Histoire et infos sur le club Real Madrid

Désigné plus grand club du XXe siècle par la FIFA et détenteur du record de sacres en Ligue des Champions (14), le Real Madrid est souvent présenté comme le meilleur club du monde.

Les débuts d’un club de légende

Fondé en 1902 par des étudiants, le Real Madrid n’a pas perdu de temps avant de connaître ses premiers succès et il remporte la Coupe du Roi dès 1905. Les trois éditions suivantes tomberont aussi entre ses mains et c’est logiquement que les Merengue sont récompensés en 1920 par un décret d'Alphonse XIII qui leur accorde le titre de club royal, comme d’autres formations à l’époque. Logiquement, la Casa Blanca fait ensuite partie du premier championnat d’Espagne en 1929. Après avoir craqué sur le fil lors de la première édition, les Madrilènes doivent patienter jusqu’à 1932 pour fêter leur premier titre de champion d’Espagne, avant de récidiver l’année suivante.

Di Stéfano, la première star du Real

Les années suivantes sont toutefois vécues au rythme des soubresauts politiques en Espagne. L’année 1943 marque un tournant avec l’arrivée à la présidence de Santiago Bernabéu, ancien joueur de légende du club. Les dix premières années de son mandat sont difficiles mais le dirigeant prépare l’avenir et fait notamment construire le stade de 75 000 places qui portera par la suite son nom. Tout change en 1953 avec le recrutement de la star Alfredo Di Stéfano, acheté au FC Barcelone à prix d’or. Après 21 ans de disette, le Real remporte à nouveau la Liga en 1953.

Le Real fait main basse sur la LdC

Les Merengue flambent sur le mercato. C’est l’époque des Raymond Kopa, Ferenc Puskás et autres Gento. Les résultats sont plus qu’au rendez-vous et le Real remporte la première édition de la Ligue des Champions en 1956 et fait plus globalement main basse sur les 5 premières éditions de la compétition ! En tout logique, les Espagnols remportent aussi la première édition de la Coupe Intercontinentale en 1960 face aux Uruguayens de Penarol.

Le Real donne ensuite une tournure plus espagnole à son effectif et rafle de très nombreux titres sur le plan national (16 championnats au total durant l’ère Bernabeu). Au niveau européen, après un 6e sacre en LdC en 1966, le club royal a toutefois tendance à s’essouffler durant la fin de l’ère Bernabeu, qui décède en 1978 après 35 ans d’une présidence exceptionnelle.

Le retour du roi

Les années suivantes permettent au Real Madrid de se regénérer sous l’impulsion de la « Quinta del Buitre » (« la bande du vautour »), en référence au buteur Emilio Butragueño et à ses acolytes comme Hugo Sanchez. A défaut de briller en C1, les Madrilènes décrochent deux Coupes de l’UEFA en 1985 et 1986 et établissent un record en remportant 5 Liga consécutives entre 1986 et 1990 !

Avec la domination du FC Barcelone, le début des années 1990 marque en revanche une période de disette tant sur le plan national qu’européen. Sous l’impulsion des Raúl, Fernando Hierro, Roberto Carlos, Davor Šuker et Clarence Seedorf, le Real termine toutefois mieux le siècle durant la présidence Lorenzo Sanz et remporte la LdC en 1998 après 32 ans d’attente, avant de récidiver en 2000.

L’ère des Galactiques, mercatos Real de folie !

L’arrivée du président Florentino Pérez à cette date symbolique marque l’entrée d’une nouvelle ère, celle des Galactiques où le mercato du Real fait la une des journaux. Zinédine Zidane en 2001, Ronaldo en 2002, David Beckham en 2003, Michael Owen en 2004, Robinho en 2005 : à chaque mercato une des plus grandes stars de la planète rejoint la Casa Blanca à prix d’or. Du spectacle, une neuvième LdC en 2002 et des titres sur le plan national : au départ, les résultats sont là. Mais la suite est plus compliquée et Pérez se retrouve contraint de démissionner en 2006 dans ce Real devenu trop marketing.

L’heure de la Decima

Son successeur Ramón Calderón, malgré deux sacres en Liga, ne connaît toutefois pas vraiment plus de succès et les échecs se succèdent les uns après les autres en LdC, alors que le Barça renaît de ses cendres. C’est pourquoi Pérez revient au pouvoir en 2009 et initie une seconde ère galactique en recrutant coup sur coup les Ballons d’Or Cristiano Ronaldo pour un montant record (cf ci-dessous) puis Kaka. Malgré ces investissements, l’entraîneur José Mourinho, recruté en 2010, échoue et s’en va 3 ans plus tard avec une seule Liga en poche et aucun titre européen. Après avoir fait appel à Carlo Ancelotti sur le banc et établi un nouveau record mondial pour recruter Gareth Bale, le Real est récompensé l’année suivante, en 2014, en décrochant enfin la Decima, sa 10e LdC !

Les années Zidane

Suite à l’échec Rafael Benitez, Zinedine Zidane, ex-adjoint d’Ancelotti, est nommé entraîneur des Merengue en janvier 2016. Le début d’une période de folie puisque les Madrilènes, sous l’impulsion de la BBC (Bale, Benzema, Cristiano Ronaldo) vont remporter trois éditions consécutives de la LdC puis la Liga en 2017 après 5 ans de disette ! Après ces prouesses, Zidane annonce toutefois son départ à l’été 2018, imité quelques semaines plus tard par Ronaldo.

Les successeurs de ZZ, Julen Lopetegui et Santiago Solari se cassent les dents et Zizou est rappelé en mars 2019. Malgré le recrutement quelques mois plus tard d’Eden Hazard, joueur le plus cher de l’histoire du club mais véritable flop, ce second passage s’avérera toutefois nettement plus compliqué pour le Français, qui décrochera «seulement» la Liga et la Supercoupe d’Espagne en 2020 avant de s’en aller à l’été 2021, lassé par les critiques au terme d’une saison blanche.

En parallèle, depuis le départ de Ronaldo, Benzema, arrivé en 2009, a changé de dimension et enfilé le costume de patron. C’est sous son impulsion et celle d’Ancelotti, revenu au club, que le Real remporte en 2022 sa 14e LdC au terme d’une campagne inoubliable avec de nombreux retournements de situations. Les Merengue réalisent même le doublé avec la Liga mais déchantent quelques semaines plus tard en échouant à recruter Kylian Mbappé, qui décide finalement de prolonger au PSG.

Le palmarès du Real Madrid

14 Ligues des Champions (1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1966, 1998, 2000, 2002, 2014, 2016, 2017, 2018, 2022) ;

35 championnats d’Espagne (le premier en 1932, le dernier en 2022).

19 Coupes d’Espagne;

4 Coupes du monde des clubs ;

4 Supercoupes de l’UEFA ;

2 Coupes de l’UEFA ;

12 Supercoupes d’Espagne ;

Les plus gros transferts du mercato Real Madrid

Les achats records du Real Madrid :

1.Eden Hazard, 115 M€ en 2019.
2. Gareth Bale, 101 M€ en 2013.
3. Cristiano Ronaldo, 94 M€ en 2009.
4. Aurélien Tchouameni, 80 M€ en 2022.
5. Zinedine Zidane, 77,5 M€ en 2001.

Les plus grosses ventes du Real Madrid :

1. Cristiano Ronaldo, 117 M€ à la Juve en 2018.
2. Angel Di Maria, 75 M€ à Manchester United en 2014.
3. Alvaro Morata, 66 M€ à Chelsea en 2017.
4. Mesut Özil, 47 M€ à Arsenal en 2013.
5. Mateo Kovacic, 45 M€ à Chelsea en 2019.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement