L’OL dort toujours, le retour gâché de Benzema, les Bad Gones… Les Tops et les Flops d’OL-Nice

Encore très décevant, l'OL conclut cette première partie de saison par un match nul arraché contre une solide équipe niçoise (1-1) vendredi. Près d'un mois après son arrivée, le bilan de Laurent Blanc laisse clairement à désirer. Voici les Tops et les Flops de ce match entre Lyonnais et Azuréens.

Houssem Aouar, Lyon OL Olympique Lyonnais

Les Tops d'OL-Nice

Les Bad Gones fêtent dignement leur 35 ans

Nés en 1987, les habitués du Virage Nord ont ce soir soufflé leur 35ème bougie. Pour cette date importante, les ultras rhodaniens avaient bien préparé la soirée. D'abord cachés derrière un grand rideau rouge rappelant une scène de théâtre, plusieurs tifos retraçant l'histoire du groupe et de la capitale des Gaules se sont déployés au fil de la soirée.

Un superbe show pyrotechnique est venu parachever ce rendez-vous historique. On notera également une belle banderole en hommage aux “anciens morts pour la France” en cette journée commémorative du 11 novembre. Dans un Groupama Stadium plein comme un œuf, la rencontre se jouant à guichets fermée, les Bad Gones ont livré une prestation impressionnante dans un contexte sportif pourtant peu emballant depuis plusieurs semaines.

Karim Benzema, le retour du fils prodigue

Quelques semaines après son triomphe au Ballon d'Or, Karim Benzema est venu présenter le fameux trophée à sa ville de naissance. Formé par l'académie rhodanienne, l'attaquant avait connu ses premières grandes heures entre 2004 et 2009. Le Tricolore aura disputé 118 matchs et inscrit 56 buts sous la tunique frappée du lion. Après une première mi-temps franchement peu réjouissante, le buteur madrilène est venu apporter un peu de bonheur à un public qui en avait bien besoin. Pas sûr en revanche qu'il se soit délecté devant la prestation de son ancienne écurie.

C'est accompagné de Bernard Lacombe que la star de Madrid est rentrée triomphalement sur la pelouse du Groupama Stadium avant d'entamer un beau tour d'honneur.

Remuant Sofiane Diop

Aligné sur son côté gauche, le Français a livré une très belle prestation dans la lignée de son entrée en jeu contre Brest (1-0). Avec 5 duels gagnés sur 7 disputés, le natif de Tours a mis en difficulté ses adversaires. Son apport sans ballon n'est pas non plus à négliger (4 tacles et 2 interceptions). Malheureusement touché sur un mauvaise appui, l'espoir des Aiglons a été contraint de laisser sa place après l'heure de jeu.

Les Flops d'OL-Nice

Aouar et Caqueret, un duo bien trop discret

Tout comme lors de la défaite au Vélodrome (1-0), le milieu des Gones, bien trop faible techniquement, n'est pas parvenu à peser sur la rencontre. Concernant le cas Maxence Caqueret, cette prestation décevante s'inscrit malheureusement dans la lignée des dernières. Trop neutre et incapable de faire des différences le joueur de 22 ans tarde à confirmer les espoirs qui l'entouraient à ses débuts. Pour Houssem Aouar, le bilan n'est pas vraiment plus reluisant (70 ballons touchés mais une passe clé seulement). L'ancien international tricolore n'honore pas la confiance de son coach. Encore trop tendre dans ses interventions, il n'est pas à la hauteur de son statut de cadre expérimenté.

L'OL dort toujours

Si un penalty généreux vient éviter le pire, l'OL n'a clairement pas rassuré. Le changement de coach ne semble pas avoir amené ce coup de fouet dont cette équipe a pourtant cruellement besoin. Sans imagination, incapable de mettre du mouvement et un semblant de vitesse, ce collectif ne fait plus peur à personne et mérite sa place dans le ventre mou du championnat. Il a ainsi fallu attendre la 72ème minute de jeu et une timide tentative de Romain Faivre pour assister au premier tir cadré de la soirée. Nice peut clairement nourrir des regrets tant la victoire paraissait atteignable.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement