PSG : le témoignage de Neymar lors de son procès pour corruption

Le Brésilien Neymar est accusé par la justice espagnole de corruption et de malversations en lien avec son transfert au FC Barcelone en 2013. L'attaquant du PSG s'est rendu ce mardi en Espagne, à Barcelone, pour témoigner, en compagnie de son père.

Neymar, Paris PSG Paris Saint-Germain

Recruté par le club catalan du Barça à l'été 2013, Neymar a révélé avoir eu la possibilité de rejoindre le grand rival, le Real Madrid : “J'étais au courant des rumeurs des autres clubs mais mon rêve était de signer pour le Barça et en 2013, j'ai décidé d'aller au Barça et de quitter Santos. J'avais des options dans de nombreux clubs mais mon rêve a toujours été de jouer pour le Barça. Depuis que j'étais enfant, je voulais y jouer et j'ai toujours suivi mon cœur. Je me souviens que j'avais (le Real) Madrid où aller, et je ne me souviens pas des autres (clubs). Au dernier moment, c'était Madrid ou le Barça mais mon cœur m'a poussé à aller au Barça.”

Finalement, Neymar a quitté la Catalogne pour le Paris Saint-Germain en 2017, pour 222 millions d'euros.

Neymar n'a pas négocié son transfert au Barça selon son père

En ce qui concerne son transfert et les négociations de contrat, le Brésilien de 30 ans a affirmé ne pas les traiter personnellement : “Mon père s'est toujours occupé des négociations de contrat, je signe ce qu'il me dit (de signer).” Neymar a également révélé “ne pas se souvenir” d'avoir participé à des négociations concernant l'accord d'exclusivité signé avec le Barça en 2011. La justice espagnole s'intéresse à cet accord, pour savoir si la société DIS, qui détenait 40 % des droits du joueur brésilien à l'époque, a été lésée dans l'affaire, en n'ayant pas connaissance de l'existence d'un tel accord.

Le père de Neymar a confirmé les propos de son fils : “Neymar n'a jamais participé aux négociations.” Florentino Pérez, le président du Real Madrid, a également été entendu. L'Espagnol a confirmé que le Real Madrid avait offert 45 millions d'euros à Santos pour le transfert, a révélé ne pas avoir participé, personnellement, aux négociations, avant de conclure que “les joueurs vont où ils veulent aller”.

L'attaquant brésilien encourt deux ans de prison et une amende de 10M d'euros. Les peines égales ou inférieures à deux ans ne sont cela dit pas exécutées, en Espagne.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement