Mercato - Montpellier : la direction mettrait Dall’Oglio sous pression

La défaite subie dimanche à domicile par Montpellier contre Auxerre (1-2, 3e journée de Ligue 1) ne passe pas aux yeux des dirigeants héraultais. Selon les informations du quotidien L'Equipe, le MHSC aurait mis la pression à son entraîneur Olivier Dall'Oglio. Le futur de l'ancien technicien de Brest pourrait s'inscrire en pointillés.

Olivier Dall'Oglio, MHSC

Après une victoire initiale contre Troyes (3-2), Montpellier reste sur deux revers de rang contre le Paris Saint-Germain (2-5) et Auxerre (1-2). Si aucune conclusion hâtive n'a été tirée après la défaite logique et attendue face au champion de France en titre, la contre-performance subie dimanche par les joueurs d'Olivier Dall'Oglio contre le promu bourguignon, à la Mosson, ne passe pas. En tête à la pause sur un but de Mamadou Sakho, les partenaires de Wahbi Khazri ont cédé en seconde période sur des réalisations de Nuno Da Costa et Mathias Autret.

Un sursaut attendu à Brest

D'après les informations du journal L'Equipe, la confiance accordée par Montpellier à l'entraîneur de 58 ans serait de plus en plus mince, à tel point qu'une liste de successeurs potentiels aurait déjà été établie en vue de préparer sa possible succession. En poste depuis l'été 2021, l'ancien coach du Stade Brestois dispose d'un contrat courant jusqu'en juin 2024. La saison dernière, Olivier Dall'Oglio avait mené son équipe à une anodine treizième place avec 43 points, une place qu'occupe actuellement Montpellier avec trois petites unités. Autant dire que la question de son avenir à court terme pourrait s'accélérer dès le weekend prochain en cas de nouvel accroc sur la pelouse du Stade Brestois, dimanche à l'occasion de la 4e journée de Ligue 1.

Au rayon des transferts, Montpellier s'est attaché les services de Faitout Maouassa (prêt), Falaye Sacko (prêt), Wahbi Khazri (libre), Arnaud Nordin (libre) et Théo Sainte-Luce (libre). Dans le sens des départs, Florent Mollet, Junior Sambia, Rémy Cabella et Mihailo Ristic ont notamment quitté les rangs montpelliérains.