Kylian Mbappé PSG

FIFA 23 : date de sortie et test PS5

Nous avons pu mettre la main sur le dernier jeu vidéo d’EA Sports, FIFA 23, dont la date de sortie est prévue pour le 30 septembre, mais qui est déjà disponible depuis le 27 pour les quelques heureux l’ayant précommandé ou qui sont abonnés au service EA Play. Au menu de ce panorama : foot féminin, skills et FUT. Le monstre vidéoludique FIFA n’a pas beaucoup souffert médiatiquement, en attendant d’avoir les données pour se prononcer d’un point de vue commercial, de la concurrence du jeu de Konami, eFootball 2022. Plus lent, moins permissif en termes de dribbles, eFootball 2022, plus proche d’une simulation que la franchise d’EA Sports, a pu séduire ces derniers mois, ci et là, les joueurs blasés de FIFA qui voulaient un peu plus de jeu, voire de romantisme, et moins de muscle et de vitesse, deux qualités survalorisées dans le jeu d’EA. Mais en cette fin du mois de septembre, tout ce beau petit monde retourne comme chaque année vers la maison mère, avec un petit espoir concernant le jeu de football phare du moment… Mais qu’attendre réellement de cet énième opus d’EA Sports, qui a fait sienne la maxime sportive « on ne change pas une équipe qui gagne » – une montagne d’argent en l’occurrence ici ? Le foot féminin en nombre sur la version PS5 de FIFA 23 Attaquons par les quelques nouveautés du jeu, dont l’une a été particulièrement médiatisée par EA : le football féminin. Cet ajout intéressant dans l’idée, qui va dans le sens

Joris Gnagnon, Séville

Gnagnon perd contre Séville après son licenciement pour surpoids

Joris Gnagnon a été débouté par la FIFA dans le conflit opposant le défenseur français au FC Séville. Recruté en 2018 pour 15 millions d’euros par le club andalou, Joris Gnagnon a été licencié en 2021 pour manque de professionnalisme, à cause d’un surpoids notable (le joueur faisait plus de 100 kilos). Saisi par le Français, la FIFA a rendu son jugement, en rejetant la plainte pour “licenciement abusif” de Joris Gnagnon, qui réclamait plus de 4,6 millions d’euros au FC Séville. Avec ce verdict, l’actuel e de la Liga n’aura pas à payer les deux dernières années de contrat de l’ancien Rennais, “qui peut encore faire appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAD)”. À la dérive, Joris Gnagnon (25 ans) est actuellement sans contrat, après un bref passage à l’AS Saint-Etienne, entre janvier et mai 2022, sans avoir joué une seule minute de jeu pour les Verts. À noter que, selon RMC, c’est la première fois qu’une telle justification de licenciement est validée officiellement. ℹ️ La FIFA le da la razón al #SevillaFC en la demanda de Gnagnon.#WeareSevilla — Sevilla Fútbol Club (@SevillaFC) September 30, 2022

FIFA illustration

FIFA : une somme XXL déboursée au mercato

La FIFA a dévoilé ce jeudi son bilan du mercato estival. Les dépenses réalisées par les clubs ont connu une sensible augmentation. Selon les chiffres donnés par l’instance internationale, “5 milliards de dollars ont été dépensés en indemnités de transfert de joueurs professionnels, soit une augmentation de 29,7% par rapport à la même période en 2021″, soit 5 millions d’euros. “Au total, 9 717 transferts internationaux impliquant des joueurs professionnels ont été réalisés, soit une augmentation de 16,2% par rapport à la même période en 2021. Il s’agit d’un nouveau record.” Pour rappel, Manchester United a signé la transaction la plus importante au sein des principaux championnats européens, les Red Devils ayant déboursé 95 millions d’euros hors bonus pour le milieu offensif brésilien Antony.

FIFA illustration

FIFA : un rapport alarmant sur les insultes contre les joueurs

La FIFA a sorti samedi un communiqué pour le moins accablant au sujet des insultes subies par les joueurs sur les réseaux sociaux. “La FIFA a publié un rapport indépendant à l’occasion de la Journée Internationale de la Lutte contre les Discours de Haine, samedi 18 juin. Ce document pointe notamment l’augmentation du nombre d’insultes dont sont victimes les footballeurs sur les réseaux sociaux pendant les compétitions internationales. À cinq mois de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, la FIFA souhaite s’associer à la FIFPRO (l’organisme représentatif des footballeurs professionnels à l’échelle mondiale) pour de concevoir un plan de protection des équipes, des joueurs, des arbitres et des supporters contre les insultes qui circulent sur les réseaux sociaux en période de compétition internationale. Une intelligence artificielle a étudié plus de 400 000 messages publiés sur les réseaux sociaux durant les demi-finales et la finale de deux compétitions internationales (UEFA EURO 2020 et Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2021). Le constat est édifiant : plus de la moitié des joueurs ont reçu des insultes venant, pour une part importante, de leurs propres compatriotes. Les commentaires homophobes (40%) et racistes (38%) représentent la majorité des cas. Ceux-ci sont d’ailleurs bien souvent toujours visibles sur les comptes de leurs auteurs.”

Coupe du monde, illustration

Mondial 2022 : les gains du tournoi dévoilés par la FIFA

La FIFA a révélé le détail des gains qui seront reversés aux 32 pays qualifiés pour la phase finale de la Coupe du monde 2022, qui se disputera au Qatar du 21 novembre au 18 décembre. Dans un communiqué, l’instance mondiale fait savoir que la dotation globale s’élève à 440 millions de dollars, soit 418 millions d’euros. Le vainqueur de la compétition touchera un chèque de 42 millions de dollars (40 millions d’euros), tandis que le finaliste malheureux percevra un montant de 30 millions de dollars (28 millions d’euros). Les nations classées à la troisième et quatrième place gagneront respectivement 27 et 25 millions de dollars (25 et 23 millions d’euros). En cas de nouveau sacre, les Bleus de Didier Deschamps toucheront par tête entre 402 000 et 446 000 euros, selon le journal L’Equipe.

coupe du monde 2022 mondial ilustration qatar

Mondial 2022 : la demande d’Amnesty International à la FIFA

Amnesty International a écrit une lettre à la FIFA, à quelques mois du début de la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre). Sur son site internet, l’ONG a réclamé qu’un fonds soit utilisé par la Fédération internationale de football afin de venir en aide aux travailleurs qui ont œuvré dans des conditions difficiles à l’organisation de la compétition. “La FIFA devrait réserver un montant minimum de 420 millions d’euros afin de fournir des réparations aux centaines de milliers de travailleurs·euses migrants ayant subi des violations des droits humains au Qatar lors des préparatifs pour la Coupe du monde 2022, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public le 19 mai 2022, six mois avant la cérémonie d’ouverture de ce championnat. Dans une lettre ouverte accompagnant ce rapport, Amnesty International et une coalition d’organisations de défense des droits humains et d’organisations de supporters demandent au président de la FIFA Gianni Infantino de travailler avec le Qatar en vue de mettre en place un programme global de réparation. Il importe d’octroyer des réparations pour toutes les violations des droits des travailleurs·euses en lien avec la Coupe du monde au Qatar, mais aussi de veiller à ce que ces violations ne se répètent pas, à la fois au Qatar et lors de prochains tournois.”

FIFA illustration

Divers : le jeu vidéo FIFA va changer de nom

Le jeu vidéo phénomène d’Electronic Arts, FIFA, va s’appeler EA Sports FC dès 2023, a annoncé la firme américaine ce mardi. Ce changement de nom, après 30 ans, vient du fait que la licence liant la FIFA à Electronic Arts a pris fin, et qu’aucune des deux parties n’a souhaité renouveler le partenariat. Le PDG d’Electronic Arts, Andrew Wilson, s’en est brièvement expliqué : “Nous sommes reconnaissants pour nos nombreuses années d’excellent partenariat avec la FIFA. Nous avons une opportunité incroyable de placer EA SPORTS FC au cœur du sport et d’offrir des expériences encore plus innovantes et authentiques au public grandissant du football.” Le PDG a tenu à préciser que ce changement de nom n’aurait aucune incidence sur le contenu du jeu : les licences des clubs, les compétitions et les joueurs seront toujours disponibles en nombre dans le jeu de football le plus vendu du marché depuis plusieurs années, désormais.

FIFA illustration

Mondial 2022 (Q) : la FIFA dévoile la date du barrage Ecosse-Ukraine

La FIFA a communiqué la nouvelle programmation de la demi-finale des barrages de la Coupe du monde 2022 entre l’Ecosse et l’Ukraine. Initialement programmée le 24 mars mais reportée en raison de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, la rencontre se disputera le 1er juin. Pour rappel, le vainqueur du match affrontera en finale le Pays de Galles de Gareth Bale. “Après avoir consulté l’UEFA et les associations membres concernées, la FIFA est en mesure de confirmer les dates des deux derniers matches du parcours de barrage des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 impliquant l’Ukraine. La rencontre opposant l’Écosse à l’Ukraine aura lieu le 1er juin. Le vainqueur retrouvera ensuite le pays de Galles le 5 juin en finale pour tenter de décrocher le dernier billet européen en jeu en vue de l’événement phare de la fin de l’année. La nouvelle programmation de ces barrages a entraîné un ajustement du calendrier de la Ligue des Nations de l’UEFA pour certains matches. La FIFA remercie toutes les parties concernées pour leur coopération et pour le formidable esprit de solidarité dont elles ont fait preuve afin d’aboutir à une décision unanime”, a annoncé l’instance mondiale.

Michel Platini, France

FIFA : Platini et Blatter bientôt jugés pour escroquerie

Michel Platini et Sepp Blatter seront jugés en juin pour escroquerie. L’affaire concerne un paiement de 1,8 million d’euros. Le Tribunal pénal fédéral suisse a annoncé la tenue d’un procès pour escroquerie, du 8 au 22 juin, en Suisse. Michel Platini et Sepp Blatter, anciens dirigeants de la FIFA, sont soupçonnés d’avoir “obtenu illégalement, au détriment de la Fifa, un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros)”, «en faveur de Michel Platini», jugé «sans fondement» par l’accusation. Le Français possédait par ailleurs un contrat en bonne et due forme prévoyant un salaire de 300 000 euros par an (296 658 euros). Les deux hommes sont également poursuivis pour gestion déloyale, abus de confiance et faux dans les titres. RMC Sport croit savoir que ce type d’escroquerie est passible de cinq ans de prison « ou peine pécuniaire ».

Gianni Infantino, FIFA

FIFA : Infantino veut mener une réflexion sur la durée des matchs

En marge du match Guingamp-Toulouse, Gianni Infantino a évoqué la possibilité d’allonger la durée des rencontres. Une réflexion devrait bientôt avoir lieu à ce sujet. Interrogé par beIN Sports, le président de la FIFA, Gianni Infantino, a répondu à la possibilité de prolonger la durée des matchs : “Il y a beaucoup de temps perdu dans un match. Si on demande au spectateur de payer des billets, des abonnements pour regarder 90 minutes de football, et qu’un match dure 50 minutes, il y a quelque chose qu’il faut revoir, note Infantino. Ce ne sera pas un match de 100 minutes, mais sans doute que les minutes de temps additionnel que donne un arbitre doivent être en relation avec le temps qui a été perdu lors du match”, a-t-il argumenté. Le dirigeant a en revanche précisé que les règlements ne seraient pas retouchés : «Ce n’est pas une possibilité d’allonger les matchs, cette possibilité existe déjà. Il n’y aura pas de changement de règlement, c’est sûr. Mais il faut réfléchir dans le futur comment on peut rendre le football plus attrayant.” Il s’agit, on le suppose aussi, de tenir compte du nombre de rencontres croissant disputé chaque saison. 🇫🇷 #EAGTFC ⚽ Gianni Infantino, président de la FIFA : "Les matchs de 100 minutes ? On doit faire une vraie réflexion sur le temps effectif de jeu"#beINLigue2 pic.twitter.com/A8goo7KBTI — beIN SPORTS (@beinsports_FR) April 9, 2022

Gianni Infantino, FIFA

Ligue 2 : le président de la FIFA va assister à Guingamp-Toulouse

Gianni Infantino sera présent au Roudourou, samedi, lors du match entre Guingamp et Toulouse (Ligue 2). Le président de la FIFA a été invité par son homologue de la FFF, Noël Le Graët. Le président de la FIFA, Gianni Infantino, se déplace rarement dans les stades français. Pour autant, l’Italien devrait être présent lors d’une rencontre de Ligue 2, ce weekend, indique Ouest-France. Le dirigeant a en effet été invité à assister au match Guingamp-TFC par Noël Le Graët, ex-patron de l’EAG désormais président de la FFF. Il s’agit peut-être pour le Français de lui témoigner son soutien, alors qu’Infantino a annoncé se présenter pour un troisième mandat à la présidence de la FIFA, il y a quelques jours. Gianni Infantino a été particulièrement contesté, ces derniers mois, en raison de son appui à la Super League et de son projet de Mondial tous les deux ans. Il a également été critiqué pour avoir choisi de vivre au Qatar, pays qui va accueillir la coupe du Monde, et mis à l’index par Michel Platini, qui a porté plainte contre lui.

FIFA illustration

FIFA : un démenti sur la durée des matchs au Mondial

La FIFA a rapidement réagi à l’information sortie par la presse italienne sur une modification de la durée des matchs à la Coupe du monde 2022. D’après les informations du Corriere dello Sport, l’instance mondiale présidée par Gianni Infantino voudrait que les rencontres durent 100 minutes au lieu de 90, en réponse à la baisse du temps de jeu liée à l’utilisation fréquente de l’arbitrage vidéo. Par un communiqué, la Fédération internationale prévient qu’un tel bouleversement n’aura pas lieu. “Suite à certains articles et rumeurs diffusés aujourd’hui, la FIFA souhaite clarifier qu’il n’y aura aucun changement dans les règles concernant la durée des matchs de football pour la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022 ou toute autre compétition.” Déclaration de la FIFA Suite à certains articles et rumeurs diffusés aujourd'hui, la FIFA souhaite clarifier qu'il n'y aura aucun changement dans les règles concernant la durée des matchs de football pour la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022™️ ou toute autre compétition. — FIFA Media (@fifamedia) April 6, 2022

Djamel Belmadi, Algérie

Algérie : la FIFA va étudier le recours des Fennecs

La FIFA va se prononcer sur le recours déposé par la Fédération algérienne de football après la défaite des Fennecs contre le Cameroun en barrages de la Coupe du monde 2022. Par un communiqué publié mardi sur son site internet, la FAF annonce que l’instance internationale étudiera son appel. “La Fédération algérienne de football informe que la réclamation qu’elle a introduit auprès de la FIFA sera soumise à la Commission de discipline pour examen et décision le 21 avril 2022. Pour rappel, cette réclamation concerne le match-retour des barrages de la Coupe du monde – Qatar 2022 ayant opposé l’Algérie au Cameroun le 29 mars dernier à Blida.” La sélection dirigée par Djamel Belmadi a déploré les décisions arbitrales favorables aux Lions Indomptables, tombés dans le groupe G de la phase de poules avec le Brésil, la Serbie et la Suisse.

coupe du monde 2022 mondial ilustration qatar

Mondial 2022 : la Russie accepte finalement son exclusion

À cause de la guerre en Ukraine, qui a débuté le 24 février 2022, la Russie avait été exclue par la FIFA de l’édition 2022 de la Coupe du Monde, qui se déroulera au Qatar. Si la Fédération russe de football avait décidé de faire appel de cette sanction auprès du TAS (Tribunal arbitral du sport), elle a désormais changé d’avis.  Selon le TAS, qui l’a annoncé ce mardi, la Russie a accepté sa sanction. De fait, “la procédure va être refermée sous peu”, alors que la Fédération russe a retiré sa plainte le 30 mars. Ce n’est pas le cas, cependant, des autres fédérations sportives : selon le TAS, les Fédérations russes d’aviron, de biathlon, de gymnastique, de patinage et de rugby contestent les sanctions prises contre elles.

Gianni Infantino, FIFA

Platini dépose plainte contre Infantino

Michel Platini a révélé avoir déposé une plainte contre le président de la FIFA, Gianni Infantino. Le Français l’accuse de « trafic d’influence actif ». Par le biais d’un communiqué, Michel Platini a indiqué avoir déposé plainte auprès du Procureur de la République de Paris contre Gianni Infantino. L’ancien président de l’UEFA accuse le boss de la FIFA de « trafic d’influence actif ». Il a également entamé une procédure judiciaire contre l’avocat Marco Villiger, pour “complicité de trafic d’influence actif”. Le Suisse a tenu la fonction de directeur de services juridiques de la FIFA, jusqu’en 2018. Pour rappel, Michel Platini est lui l’objet d’une enquête liée à un tableau que lui aurait offert un oligarque.