Mercato - Une star de Ligue 1 sur le marché cet été ?

À quelques semaines de la fin du championnat, les clubs préparent déjà leur mercato d'été en vue de la saison prochaine. L'un des meilleurs joueurs de Ligue 1 pourrait d'ailleurs changer d'air à l'intersaison.

Depuis plusieurs années, le championnat de France semble avoir passé un cap avec des équipes davantage tournées vers l'avant et des matchs plus spectaculaires. De manière plus globale, le niveau moyen de la Ligue 1 s'est élevé au fil des saisons. C'est ce qui nous permet notamment d'observer chaque week-end des joueurs comme Kylian Mbappé, Lionel Messi, Alexis Sanchez, Alexandre Lacazette ou encore Seko Fofana.

Cette progression se traduit également par la volonté de certains jeunes joueurs, issus des grands clubs, de venir faire leurs armes dans le championnat. C'était le cas avec William Saliba la saison dernière ou encore avec Folarin Balogun cette année. L'Anglais, prêté par les Gunners au Stade de Reims, affole les compteurs avec ses 18 buts en 29 matchs de Ligue 1. Une situation qui pourrait pousser l'actuel leader de Premier League à mettre son attaquant sur le marché cet été.

Balogun veut une place de titulaire à Arsenal

Le natif de New York n'est pas fermé à l'idée de retourner à Londres, rapporte The Athletic, mais il aurait affiché son souhait d'être titulaire dans l'équipe de Mikel Arteta la saison prochaine. Une condition que le club ne peut pas lui garantir au vu de la concurrence qui règne dans le secteur offensif des Gunners avec Gabriel Jesus et Eddie Nketiah notamment.

Par conséquent, Arsenal devrait se séparer de Folarin Balogun, mais le média précise que ce ne sera pas sous la forme d'un prêt, mais bien d'un transfert définitif.

Sous contrat jusqu'en 2025, l'attaquant rémois serait une recrue de choix pour un grand nombre de clubs, mais il ne sera pas à portée de toutes les bourses. Au regard de sa saison, Arsenal devrait faire monter les prix pour son jeune avant-centre, annoncé il y a quelques semaines dans le viseur de l'OM.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.