FC Barcelone arbitrage Inter Milan

Barça : ce que l’arbitre aurait dit aux joueurs

Plusieurs médias croient connaître les mots que l’arbitre du match entre l’Inter Milan et le FC Barcelone aurait lâché aux joueurs du club catalan, très remonté après les décisions arbitrales prises mardi soir face aux Nerazzurri. Xavi crie à l’injustice “Je suis énervé et outré par la situation que nous avons dû vivre. Il n’y a pas d’autre mot que l’indignation. C’est une injustice. J’ai déjà dit hier que les arbitres doivent s’expliquer. Nous ne comprenons rien. L’arbitre doit parler. Cela l’humaniserait beaucoup plus. Je ne dois pas parler pour une décision que je n’ai pas prise. Pour moi la main est très claire. L’arbitre doit donner des explications. Ses décisions ont été déterminantes.” Dans la foulée de la défaite du FC Barcelone sur le terrain de l’Inter Milan (0-1, 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions), mardi, c’est un Xavi très agacé qui s’est présenté devant les journalistes. Le VAR aurait dit non Parmi les décisions arbitrales qui ont suscité la consternation du camp catalan, une main du défenseur néerlandais Denzel Dumfries non signalée par le corps arbitral et la vidéo, dans les dernières minutes de la rencontre. Slavko Vincic, l’arbitre du match, se serait justifié auprès des partenaires d’Ousmane Dembélé. Selon les informations du journaliste de Sky Sports Guillem Balague relayées par le journal Sport, le Slovène n’aurait pas accordé de penalty aux Blaugrana pour la simple raison que c’est Ansu Fati, l’attaquant du FC Barcelone, qui aurait contrôlé le ballon de la main et non pas le

Andreas Christensen, FC Barcelone Barça

Encore deux blessés au Barça

Le FC Barcelone a annoncé deux nouvelles blessures, suite au match Inter Milan-Barça (1-0). Franck Kessié et Andreas Christensen devraient manquer plusieurs semaines de compétition. Sur son site officiel, le Barça a communiqué sur les deux derniers blessés de son effectif, à savoir Franck Kessié et Andreas Christensen. Le premier souffre d’une élongation de l’adducteur, tandis que le second s’est fait une entorse de la cheville. La durée de leur indisponibilité n’a pas été précisée, mais elle devrait être de plusieurs semaines. Le club catalan fait face à un nombre impressionnant de blessures, cet automne. Ronald Araujo, Jules Koundé, Hector Bellerin, Frenkie de Jong et Memphis Depay sont également sur le carreau.

Casemiro, Real Madrid Manchester United

Casemiro regrette son départ du Real Madrid

Casemiro aurait fait savoir à son entourage qu’il regrettait d’avoir quitté le Real Madrid pour Manchester United. Le Brésilien est remplaçant, depuis son arrivée chez les Red Devils. Manchester United a investi la bagatelle de 71 millions d’euros pour s’attacher les services de Casemiro, durant le mercato estival. Mais le joueur de 30 ans se contente pour l’instant de bribes de matchs : Erik ten Hag ne l’a titularisé qu’une fois, en Ligue Europa. Ce manque de temps de jeu agace le Brésilien, qui a confié sa frustration à son entourage, selon TdF. Le média espagnol croit savoir que le milieu de terrain regrette d’avoir validé l’idée d’un départ du Real Madrid. Casemiro était titulaire chez le champion d’Europe en titre. Il est pour l’instant barré par Scott McTominay, à Manchester.

Erling Haaland Manchester City

Manchester City : grosse désillusion pour le Real Madrid dans le dossier Haaland

Le contrat d’Erling Haaland (Manchester City) n’inclurait pas de clause libératoire exclusive pour le Real Madrid. Les Madrilènes n’auraient pas non plus de tarif « spécial » sur son éventuel transfert. D’après les éléments relayés par le journaliste Ruben Uria, le contrat d’Erling Haaland ne prévoit pas une clause lui permettant de rejoindre exclusivement le Real Madrid. Et son contrat n’intègrerait pas non plus d’alinéa réduisant le coût de son transfert pour la formation merengue. Florentino Perez devra faire face à une véritable concurrence, s’il souhaite obtenir sa signature. Erling Haaland a marqué les esprits pour ses débuts en Premier League. Le Norvégien de 22 ans a pour l’instant inscrit 14 buts et donné 3 passes décisives en 8 apparitions.

Julen Lopetegui, FC Séville

FC Séville : un club anglais lorgne Lopetegui

Pour l’heure maintenu sur le banc du FC Séville, Julen Lopetegui figure sur les tablettes d’une formation de Premier League. L’entraîneur espagnol suscite l’intérêt de Wolverhampton. Selon les informations de Sky Sports, les Wolves font de l’ancien sélectionneur de la Roja leur priorité pour la succession de Bruno Lage, écarté du banc de touche. Le club anglais basé au Molineux Stadium occupe actuellement la 18e place de la Premier League avec six points, et deux longueurs d’avance sur Leicester City et Nottingham Forest. En poste depuis l’été 2019, le manager de 56 ans dispose d’un contrat expirant en juin 2024. Seulement 17es de la Liga avec cinq unités, les Andalous accueillent ce mercredi le Borussia Dortmund, dans le cadre de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions.

Antoine Griezmann Atlético Madrid

Atletico Madrid : accord avec le Barça pour Griezmann !

La presse espagnole annonce une information de taille concernant la situation de l’attaquant français Antoine Griezmann. L’Atletico Madrid et le FC Barcelone auraient scellé un accord pour le transfert du champion du monde 2018, pour une somme bien moins inférieure à l’option d’achat initiale. La fin du suspense pour Antoine Griezmann ? Selon les révélations venues d’Espagne, l’Atletico Madrid se serait entendu avec le FC Barcelone en vue d’un transfert de l’attaquant français. Dixit Relevo, les deux écuries auraient trouvé un terrain d’entente pour un deal de 20 millions d’euros, plus 2 millions d’euros de bonus. Pas emballés par la perspective de lever une option d’achat de 40 millions d’euros à la fin de la saison 2022-2023, amenée à devenir obligatoire si le champion du monde 2018 disputait au moins 50 % des matchs, les Colchoneros de Diego Simeone auraient fait craquer l’état-major des Blaugrana. 🤝 Fin al 'caso Griezmann'. Atlético y Barcelona firmarán en breve un acuerdo para traspasar al internacional francés por 20 millones (con +2 por bonus). 📌 Se olvidan de la cláusula de 40 millones y de la limitación de jugar 30 minutos por partidos. ✍️ @sergiofernan5ez pic.twitter.com/r23p9DaN8H — Relevo (@relevo) October 5, 2022 Signe que le dossier approche d’un heureux épilogue pour les différentes parties concernées, le Mundo Deportivo et la Cadena SER confirment l’information pour un montant identique. Si la tendance se confirme, l’Atletico Madrid n’aurait plus l’obligation de limiter dans ces prochains mois le temps de jeu de l’ancien avant-centre de la Real Sociedad, prêté depuis l’été 2021 par

Carlo Ancelotti, Real Madrid (2)

Real Madrid : Ancelotti prend la défense de deux décriés

Quelques heures avant la venue du Shakhtar Donetsk en Ligue des champions, l’entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti a apporté son soutien à deux de ses joueurs pris pour cible par les observateurs, à savoir Karim Benzema et Eduardo Camavinga. Le football est impitoyable. Revenu le weekend dernier à la compétition lors du nul concédé par le Real Madrid contre Osasuna à Santiago-Bernabeu (1-1, 7e journée de Liga), après une blessure à la cuisse droite, Karim Benzema a manqué un penalty en seconde période. De quoi provoquer des critiques contre l’attaquant français de 34 ans, favori à l’élection du Ballon d’Or 2022 après sa saison 2022-2023 exceptionnelle tant individuellement que collectivement. “Cela ne nous affecte pas” Convié mardi devant les journalistes à la veille de la réception des Ukrainiens du Shakhtar Donetsk, comptant pour la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions, l’entraîneur italien des Merengue a défendu l’ancien Lyonnais. “Chacun peut donner son opinion. Quand Karim n’est pas à son niveau, il y a des opinions. C’est normal dans le football. Cela ne nous affecte pas, ni nous ni Karim.” “Il lui manque l’expérience” Un autre Tricolore ne laisse également pas indifférent, à savoir Eduardo Camavinga. Recruté à l’été 2021 autour d’une transaction de 31 millions d’euros, le milieu de 19 ans peine à convaincre. Le Transalpin reconnaît que l’ancien Rennais, apparu à dix reprises cette saison, a encore besoin de temps. “Quand il commence un match, il peut avoir des problèmes de positionnement. Et quand le match est plus

Andreas Christensen, FC Barcelone Barça

Barça : une mauvaise nouvelle tombe pour une recrue

Le FC Barcelone a donné des nouvelles de son défenseur central Andreas Christensen, blessé mardi soir contre l’Inter Milan (0-1, 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions). Titularisé dans l’axe aux côtés d’Eric Garcia, l’international danois a cédé sa place à Gérard Piqué à la 58e minute de jeu. Après la rencontre, le Barça a publié un communiqué médical afin de donner des nouvelles de l’ancien joueur de Chelsea, débarqué libre l’été dernier. Andreas Christensen “souffre d’une entorse du ligament externe de la cheville gauche.” La durée de son indisponibilité n’est pas encore connue : “De nouveaux examens seront réalisés demain.” Depuis sa venue chez les Blaugrana, le numéro 15 barcelonais a pris part à six matchs toutes compétitions confondues.

Karim Benzema Real Madrid

Ballon d’Or : un soutien de poids pour Benzema

Grand favori pour le Ballon d’Or 2022, remis le 17 octobre prochain, Karim Benzema a reçu l’appui d’un attaquant de Premier League. Sadio Mané a donné sa voix à l’avant-centre français du Real Madrid. Interviewé par Canal Plus, le goleador sénégalais de Liverpool explique que le trophée doit revenir en toute logique à l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais. “Honnêtement, je pense que Karim le mérite cette année. Il a fait une grande saison avec le Real. Il a gagné la Ligue des champions. Il mérite largement. Je suis content pour lui. J’ai gagné la CAN, cela a été un soulagement pour moi et le pays. Je suis très heureux d’avoir remporté ma première CAN avec mon pays, mais je pense que Karim mérite. Je le pense sincèrement.”

Xavi, Barça

Barça : Xavi charge l’arbitrage après l’Inter

Battu mardi soir par l’Inter Milan à Guiseppe Meazza (0-1, 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions), le FC Barcelone a pesté contre les décisions du corps arbitral. Xavi n’a pas masqué sa colère face aux journalistes. Dos au mur pour les 8es Le FC Barcelone a réalisé une mauvaise opération en vue des huitièmes de finale. Mardi soir, le club de la Catalogne s’est incliné sur le terrain de l’Inter Milan (0-1), dans le cadre de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Dominés sur un but de Hakan Calhanoglu, les Blaugrana de Xavi pointent à la troisième place du groupe C avec trois points, à trois unités de l’Inter Milan et six longueurs du Bayern Munich, en démonstration contre le Viktoria Plzen (5-0). Face aux médias après la rencontre, l’entraîneur espagnol n’a pas mâché ses mots. Le manager de 42 ans n’a pas été tendre envers l’arbitrage, regrettant notamment une main de Denzel Dumfries non sifflée par Slavko Vincic. “C’est une injustice” “Je suis énervé et outré par la situation que nous avons dû vivre. Il n’y a pas d’autre mot que l’indignation. C’est une injustice. J’ai déjà dit hier que les arbitres doivent s’expliquer. Nous ne comprenons rien. L’arbitre doit parler. Cela l’humaniserait beaucoup plus. Je ne dois pas parler pour une décision que je n’ai pas prise. Pour moi la main est très claire. L’arbitre doit donner des explications. Ses décisions ont été déterminantes.” Xavi n’en oublie pas pour autant

Sergio Busquets Eden Hazard Aurélien Tchouaméni Vinicius Jr Barça Real Madrid

A deux semaines du Clasico, le Real et le Barça se clashent sur la Ligue des Champions

Une passe d’armes a eu lieu à distance, par conférences de presse interposées, ente le coach du FC Barcelone, Xavi Hernandez, et le défenseur du Real Madrid, Dani Carvajal. À la veille de rencontrer en C1 l’Inter, le coach espagnol a abordé le match face à la formation italienne : “L’Inter dans une mauvaise période ? Ce n’est pas significatif pour moi. J’ai joué de nombreux matchs dans lesquels nous étions les favoris sans pour autant prendre les trois points. L’Inter a un système très différent par rapport aux équipes que nous avons affrontées cette saison.” Xavi est également revenu sur la frustration concernant la défaite 2-0 face au Bayern Munich, en septembre : “A Munich, je pense que nous étions supérieurs… Et maintenant, nous devons le montrer dans le résultat, pas seulement dans le jeu.” Surtout, l’entraîneur du Barça se veut ambitieux vis-à-vis de la compétition : “On veut aller loin en Ligue des Champions.” Même si, selon Xavi, “ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne (la Ligue des Champions). Ça se joue sur des détails”. Carvajal tacle Xavi Une sortie qui a déplu à Dani Carvajal, interrogé sur cette déclaration de l’entraîneur du FC Barcelone en conférence de presse, ce mardi, alors que le Real Madrid reçoit le club ukrainien du Shakhtar Donetsk mercredi : “Au final, chacun a son opinion, c’est très subjectif. Mais quand tu gagnes cinq des neuf dernières éditions de la Ligue des Champions, ce n’est pas que du hasard ou de la chance. Le football, ce sont

Erling Haaland Manchester City

Manchester City : départ de Haaland en Espagne en 2024 ?

Fernando Sanz, l’ancien président du club espagnol de Malaga, entre 2006 et 2010, qui a également joué au Real Madrid durant sa carrière de joueur (1995-1999), a fait une révélation concernant l’avenir d’Erling Haaland, le buteur de Manchester City. Inarrêtable en ce début de saison avec le club anglais, l’ancien joueur de Dortmund, Erling Haaland, a notamment inscrit un triplé, avec deux passes décisives, contre Manchester United en Premier League, ce week-end. Ce qui a porté à un total de 17 le nombre de buts du Norvégien, en seulement 11 rencontres depuis le début de la saison. Dans l’émission espagnole El Chiringuito, qui s’est fait remarquer d’une bien triste manière ces dernières semaines, concernant le Brésilien du Real Madrid Vinicius Jr, Fernando Sanz a révélé que le Norvégien allait rejoindre la Liga dans deux ans : “Erling Haaland a une clause de sortie en 2024 pour aller au Real Madrid. L’information que j’ai, c’est qu’il y a une clause de sortie pour Haaland au bout de la deuxième saison, et ce qui est curieux, c’est que les conditions sont très avantageuses pour un club comme le Real Madrid.” Manchester City ne compte pas lâcher Haaland Fernando Sanz n’évoque pas avec précision “les conditions” qui seraient “très avantageuses” pour le Real Madrid, alors que la presse a déjà évoqué le montant de la clause libératoire de l’ancien protégé de Mino Raioloa, qui serait de 180 millions d’euros. Une somme conséquente, mais pas inatteignable pour le Real Madrid, surtout pour un tel joueur. Sauf que le club

Lionel Messi Achraf Hakimi PSG

PSG : une journaliste annonce le prochain club de Messi

Alors que plusieurs médias évoquent l’intention de Lionel Messi de prolonger l’aventure au PSG, la journaliste argentine Veronica Brunati a fait une annonce fracassante sur son compte Twitter. Selon cette dernière, la Pulga va faire son grand retour en Catalogne : “1er juillet de 2023, Lionel Messi sera un joueur du Barça”. Le message est affirmatif, mais la journaliste Veronica Brunati n’a rien ajouté de plus pour étoffer son annonce. Un retour de l’Argentin au FC Barcelone est déjà dans l’esprit des dirigeants du club catalan, Eduard Romeu, voire du coach, Xavi Hernandez, mais leurs déclarations respectives ne sont pas affirmatives. D’autant que le Paris Saint-Germain aurait une vraie chance de conserver Lionel Messi la saison prochaine, selon les informations de RMC, alors que le contrat du sextuple Ballon d’or se termine à l’été 2023, avec une année de plus en option. Pour l’instant, les dirigeants franciliens n’ont pas approché Lionel Messi pour discuter d’une extension du contrat, alors que l’ancien Barcelonais est en forme sportivement (7 buts et 8 passes décisives en 12 rencontres). 1 de julio de 2023, Lionel #Messi será jugador del Barça. — Veronica Brunati (@verobrunati) October 4, 2022 Skriniar pour 25-30 millions d’euros en janvier ? Déjà abordée par Le Parisien, l’information d’une baisse de prix de Milan Skriniar a été également évoquée par L’Équipe. Le quotidien sportif révèle que le Paris Saint-Germain aurait l’intention de faire une offre située entre 25 et 30 millions d’euros pour le défenseur central de 27 ans, que le club francilien a poursuivi tout

Antonio Rüdiger Eden Hazard Real Madrid

Real Madrid : Ancelotti calme Hazard à propos de ses revendications

L’entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, a réagi à l’une des dernières sorties du Belge Eden Hazard, qui s’est plaint dans la presse de son faible temps de jeu. Dans des propos prononcés en conférence de presse et relayés par AS, l’Italien passé par l’AC Milan et Chelsea a tenté d’expliquer qu’Eden Hazard connaissait son rôle, a fortiori de remplaçant, au sein de l’effectif : “Il est clair que chaque joueur connaît sa situation. Je dois leur expliquer ce qui se passe. À ce sujet, Eden (Hazard) ne m’a pas parlé. Il a beaucoup de concurrence. Sa situation et celle des autres est assez claire.” Le milieu offensif de 31 ans, qui joue effectivement peu cette saison (4 matchs, 1 but, 1 passe décisive), ne sera cela dit pas retenu cet hiver, alors que deux clubs anglais sont sur les rangs. Au sein de l’effectif, les deux Brésiliens Vinicius Jr et Rodrygo le devancent, tout comme Federico Valverde et Marco Asensio voire Mariano Diaz, entré en jeu contre Osasuna, ce week-end, en Liga, contrairement au Belge. Eden Hazard pourrait avoir du temps de jeu contre le Shakhtar Donetsk, ce mercredi, en Ligue des Champions.

Julen Lopetegui

Séville : menacé, Lopetegui s’accroche à son poste

En conférence de presse, Julen Lopetegui, qui réalise un mauvais début de saison avec le FC Séville (17e de Liga), a tenté de ne pas aborder sa situation personnelle, à la veille d’affronter Dortmund en Ligue des Champions. L’Espagnol a d’abord indiqué ne pas vouloir parler de “ce qu’il s’est passé ces derniers mois”, en révélant que tous les matchs (169) qu’il a coachés pour le FC Séville ne pouvaient être jetés “à la poubelle”. L’ancien entraîneur du FC Porto et de la sélection espagnole va de toute façon rester fidèle à lui-même et à ses méthodes : “Je ne vais pas changer mon discours ou mon attitude, je resterai fidèle à ce que j’ai accompli et je dois être à la hauteur de nos supporters et de notre club. Je vais donner le meilleur de moi-même.” Tout autre résultat qu’une victoire, contre Dortmund, demain soir, pourrait fragiliser encore plus Julen Lopetegui. L’Argentin Jorge Sampaoli est pressenti pour prendre la suite.