sont finalement les Nordistes qui ont craqué. Pourtant, les joueurs de Daniel Sanchez étaient rentrés aux vestiaires en étant devant au tableau d’affichage, grâce à un but de Danic (36e). Mais ils ont complètement craqué en moins de 15 minutes dans le second acte. Les Corses, sous l’impulsion d’un Sammaritano intenable et auteur d’un doublé (47e et 54e), renversaient totalement la vapeur. Ilan parachevait le succès des siens pour son 2e but sous les couleurs de l’ACA (58e). Ajaccio se donne de l’air avec cette première victoire de la saison et sort de la zone rouge. Valenciennes est toujours lanterne rouge de la Ligue 1… Bordeaux 0-0 Evian-Thonon-Gaillard Le coup de gueule de Francis Gillot n’a pas eu les effets escomptés. Du moins pas au tableau d’affichage. Bordeaux, maladroit, n’a pas réussi à forcer la défense d’Evian, qui conserve son invincibilité à l’extérieur. Une prestation qui ne devrait rassurer qu’à moitié l’entraîneur aquitain, qui pourra toujours se consoler en se disant qu’il a l’appui du public de Chaban-Delmas à la vue des banderoles affiches… Les deux équipes se talonnent toujours dans le milieu du tableau. Caen 0-1 Toulouse Et Caen craqua. Nul

Le Barça concède le nul

Le FC Barcelone menait 2-0 après seulement 10 minutes de jeu sur le terrain de la Real Sociedad… pour finalement concéder le nul (2-2) face à la formation dirigée par Philippe Montanier. Le Barça “bis”, avec Messi et Iniesta sur le banc en prévision de la rencontre face à l’AC Milan en C1 dans trois jours, avait pourtant idéalement entamé les débats. Sur une action initiée par Fabregas, c’est d’abord Xavi qui ouvre très vite la marque (10e). Puis deux minutes plus tard c’est Fabregas qui est cette fois àa la conclusion d’une action initiée par Sanchez (12e). Tout va bien pour le club catalan jusqu’à la pause, avec toujours ce score parfait de 2-0 à l’extérieur et une domination sans partage. Mais au retour des vestiaires, les Basques sonnent la révolte et joue plus physique. Agirretxe réduit la marque avant l’heure de jeu (59e). Et le Français Antoine Griezmann inscrit le but de l’égalisation sur une action très confuse, entachée notamment d’une main non sifflé d’un Barcelonais. Le Barça laisse le champ libre au Real Madrid, qui reçoit en ce moment même Getafe. Dans l’autre match de 18h, match nul sur ce même score de 2-2 entre Villarreal et Séville.