Monaco : Kovac pousse un coup de gueule contre le racisme

L’AS Monaco s’est rapprochée des barrages de la Ligue des champions en s’imposant mardi sur la pelouse du Sparta Prague (2-0), lors de la première manche du 3e tour préliminaire.

Niko Kovac, Monaco

Grâce à des buts d’Aurélien Tchouaméni et Kevin Volland, le club de la Principauté a fait un grand pas pour la qualification dans un match marqué par les propos racistes proférés par les supporters tchèques à l’encontre du milieu de terrain français. Interrogé par les journalistes, l’entraîneur monégasque Niko Kovac est revenu sur cet épisode et salué l’attitude de ses troupes.

« Nous avons gagné mais le plus important est ce qui s’est passé après notre premier but et à la fin du match. Nous sommes tous tristes et déçus que cela se produise encore au 21e siècle. Je voudrais que ça cesse. Nous ne sommes là que pour jouer au football et le football permet de rassembler. Je suis fier de la réaction de mes joueurs. Certains étaient très en colère mais je leur ai dit que nous étions là pour jouer au football. Je sais que ça blesse, que c’est dur à comprendre, mais il faut continuer. Nous avons gagné le match mais nous avons aussi gagné contre le racisme. »