Nantes : Delort tacle encore Nice

Avant le barrage retour de la Ligue Europa entre le FC Nantes et la Juventus Turin, jeudi soir, Andy Delort est revenu sur son mercato hivernal et son arrivée chez les Canaris.

En janvier dernier, Andy Delort quittait les rangs de Nice pour s'engager avec le FC Nantes, par le biais d'un prêt de six mois assorti d'une option d'achat. Depuis apparu à cinq reprises avec le maillot du club de Loire-Atlantique, sans être parvenu jusque-là à trouver le chemin des filets, l'attaquant algérien de 31 ans s'est exprimé sur son mercato d'hiver très agité, et ce avant le barrage retour de la Ligue Europa face à la Juventus Turin au stade de la Beaujoire, ce jeudi à 18h45.

Nice, plus un club familial

L'occasion pour l'artificier de 31 ans, 7 buts en 23 matchs toutes compétitions confondues cette saison, de revenir sur son départ du club de la Côte d'Azur, avec lequel son contrat court encore jusqu'en juin 2024. En froid avec l'entraîneur suisse Lucien Favre, depuis remplacé par Didier Digard, le natif de Sète adresse un tacle au Gym, dans les colonnes du journal L'Equipe“L'Europe déterminant pour signer à Nantes ? Oui mais pas plus que ça. Ce que je veux, c'est que le club retrouve sa place dans les dix premiers. Au départ cela a surpris tout le monde, même ma famille, quand j'ai parlé du projet de Nantes. Ici (à Nantes) je retrouve ce que j'aime. Déjà, un public extraordinaire, les valeurs d'un club familial, ce qu'on avait perdu depuis le début de saison avec Nice.”

Le départ de Christophe Galtier, désormais sur le banc du Paris Saint-Germain, aura aidé Andy Delort à prendre sa décision. L'ex-Montpelliérain vise désormais une première réalisation sous ses nouvelles couleurs face à la Vieille Dame, même si la qualification pour les huitièmes de finale demeure la priorité.

Camille Fischbach
Diplômé en journalisme sportif à l'ESJ Paris, passé par plusieurs rédactions (Foot365, Sport.fr, Foot Marseille, Daily Mercato), je travaille exclusivement sur Top Mercato depuis plus de dix ans. Fan de l'AS Saint-Etienne, hélas reléguée en Ligue 2, et de Pierre-Emerick Aubameyang, j'apporte mon sérieux et mon professionnalisme à un site en pleine expansion.