Mercato - AS Roma : la grosse annonce du club sur Aouar !

Houssem Aouar figure sur les tablettes de l'AS Rome d'après plusieurs médias. Le directeur général du club italien, Tiago Pinto, s'est exprimé à ce sujet.

Sans surprise, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais va poursuivre sa carrière loin du Rhône. Formé au club et en fin de contrat au mois de juin, Aouar a explosé avec l'OL, au point d'être courtisé par de grands clubs européens il y a quelques années, et notamment Arsenal, qui avait proposé pas moins de 35 millions d'euros pour s'offrir ses services. Depuis, l'international français a perdu en régularité, au point de n'avoir été titulaire qu'à six reprises cette saison.

Un peu plus tôt dans la journée, le journaliste Fabrizio Romano annonçait qu'Aouar était en discussion avec l'AS Rome, qui le suit depuis plusieurs mois et qui avait d'ailleurs tenté de le faire venir dans la capitale italienne l'été dernier. Alors que l’Eintracht Francfort et le Betis Séville se trouvent également sur les rangs, c'est malgré tout le club de la louve qui tiendrait la corde. Les propos de son directeur général Tiago Pinto vont en tout cas dans ce sens.

La Roma confirme la piste Aouar

Au micro de Sky Italia, le dirigeant a affirmé que le natif de Lyon se trouve bien dans les petits papiers du club : “Est-ce que nous sommes en pôle pour Aouar ? Je ne veux pas être comme Ferrari, qui fait tant de choses et ne gagne pas, plaisante d'abord le dirigeant. Ce n'est pas le moment d'en parler, c'est un grand joueur et il a souvent été approché par la Roma, nous verrons ce qui se passera. A-t-il déjà visité les installations du club ? Non.

L'arrivée d'Housem Aouar chez l'actuel troisième de Serie A semble en tout cas en très bonne voie. Si une place de titulaire indiscutable n'est peut-être pas assurée, la Roma n'a pas l'air de faire ce choix par défaut dans la mesure où le Lyonnais est pisté depuis de longs mois.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.