Son passage à l’OL, la non sélection de Terrier au Mondial, Deschamps… Genesio dit tout

Le coach de Rennes, Bruno Genesio, était l'invité de l'émission de Jérôme Rothen sur RMC, ce mardi.

Bruno Genesio, Rennes Stade Rennais

Arrivé à Rennes en 2021, Bruno Genesio est tout de même encore associé à l'OL, même dans son esprit. L'ancien coach de l'actuel 9e de Ligue 1 est revenu brièvement sur son passage à Lyon, en reconnaissant des erreurs : “Ce qui m'a beaucoup apporté lors de mon passage à Lyon, c'est de pouvoir faire une autocritique sur ce que j'ai mal fait. Parce qu'il y a des choses que j'ai mal faites. (…) Il y a des matchs, on aurait et j'aurais dû faire mieux.”

Cela dit, le coach pense tout de même avoir été “le bouc-émissaire” du club, des supporters et des médias : “Même quand il pleuvait, c'était de ma faute. C'est allé très loin, alors que dans l'ensemble les résultats étaient corrects. (…) J'ai fait trois ans et demi, avec trois qualifications en Ligue des Champions sur les quatre années.”

Une vraie performance, alors que les coachs qui lui ont succédé n'ont pas forcément fait mieux.

Genesio regrette l'absence de Terrier au Mondial

Impressionnant avec le Stade rennais avant sa blessure, Martin Terrier n'a pas eu la chance de participer à la Coupe du monde au Qatar avec l'Équipe de France. Un regret, pour son coach : “J'ai été, moi aussi, très déçu, au même titre que Flo (Maurice), notamment que Martin Terrier ne fasse pas partie de la sélection. (…) Quand je le vois à l'entraînement tous les jours, il avait une espèce de plénitude. Malheureusement, il s'est blessé, mais il était au-dessus, il réussissait presque tout ce qu'il tentait et était en pleine confiance. Évidemment que j'ai été déçu pour lui.”

Malgré cela, Bruno Genesio respecte les choix de Didier Deschamps, et ne souhaite pas critiquer l'actuel sélectionneur des Bleus : “Moi, il ne m'a jamais traversé l'esprit que Didier Deschamps ait quelque chose contre le Stade rennais ou contre les joueurs qui jouent à Rennes ou contre Flo (Maurice) ou contre moi. Ce serait complètement débile de penser ça. (…) Après, il fait ses choix, on peut les contester parce que l'on a tous un avis qui peut être différent du sien. Ce que l'on ne peut pas contester, c'est que, quand il fait sa sélection, il la fait en son âme et conscience en pensant que c'est la meilleure sélection possible pour gagner le titre (…).”

Et Didier Deschamps, sans Martin Terrier, a failli réussir son pari, en s'inclinant en finale, contre l'Argentine.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement