Un capitaine héroïque, Valencia muet… Les Tops et les Flops d’Equateur-Sénégal

Portés par un Kalidou Koulibaly des grands soirs, les Lions de la Teranga ont battu l'Equateur (1-2) et sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Voici les Tops et les Flops de ce match entre la Tricolor et le Sénégal.

Les Tops d'Equateur-Sénégal

Koulibaly , rempart infranchissable et buteur héroïque

Quelle prestation énorme du défenseur de Chelsea. Il mérite plus que tous les autres ce surnom de Lion de la Teranga. Alors que son équipe venait de recevoir un énorme coup sur la tête, l'ancien du Napoli a immédiatement relancé la machine. S'il marque ce but si important, son premier en sélection, que dire aussi de son travail défensif (10 ballons récupérés, 2 interceptions et 4 tacles). Kalidou Koulibaly a régné en maitre aux abords de sa surface de réparation (7 duels remportés sur 7 duels disputés). Si Enner Valencia n'a cette fois-ci pas trouvé le chemin des filets, c'est notamment grâce ou à cause du joueur de 31 ans.

Une qualif méritée

Après la défaite contre les Pays-Bas (2-0) lors de la première journée, on aurait pu craindre le pire pour le champion d'Afrique en titre. Mais Aliou Cissé a su relancer son groupe. D'abord en battant le Qatar sans forcément convaincre (1-3), puis en triomphant donc de l'Equateur. Ce deuxième succès semble largement mérité. Les Lions de la Teranga ont fait ce qu'il fallait. Très solide défensivement, le Sénégal a su tirer profit de ses quelques opportunités offensives. Forte dans l'impact physique dès les premières minutes (58 duels remportés contre 43 pour l'Equateur), cette équipe a bousculé son adversaire pourtant coriace et lui a imposé sa loi.

Sarr montre la voie

Sa première mi-temps est très intéressante. Très remuant dans son couloir droit, l'attaquant de Watford a semé le trouble dans la défense équatorienne ( 3 dribbles réussis sur quatre tentatives et 4 tirs tentés) grâce à sa vitesse. Si tout n'est pas parfait dans sa rencontre (57% de passes réussies), il est tout de même l'élément le plus dangereux et le plus actif de l'attaque des Lions de la Teranga (11 duels remportés). Il va d'ailleurs chercher le penalty en provoquant la faute de Piero Hincapié et se fait justice lui même.

Les Flops d'Equateur-Sénégal

La Tri trop timorée

Pour l'Equateur, l'exploit n'aura hélas pas eu lieu. Après avoir brillé contre les Pays-Bas (1-1), la Tricolor a livré une prestation bien trop morne et neutre pour espérer une qualification. Mis à mal dans les duels, les Equatoriens ont loupé l'échéance ultime. Avant la rencontre, les hommes de Gustavo Alfaro avaient pourtant un point d'avance sur leur adversaire. Mais à force de défendre, le roseau a fini par plier et craquer. La deuxième mi-temps fut bien meilleure que la première mais ce réveil semble hélas bien trop tardif.

Valencia muet

Après avoir trouvé le chemin des filets lors des deux premières rencontres, Enner Valencia a cette fois-ci eu bien du mal à exister. Aligné dans une équipe qui avait décidé de surtout défendre, l'attaquant de Fenerbahçe n'a pas beaucoup touché le cuir en 90 minutes de jeu (29 ballons touchés). Son bilan offensif est bien trop maigre (0 frappe cadré, aucun dribble réussi).

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement