Bayern Munich : Kahn détruit les joueurs

Trois jours après l'élimination en Ligue des Champions face à Manchester City, le Bayern Munich s'est une nouvelle fois incliné sur la pelouse de Mayence (3-1). De quoi passablement énerver Oliver Kahn, le président du directoire.

Rien ne va plus en terre bavaroise. Largement dominés lors de la double confrontation face à Manchester City (3-0 à l'aller, 1-1 au retour), les hommes de Thomas Tuchel ont vu leur parcours européen prendre fin ce mercredi. Les Munichois ont subi une nouvelle désillusion ce samedi sur la pelouse de Mayence (3-1) et ont, par la même occasion, cédé leur fauteuil de leader au Borussia Dortmund, vainqueur de Francfort dans le même temps (4-0).

Une prestation qui n'a évidemment pas été du goût d'Oliver Kahn, comme il l'a confié en zone mixte : ” Nous avons joué une deuxième mi-temps catastrophique, peste l'ancien gardien de but. Qui était l'équipe qui voulait devenir championne d'Allemagne ? Il sera très difficile de devenir champion avec de telles prestations.

Kahn épargne Tuchel, mais charge les joueurs

En pleine crise, le président du directoire a refusé de pointer du doigt Thomas Tuchel, nommé depuis seulement un mois à la tête du Bayern : “Thomas Tuchel est la dernière personne dont nous devons parler maintenant, explique-t-il. Il fait tout ce qu'il peut pour faire progresser les garçons. Il y a 11 hommes qui sont sur le terrain et qui doivent travailler dur pour atteindre les objectifs de ce club. Ce que l'équipe a montré sur le terrain n'est pas suffisant.

Lui aussi visé par la critique, au même titre que le directeur sportif Hasan Salihamidzic, Oliver Kahn prend sa part de responsabilité, mais n'envisage pas de démissionner : “Je n'ai aucun problème avec les critiques, souligne l'Allemand. J'ai vécu beaucoup de choses dans ma carrière et je sais ce que cela signifie quand les choses ne vont pas bien au Bayern. Nous sommes tous responsables. Malgré cette mauvaise performance, nous pouvons encore devenir champions d'Allemagne cette saison. Mon seul objectif est de terminer la saison avec le titre de champion et de repartir à l'assaut de la nouvelle saison.

Désormais à une longueur du BvB, le Bayern n'a plus son destin entre ses mains, d'autant plus que le calendrier est plus favorable pour les hommes de Terzic. Va-t-on assister à la première saison sans titre depuis 2011 pour le Bayern ?

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.