Messi au presque parfait, des minots qui assurent, des Aigles déplumés.. Les Tops et les Flops de Pologne-Argentine

Totalement dominatrice face à de pâles Polonais, l'Albiceleste s'est logiquement qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe de monde en battant les Aigles Blancs (2-0). Voici les Tops et les Flops de ce choc entre la Pologne et l'Argentine.

Lionel Messi, Argentine Mexique

Les Tops de Pologne-Argentine

Le rêve éveillé de Julian Alvarez

À 22 ans seulement, le jeune attaquant des Sky Blues entre déjà dans la cour des grands. Après avoir fait ses preuves avec Manchester City au cours des dernières semaines, il a gagné sa place pour le Mondial. Julian Alvarez connaissait ce soir sa première titularisation depuis le début de la compétition. Et malgré la pression, le petit prodige a tenu son rang. Il y'a certes du déchet technique à l'image de ce duel perdu face à Szczeny (36ème) mais on peut tout de même souligner l'énergie qu'il a apporté sur la pelouse. Il est finalement récompensé par ce superbe but qui vient consacrer une très belle prestation.

Enzo Fernandez taille patron

Gros match pour le joueur de Benfica. Le jeune milieu de l'Albiceleste a livré une prestation d'une étonnante maturité, malgré ses 21 ans. Très propre dans ses transmissions (91% de passes réussies et 2 passes clés), Enzo Fernandez a régné en maitre au milieu du terrain (5 duels gagnés et 2 tacles).

Messi évidemment

Il y'a certes ce penalty raté qui aurait pu coûter si cher. Mais la Pulga a encore été l'un des hommes les plus importants lors de ce succès argentin. Ses partenaires ne s'y trompent pas et cherchent sans cesse à passer par lui (98 ballons touchés). Le capitaine de l'Albiceleste a donné le tournis à la muraille polonaise (4 dribbles réussis) et a souvent tenté sa chance (6 frappes dont 4 cadrées). Il aurait été terrible et immérité de voir l'attaquant du PSG sortir de la compétition avant même les huitièmes de finale.

La renaissance de l'Albiceleste

Le Mondial avait commencé de la pire des manières après cette défaite surprise contre les Saoudiens. Quelques jours plus tard, le peuple argentin a finalement retrouvé le sourire. Le succès de ce soir est en effet amplement mérité. Les hommes de Scaloni ont quasiment tout bien fait. Si le but a mis du temps à venir malgré une domination totale, les Bleus Ciel et Blancs n'ont pas paniqué et ont pris leur temps pour aller chercher les trois points. Alors que cette phase de poule touche à sa fin, l'Argentine fait à nouveau partie des sérieux prétendants pour la victoire finale.

Di Maria sur la bonne voie

Son match n'est certes pas parfait, ce n'est plus le grand Angel Di Maria, celui qui faisait le bonheur du Parc des Princes. Sa prestation du soir est tout de même la meilleure depuis le début du Mondial et il faut saluer ses efforts. Très peu en réussite notamment face à l'Arabie Saoudite, El Flaco a un peu rassuré. Avec 66 ballons touchés en 59 minutes passées sur la pelouse, le joueur de la Vielle Dame ne s'est pas caché et a pesé sur l'attaque polonaise (2 passes clés). Si sa pointe de vitesse n'est plus vraiment son point fort, il reste cet artiste capable de faire la différence à tout moment à l'image de cet audacieux corner direct bien sorti par le portier des Aigles Blancs. On peut tout de même regretter un vrai manque de précision sur les centres (seulement 1 réussi sur 8 tentatives).

Szczeny, une muraille quasiment infranchissable

Il aura été le seul polonais à la hauteur de l'évènement. Il a longtemps écœuré les attaquants argentins (9 arrêts au total), repoussant notamment le penalty de Lionel Messi, mais a finalement concédé deux buts.

Les Flops de Pologne-Argentine

Les Aigles Blancs ont tout raté

Si la qualification est finalement bien là, que ce fut médiocre. Certains diront même que cette équipe ne mérite même pas de disputer les huitièmes. Et que dire en effet de cette prestation. La Pologne n'aura jamais existé (27% de possessions et aucun tir cadré). Totalement étouffée, la sélection européenne s'est contenté de défendre et a logiquement fini par craquer. Il faudra faire beaucoup mieux pour espérer passer les huitièmes de finale. Ce sera contre la France.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement