Torres sur la voie de la rédemption ?

Chahuté à Chelsea après des propos peu élogieux supposés tenus à l’égard de certains de ses coéquipiers, Fernando Torres a répondu de la meilleure des façons en Ligue des champions mardi, à Stamford Bridge, contre le Bayer Leverkusen en délivrant deux passes décisives pour David Luiz et Juan Mata (2-0).

Fernando Torres

“El Nino” n’a plus le Blues. Recruté l’hiver passé par Chelsea en provenance de Liverpool pour la somme record outre-Manche de 57 millions d’euros, Fernando Torres n’a, pour l’heure, pas convaincu. Avec un seul petit but inscrit depuis janvier, l’international ibérique fait la moue, incapable de retrouver son niveau d’antan. Crispé, imprécis devant les buts, pas assez décisif et incisif dans ses prises de décision, le Torres version Blues était à mille lieues du Torres version Reds.

Et le joueur formé à l’Atlético de Madrid a eu la bonne idée de critiquer ouvertement sur le site officiel de la Ligue espagnoles de football (LFP) ses petits camarades pour expliquer tous ses maux depuis maintenant six mois : “Parmi toutes les équipes anglaises, Chelsea est la moins anglaise. Et cela en raison du genre de joueurs que Chelsea a : vieux, qui jouent lentement et qui gardent beaucoup le ballon. Il est difficile de trouver des milieux de terrains, ils sont déjà tous dans les meilleures équipes (…) L’arrivée de Mata va donner un nouvel élan à l’équipe. C’est ce que vous verrez dans les prochains matches. J’espère que les milieux de terrains vont s’adapter à cela. C’est ce dont on a besoin en Premier League. Sans ça, l’équipe ne fonctionne pas”

Deux passes décisives et la confiance retrouvée

Tollé général dans les rangs du club de l’Ouest londonien où les cadres – Frank Lampard, Didier Drogba ou encore John Terry – ont demandé des explications. Le manager portugais André Villas-Boas, mécontent de la tournure des événements, avait puni son attaquant en le mettant sur la touche le week-end passé face à Sunderland (1-2) pour apaiser les tensions naissantes. Après avoir mené sa petite enquête, le manager André Villas-Boas a disculpé son joueur en conférence de presse d’après-match contre le Bayer Leverkusen (2-0) : “L’enquête est terminée et le problème résolu. Nous avons eu une longue conversation et vous avez vu que le joueur a su me répondre sur le terrain avec une belle performance collective. Ces choses ne se reproduiront plus. Et si jamais elles se reproduisent, ce sera à moi de m’en occuper.”

Car, pour la première fois depuis son arrivée du côté de Stamford Bridge, Fernando Torres a réalisé un match plein sous ses nouvelles couleurs face aux Allemands du Bayer. Disponible, tentant des gestes qu’on n’avait plus vu depuis plusieurs mois, “El Nino” a été le grand artisan du succès des Blues avec deux passes décisives, une pour le Brésilien David Luiz, et l’autre pour Juan Mata alors qu’il aurait pu débloquer son compteur but. Enfin dans le rythme, notamment depuis l’arrivée de Mata, Torres pourrait se montrer à son avantage à Old Trafford dimanche contre Manchester United. Un petit but ou une passe décisive l’amènerait à coup sûr sur la voie de la rédemption…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)