Robert Lewandowski match Bayern Munich RB Salzbourg

Bayern Munich : Lewandowski perd patience, les “secrets” de sa rencontre avec Xavi

Même s’il profite actuellement de ses vacances en Espagne, Robert Lewandowski n’est visiblement pas très serein à propos de son avenir.  L’attaquant polonais, qui a multiplié les appels du pied ces dernières semaines concernant un éventuel départ du Bayern Munich, connaît décidément un mercato estival 2022 agité. Robert Lewandowski fait encore la Une de la presse catalane ce vendredi. Le Mundo Deportivo confirme que Xavi et le buteur du club bavarois se sont croisés par hasard lors de leurs vacances respectives à Ibiza. Alors que l’ancien joueur du Borussia Dortmund fait le forcing pour quitter la Bavière après huit saisons de bons et loyaux services et une régularité incroyable, les deux hommes ont séjourné dans le même hôtel de luxe et ont pu échanger durant de longues minutes sur un potentiel transfert en Catalogne. Lewandowski sur les nerfs ! Lors de cet échange, Robert Lewandowski aurait notamment confirmé à Xavi que le FC Barcelone restait son premier choix et qu’il voulait signer au plus vite en faveur du club blaugrana. Selon le Mundo Deportivo, cette situation rendrait clairement “fou” le principal intéressé qui estime avoir fait le nécessaire pour forcer son départ du Bayern Munich. Courtisé également par le PSG, l’attaquant polonais a du mal à se projeter ailleurs qu’au Barça mais pourrait perdre patience si la situation persiste. Les difficultés financières du club catalan compliquent les négociations. 200 millions d’euros pour relancer le mercato Comme indiqué par la presse catalane, le FC Barcelone va néanmoins pouvoir relancer son mercato et peut-être boucler le dossier

Jorge Sampaoli, OM Olympique de Marseille

OM : Sampaoli sort du silence et explique son départ

Comme annoncé un peu plus tôt dans l’après-midi ce vendredi, Jorge Sampaoli n’est plus l’entraîneur de l’Olympique de Marseille. La nouvelle a été annoncée aux joueurs dans la matinée à la Commanderie.  Avant la conférence de presse de Pablo Longoria, le technicien argentin s’est exprimé sur les réseaux sociaux via un message en français. “Mon rythme et mes objectifs ne sont pas les mêmes que celui des dirigeants. Il n’y a rien de mal à prétendre des choses différentes. L’important, c’est de rechercher l’excellence et de vouloir ce qu’il y a de mieux pour l’OM”, a écrit Sampaoli avant d’exprimer sa reconnaissance envers le club et ses supporters. “Dès mon arrivée à Marseille, je m’y suis senti comme chez moi, comme si j’y avais vécu toute ma vie. L’OM est une passion. Chaque fois que je suis entré dans l’Orange Vélodrome, mon cœur battait à tout rompre. La dernière saison a été incroyable. Être l’entraineur de ce club a été un plaisir pour moi. J’ai été très heureux. Je souhaite remercier Pablo Longoria et son équipe de travail de m’avoir fait confiance. Merci aux joueurs de faire du football un sport aussi beau. Merci à tous les salariés du club de se donner à 100% pour l’équipe. Merci aux supporters, car sans vous, rien n’aurait de sens”, a-t-il poursuivi.

Serge Aurier, Côte d'Ivoire

Villarreal : un ex du PSG se retrouve sur le marché

Arrivé en octobre dernier à Villarreal après la fin de son aventure à Tottenham quelques mois auparavant, Serge Aurier a été libéré par le club espagnol ce vendredi. Le latéral ivoirien ne prolongera pas son contrat avec le demi-finaliste de la dernière Ligue des Champions. Villarreal remercie l’ancien joueur du PSG “pour son professionnalisme et son dévouement durant son passage en tant que groguet (les jaunes en Valencien)”. Aurier aura disputé 23 rencontres avec le club espagnol cette saison. Il est désormais libre de rejoindre le club de son choix.

Moussa Sissoko Watford

Nantes : après 10 ans en Premier League, Sissoko explique son choix et pense encore aux Bleus

Après près de dix ans passés en Angleterre, Moussa Sissoko (32 ans) retrouve la Ligue 1. Le milieu de terrain français quitte Watford pour rejoindre le FC Nantes. En attendant les éventuels départs de certains cadres, l’international français s’est officiellement engagé en faveur du club nantais jusqu’en juin 2024. Sissoko est la première recrue des Canaris, qui joueront la Ligue Europa la saison prochaine. Le milieu de terrain a justifié son choix devant les médias ce vendredi. “J’ai passé dix ans en Angleterre, c’était un rêve d’enfant. Il n’y avait pas de moment précis pour revenir en France, mais je l’avais toujours dans un coin de ma tête. Nantes m’a proposé un projet intéressant”, a confié le nouveau joueur du FC Nantes qui semble prêt à relever le challenge. “De l’attente, il y en aura forcément. Mais je ne me mets pas de pression. J’ai 32 ans, j’ai vécu pas mal de choses, je sais pourquoi je suis là. Je ne suis pas venu ici pour changer l’équipe. Elle a une structure de jeu, un coach depuis un certain temps. Je vais essayer d’apporter mes qualités au service du collectif, pour qu’on puisse voir un beau FC Nantes”, a-t-il poursuivi. Un dernier rêve bleu ? La nouvelle recrue nantaise a ensuite été interrogée sur l’équipe de France et ses chances de disputer le Mondial 2022 au Qatar. “Dans ma tête, j’ai encore toutes mes chances. C’est vrai que depuis le dernier Euro je n’ai pas été convoqué. Je peux le comprendre : j’étais à Watford

Tetê, OL, Olympique Lyonnais

OL : encore un joli coup bouclé par Aulas

Comme attendu, l’Olympique Lyonnais a officialisé le nouveau prêt de Tetê pour la saison 2022-23. Prêté après le début de la guerre en Ukraine en mars dernier, l’ailier du Shakhtar Donetsk a choisi de rester dans le Rhône. Un accord a été trouvé avec le club ukrainien pour un nouveau prêt jusqu’en juin prochain. La saison dernière, l’OL avait profité de la réglementation temporaire de la FIFA sur les joueurs du championnat ukrainien pour attirer le Brésilien.

Jorge Sampaoli, Pablo Longoria, OM Angers

OM : le club lâche un communiqué après la décision fracassante de Sampaoli

Alors que le mercato estival était enfin lancé avec l’arrivée du jeune Havrais Isaak Touré, Jorge Sampaoli a choisi de claquer la porte de l’Olympique de Marseille.  Visiblement déçu par le début du mercato, le technicien argentin a prévenu Pablo Longoria qu’il souhaitait mettre fin à son aventure avec l’OM lors des dernières heures. Les dirigeants marseillais, qui ne s’attendaient pas à une telle issue surtout depuis la décision favorable de la DNCG en matière de recrutement, vont devoir trouver un nouvel entraîneur dans l’urgence. Le communiqué du club : “L’Olympique de Marseille et Jorge Sampaoli annoncent leur décision commune de mettre fin à leur collaboration. Jorge Sampaoli est le premier entraineur à qui Pablo Longoria a souhaité confier le destin de l’équipe première en février 2021. L’entraineur argentin avait pris les rênes de l’équipe dans un contexte particulier en cours de la saison 2019/20. Depuis son premier jour à Marseille, il s’est pleinement investi dans la mise en place d’une philosophie de jeu et d’un état d’esprit conquérant correspondant aux valeurs de l’Olympique de Marseille (…) Nous sommes satisfaits du chemin parcouru et des émotions vécues ensemble, mais à la suite d’une longue réflexion, les deux parties, qui agissent dans l’intérêt du projet de l’Olympique de Marseille, ont convenu de mettre un terme à cette étape. Le club va désormais entamer un nouveau cycle qui s’inscrira dans la continuité de la politique sportive mise en place par le président Pablo Longoria depuis son arrivée”.  L’Olympique de Marseille et Jorge Sampaoli annoncent leur décision commune

Jean-Michel Aulas, OL

OL : le come-back de l’ADN des Gones, la vraie révolution est en marche !

Après la signature libre d’Alexandre Lacazette début juin, l’Olympique Lyonnais a réalisé un autre gros coup sur le marché des transferts en faisant revenir Corentin Tolisso. Le club rhodanien espère ainsi retrouver son ADN. Les signatures conjuguées des deux internationaux français donnent d’ores et déjà un air de mercato réussi pour l’Olympique Lyonnais même si l’ambition de Jean-Michel Aulas va au-delà de ces deux retours quasi inespérés il y a encore quelques semaines. “On a d’abord défini un projet. On s’y est tenu. On a développé cet engagement sur le futur, parce qu’on avait les moyens de le faire avant même l’arrivée de John. J’ai lu quelques fois qu’on ne pouvait pas engager les décisions de recrutement, sans avoir concrétisé un certain nombre de départ… Non. On a pris la décision de faire l’équipe, en fonction de ce que voulait le sportif. (…) Il y aura encore un certain nombre de choses”, a promis le président lyonnais ce vendredi lors de la présentation de Corentin Tolisso. Une identité à retrouver Une chose est sûre, le retour au bercail de Lacazette et Tolisso enchante la quasi-totalité des supporters de l’OL, lassés des erreurs de casting des dernières saisons et du manque d’identité de l’équipe. La saison prochaine, cet ADN lyonnais devrait se retrouver en force sur le terrain avec au moins six ou sept joueurs du cru potentiellement titulaires. En effet, Maxence Caqueret, Anthony Lopes, Castello Lukeba, Houssem Aouar (potentiellement sur le départ) et Malo Gusto devraient avoir la confiance de Peter Bosz, sans compter d’autres

Rayan Cherki, match OL Olympique Lyonnais-Glasgow Rangers

OL : Aulas fait une annonce sur le dossier Cherki

En marge de la présentation de Corentin Tolisso ce vendredi matin, Jean-Michel Aulas a évoqué les discussions menées actuellement avec le jeune Rayan Cherki (18 ans).  Sous contrat jusqu’en juin 2023, l’attaquant des Gones devrait bel et bien prolonger avec son club formateur, sauf gros rebondissement. “J’ai échangé depuis la dernière conférence de presse avec Rayan, qu’il avait l’intention de le faire. Je confirme qu’on lui a proposé d’être dans le projet. Il m’a répondu oui. Je suis sûr que ça va bien se passer”, a souligné le dirigeant de l’OL avant d’évoquer la suite du mercato. “Nous réalisons un mercato avec beaucoup de qualité (…) avec une idée directrice, qui est le retour de l’ADN OL. Tout ce qui est fait aujourd’hui, c’est avec cette colonne vertébrale qui doit nous permettre de constituer une équipe très vite opérationnelle et d’avoir un certain nombre d’idées qui se traduisent par des actes”, a-t-il poursuivi.

Jorge Sampaoli, OM

OM : coup de tonnerre, Sampaoli va claquer la porte

Comme annoncé par les médias espagnols il y a quelques jours, Jorge Sampaoli pourrait bel et bien quitter l’Olympique de Marseille.  Visiblement déçu par le début du mercato, le technicien argentin aurait d’ores et déjà prévenu Pablo Longoria qu’il souhaitait mettre fin à son aventure avec l’OM, seulement 15 mois après son arrivée. L’Équipe parle d’un véritable coup de massue pour les dirigeants marseillais qui ne s’attendaient pas à une telle issue, surtout depuis la décision favorable de la DNCG en matière de recrutement. Une rencontre est prévue entre Sampaoli et son président dans les prochaines heures.

Neymar, Paris PSG Paris Saint-Germain

PSG : Milan, Barcelone, Chelsea…beaucoup de rumeurs sur Neymar mais…

Visiblement poussé vers la sortie du côté du Paris Saint-Germain, Neymar commencerait à se poser de sérieuses questions à propos de son avenir. Ce dossier pourrait devenir le gros feuilleton du mercato estival.  Le message lâché il y a quelques jours par Nasser Al-Khelaïfi sur la fin du “bling-bling” au PSG aura visiblement des conséquences importantes dès cet été sur la politique de recrutement. Les arrivées de Luis Campos au poste de conseiller sportif et de Christophe Galtier sur le banc (officiellement imminente) plaident d’ailleurs en ce sens. Neymar, qui a clairement mal vécu les propos de son président, ne se sentirait plus à sa place chez les champions de France et envisage bel et bien un départ selon les médias brésiliens. Les Rossoneri à l’affût Aux dernières nouvelles, l’AC Milan se serait positionné sur ce dossier d’après UOL Esporte. Le club lombard rêverait d’un prêt de l’international brésilien avec prise en charge d’une partie du salaire mais le PSG écarte cette option dans l’état actuel des choses. Cette saison, le plus gros salaire du vestiaire milanais (Zlatan Ibrahimovic avec un peu plus de 500 000 euros par mois) touchait quasiment six fois moins que Neymar, ce qui donne une idée du potentiel déséquilibre que provoquerait cette arrivée en Lombardie. Pour rappel, l’AC Milan a de nouveau changé de propriétaire récemment, tout en restant sous pavillon américain. Elliott Management, aux commandes depuis 2018, a passé la main à un autre fonds d’investissement, RedBird Capital. Les autres pistes ? Ces derniers jours, la presse anglaise a

Darwin Nunez André Onana match Ajax Benfica

Inter Milan : deux recrues débarquent chez les Nerazzurri

Alors que l’Inter Milan n’avait pas encore officiellement annoncé les arrivées d’André Onana et Henrikh Mkhitaryan, la Ligue italienne de football a confirmé la signature de ces deux renforts pour le club lombard.  Le gardien camerounais et le milieu arménien, respectivement en fin de contrat à l’Ajax Amsterdam et à l’AS Rome, ont bel et bien choisi de poursuivre leur carrière à l’Inter Milan selon le tableau des transferts mis en ligne ce vendredi par la Ligue italienne de football pour l’ouverture du mercato en Serie A. André Onana, successeur annoncé de Samir Handanovic (37 ans) au poste de gardien de but, a signé un contrat de cinq saisons. Henrikh Mkhitaryan, 33 ans, a quant à lui refusé l’offre de prolongation proposée par la Roma pour signer chez les Nerazzurri.

Christophe Galtier, Nice

PSG : le président niçois vend presque la mèche pour Galtier

Lors de la présentation de Lucien Favre, nommé officiellement entraîneur de l’OGC Nice ce lundi, Jean-Pierre Rivère a bien failli vendre la mèche au sujet de l’arrivée probable de Christophe Galtier au Paris Saint-Germain.  Le président de l’OGC Nice a souhaité “la meilleure saison possible” à celui qui était encore sur le coach des Aiglons il y a quelques heures. “C’est une opportunité fantastique”, a-t-il expliqué sans jamais citer le PSG avant de conclure. “On connaît à peu près la destination de Christophe, ils ont encore quelques détails à régler”. Pour ceux qui en doutaient encore, Christophe Galtier sera bien le successeur de Mauricio Pochettino sur le banc du PSG.

Sadio Mané, Sénégal, CAN 2022

OM : le Bayern avant la folie du Vélodrome pour Mané ?

Lors d’un entretien accordé à RMC, le conseiller de Sadio Mané a fait une nouvelle confidence sur le lien qui unit le buteur sénégalais à l’Olympique de Marseille.  Ces derniers mois, l’attaquant de Liverpool a multiplié les déclarations d’amour envers le club olympien, qui n’aurait sans doute aucune difficulté à l’attirer s’il avait les finances des grands clubs européens. Après un premier commentaire qui avait déjà enflammé les supporters de l’OM juste après la victoire du Sénégal en finale de la Coupe d’Afrique des Nations contre l’Égypte en février dernier (0-0, 4 tab à 2), Mané a remis ça il y a quelques jours en marge du dernier rassemblement avec sa sélection. “Plutôt Real Madrid ou Barcelone ? Vous savez, vous m’avez mis dans le pétrin avec les supporters de Liverpool en ce moment mais bon (rires). Ces deux équipes sont pas mal. Mais moi je ne suis pas fan de ces équipes. Vous savez, moi mon équipe c’est Marseille, donc je dirais plutôt Marseille”, avait-il lâché à des journalistes qui voulaient en savoir plus sur sa prochaine destination. À ce moment-là, son transfert au Bayern Munich n’avait pas encore été officialisé. Bacary Cissé en remet une couche Même si l’OM n’a pas les moyens financiers de lutter avec les cadors européens, le conseiller de Sadio Mané, Bacary Cissé, n’a pas fermé totalement la porte à une arrivée de son poulain dans la cité phocéenne à moyen terme. “Sadio est supporter de l’OM. Demain, il porte le maillot du Bayern Munich et vous lui demandez

Lucien Favre, Nice, contrat

Nice : le mercato, la Ligue des Champions…Les premiers mots de Favre

Nommé officiellement sur le banc de l’OGC Nice ce lundi, Lucien Favre a été présenté à la presse dans la foulée. Le technicien suisse signe son retour sur la Côte d’Azur après un premier passage entre 2016 et 2018. En conférence de presse, le successeur de Christophe Galtier n’a pas échappé aux questions sur le mercato. “Il y aura certainement des transferts, c’est capital (…) Dans le football, vous avez un mot qui bloque beaucoup de chose : le fair-play financier. On a cette contrainte donc on va essayer de faire le maximum tout en restant dans les contraintes. On a un groupe puissant, mais il y a une limite. Donc ce n’est pas des grands noms. On veut faire de Nice un club performant à tous les niveaux, ça va prendre du temps. On ne parle pas de grands noms, on parle de faire les choses intelligemment”, a lâché le nouvel entraîneur niçois avant de parler des objectifs fixés par sa direction. “Ineos, c’est énorme ! D’ici deux ans, Nice doit faire en sorte de progresser, de faire des belles choses sur la période des transferts et de finir régulièrement dans les trois premiers”, a-t-il poursuivi.

Robert Lewandowski match Bayern Munich RB Salzbourg

Bayern Munich : le Barça connaît la “dead line” pour Lewandowski

Annoncé dans le viseur du FC Barcelone depuis le printemps dernier, Robert Lewandowski continue de patienter tranquillement en attendant que le club catalan ne trouve une solution pour boucler son transfert. Toujours bloqué par le Bayern Munich malgré ses nombreuses déclarations à propos de son avenir en Bavière, l’attaquant polonais n’imagine pas une seconde reprendre l’entraînement avec le champion d’Allemagne trois semaines. Il faut dire que les tensions apparues au grand jour entre le buteur du Bayern Munich et sa direction laisseront forcément des traces, quelque soit l’issue de ce dossier. Lors du dernier rassemblement avec sa sélection, Lewandowski avait clairement annoncé la couleur. “Je n’en parlerai qu’une fois. À compter d’aujourd’hui, mon histoire au Bayern est terminée. J’espère qu’ils ne vont pas me garder juste parce qu’ils en ont le pouvoir. Après les derniers mois, je crois qu’un transfert serait la meilleure solution”, avait-il lâché devant les médias quelques jours après une mise au point déjà très cash de son agent. Priorité au Barça mais… Une chose est sûre, Lewandowski a toujours placé le FC Barcelone en tête de ses priorités du mercato estival. Malgré tout, l’ancien attaquant du Borussia Dortmund commencerait à ressentir un certain agacement devant la longueur des négociations. Les difficultés financières du club blaugrana compliquent les négociations. Selon le journal espagnol As, Lewandowski estime avoir fait le nécessaire pour forcer son départ et attend la même détermination de la part du président Laporta. Le joueur aurait ainsi demandé à son agent Pini Zahavi de faire passer le message, histoire de

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)