Coupe du monde 2022 : un témoin raconte “l’enfer” d’un match test au Qatar

Au micro de RMC, Ismain a raconté son expérience de la rencontre Al-Hilal-Zamalek au stade de Lusail, qui accueillera la finale de la Coupe du monde 2022 en décembre prochain.

Coupe du monde 2022, Stade Qatar, Lusail Stadium

Selon cet auditeur de RMC, les problèmes organisationnels ont été nombreux, notamment dans l'encadrement des supporters : “Sur ce stade de finale, le métro dépose assez loin. En plus, tous les fans ont été rassemblés à un endroit précis plutôt qu'autour du stade. Ce qui faisait beaucoup de monde et beaucoup de queue au même endroit. (…) Ensuite, une fois ce premier point passé, ils laissaient les fans aller à leur porte. Sous 45 degrés avec un gros taux d'humidité, c'était l'enfer.”

Ismain a cela dit conclu sur une note positive, à deux mois du début de la compétition : “Il y a des problèmes d'organisation, mais pas autant que ce qui a été dit. L'année dernière, j'avais fait l'Arab Cup. Ils n'avaient pas fonctionné comme ça. Là, c'était un test, ils n'étaient peut-être pas prêts, mais pour la Coupe du monde, je pense que ce sera réglé.”

Pas de quoi être inquiet, donc ?

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement