Mercato - OL, PSG : les vérités de Rothen sur le dossier Cherki

Jérôme Rothen a livré ses impressions sur l'intérêt du Paris Saint-Germain pour Rayan Cherki, l'attaquant de l'Olympique Lyonnais.

Rayan Cherki, match Brondby-OL Olympique Lyonnais

Pablo Sarabia vendu à Wolverhampton, le Paris Saint-Germain se cherche un nouvel attaquant amené à évoluer sur le côté droit. Dans cette optique, le club de la capitale pense à Rayan Cherki, le joueur de l'Olympique Lyonnais. D'après les informations de RMC Sport, la direction parisienne est passée à l'action en transmettant une offre aux Gones. Une offensive du leader de la Ligue 1 qui n'a pas manqué de faire réagir Jean-Michel Aulas. Dans un message posté sur Twitter, le président du club rhodanien a dit exclure un départ de l'international tricolore Espoirs. “Rayan est un enfant du club qui s’inscrit dans notre projet, le voir courtisé est normal et nous rend fier de notre académie aussi, mais l’avoir avec nous est bien plus important que tout.”

“Il connaît l'importance du PSG”

Quid de la situation du joueur de 19 ans ? Consultant pour RMC, l'ancien milieu de terrain de l'équipe de France, Jérôme Rothen, confirme l'existence de discussions entre les deux parties, pour lesquelles le numéro 18 lyonnais “n'est pas au courant.”

“La première chose, c’est de confirmer ce que L’Equipe a sorti. La certitude c’est que le PSG est très intéressé par Cherki. Ils en ont fait l’une des priorités pour remplacer Sarabia. La deuxième chose, c’est bien de le noter, c’est bien d’essayer d’investir sur des jeunes joueurs talentueux français. Ça valorise le championnat de France et ça peut aider un club comme Lyon qui peut être en difficulté financièrement. Lyon le faisait avant. Le PSG est dans cette optique-là. C’est un grand oui. On manque au PSG de respect du maillot, de la culture… Même s’il est formé à Lyon, il connaît le football français, l’importance du PSG. C’est une façon de se mettre en danger, de remettre en question.” Jérôme Rothen pense que l'OL n'est pas opposé à son transfert. “C’est le discours, mais ce n’est pas un discours d’une grande fermeté.”

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement