Lourdement accusé, Rennes se défend !

Le Stade Rennais a répondu à une énorme polémique née de sa qualification pour les demi-finales de la Coupe de France, aux dépens des amateurs du Puy.

Rennes a fait respecter la hiérarchie. En déplacement jeudi soir à Saint-Etienne, au stade Geoffroy-Guichard, le club breton a décroché son billet pour les demi-finales de la Coupe de France en prenant le meilleur sur Le Puy (3-1), pensionnaire de la quatrième division. Les joueurs de Julien Stéphan l'ont emporté sur un but d'Arthur Theate et un doublé de Benjamin Bourigeaud.

Irréprochable sur le terrain, l'attitude du club breton ne l'était pas autant en coulisses, du moins selon les dires de l'écurie basée en Haute-Loire. Comme relayé par nos soins, le président du Puy a allumé le SRFC, reprochant au club de Ligue 1 de n'avoir pas laissé l'intégralité de la recette au petit poucet comme de coutume dans la compétition.

Face à l'ampleur prise par la polémique, les Rennais ont été forcés de sortir du silence en publiant un communiqué, sur leur site officiel. “C’est avec stupéfaction et une totale incompréhension que le Stade Rennais F.C. a pris connaissance des déclarations de membres de la direction du Puy Foot 43. Soutenant le football amateur, le SRFC, comme il l’avait déjà fait au tour précédent avec le FC Sochaux (lequel l’avait chaleureusement remercié), a une nouvelle fois reversé sa part de la recette du match de coupe de France au Puy Foot 43, ne gardant qu’une somme couvrant strictement les dépenses de son déplacement à St-Etienne.”

Rennes déplore des “dégradations”

Les Bretons ne se privent pas à leur tour d'allumer leurs adversaires du soir. “Ce geste amical nous semblait pouvoir être salué. Mais ce n’est pas le cas. Cela nous semble d’autant plus regrettable que les dirigeants auvergnats n’ont pas jugé opportun d’accueillir leurs homologues rennais comme le veut la tradition. De même, le SRFC regrette les dégradations à l’encontre des véhicules de ses supporters constatées à l’issue du match. Le Stade Rennais F.C. tient malgré tout à saluer le parcours sportif du Puy Foot 43 porté par son entraîneur Stéphane Dief et souhaite à son valeureux adversaire d’hier soir d’accéder au championnat National à l’issue de la saison.”

Camille Fischbach
Diplômé en journalisme sportif à l'ESJ Paris, passé par plusieurs rédactions (Foot365, Sport.fr, Foot Marseille, Daily Mercato), je travaille exclusivement sur Top Mercato depuis plus de dix ans. Fan de l'AS Saint-Etienne, hélas reléguée en Ligue 2, et de Pierre-Emerick Aubameyang, j'apporte mon sérieux et mon professionnalisme à un site en pleine expansion.