PSG : pourquoi la réception du Maccabi Haïfa s’annonce à haut risque

Ce mardi 25 octobre, le Paris Saint-Germain recevra le Maccabi Haïfa dans le cadre de la cinquième journée de Ligue des Champions. Au delà de l'enjeu sportif, les autorités craignent des incidents entre supporters des deux équipes aux abords du Parc des Princes. 

Face au Maccabi Haïfa, Kylian Mbappé et ses partenaires auront l'occasion de se rapprocher encore un peu d'une qualification en huitièmes de finale de la Coupe aux Grandes Oreilles. Après un match-aller qui s'était révélé plus complexe qu'attendu, les Rouges et Bleus sont prévenus. Christophe Galtier ne sera cependant pas le seul à préparer ce rendez-vous avec une assiduité particulière.

Depuis quelques jours, les autorités parisiennes travaillent également avec une grande attention sur cette rencontre. Comme le fait savoir L'Equipe, l'UFEA a en effet classé le match comme “à risques”. Sur une échelle de cinq, ce PSG-Maccabi Haïfa a hérité de la note de trois concernant la crainte de débordements. Par comparaison, OM-Francfort avait reçu une notation bien plus inquiétante avec la note maximale de 5/5.

Le conflit israélo-palestinien pourrait s'inviter dans la partie

Un dispositif policier très conséquent sera tout de même déployé aux abords du Parc des Princes. Car comme on pouvait le craindre, l'ombre du conflit israélo-palestinien risque bien d'entourer ce qui devrait être un simple match de foot. Le Collectif Ultras Paris n'a jamais caché son soutien à la cause palestinienne et avait d'ailleurs boycotté le match-aller qui s'était tenu en Israël.

Les fans du Maccabi ont eux bien l'intention de venir encourager leurs joueurs. Selon les informations de L'Equipe, 1500 ultras sont attendus dans le parcage. Des milliers d'autres pourraient cependant débarquer dans la capitale sans avoir le moindre billet pour la rencontre. Des confrontations entre les deux camps seraient alors possibles à l'extérieur du stade, ce que redoutent évidemment les forces de police. Pour éviter toute bagarre, près de 1000 CRS et gendarmes mobiles vont donc être appelés à la rescousse.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement