Scandale Galtier : cité dans l’affaire, Digard réagit

De passage en conférence de presse, Didier Digard s'est exprimé à son tour sur l'affaire qui secoue le PSG et Christophe Galtier depuis quelques heures.

Sans surprise, Didier Digard, qui a côtoyé Christophe Galtier à l'OGC Nice, a été invité à réagir aux accusations lancées à l'encontre de l'actuel entraîneur du Paris Saint-Germain en conférence de presse. Comme l'a révélé Nice Matin un peu plus tôt dans la journée, Digard ne porte pas dans son cœur le natif de Marseille depuis que ce dernier a tenu des propos désobligeants à son encontre, notamment sur sa barbe et sur sa confession musulmane. Une situation qui avait d'ailleurs poussé l'ancien milieu de terrain à déposer sa démission, refusée par Julien Fournier.

Pour autant, l'entraîneur niçois n'a pas souhaité en rajouter davantage : “Vous avez dû voir qu’on a fait l’actualité malgré nous, constate Digard. Le club a communiqué, on n'ajoutera rien aujourd'hui. Vous avez constaté qu’il y a deux versions qui s’affrontent. La vérité arrivera de toute façon. Si chacun veut faire des commentaires, il le fera. Mais pas aujourd’hui.

Une polémique qui ne perturbe pas l'OGC Nice

À quelques heures du déplacement à Bâle dans le cadre des quarts de finale de l'Europa Conference League, le coach des Aiglons a assuré que cette affaire n'affecte en rien le groupe niçois : “Si je vais en parler à mes joueurs ? C'est déjà fait. Je n'ai aucune crainte que ça perturbe les joueurs, a-t-il expliqué. Nous, on est unis, il n'y a aucune faille entre les joueurs et le staff. C'est une armée. Je n'ai aucune crainte sur l'état d'esprit, rien ne va nous perturber. Personne ne nous fera penser à autre chose.

À l'image du communiqué officiel publié par le club, les Aiglons préfèrent ne pas se préoccuper de cette polémique, même si, comme l'annonçait RMC, le club devrait apporter certains éléments pour permettre au PSG de réaliser son enquête interne.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.