Bagarre, refus de jouer… Rien ne va plus au FC Nantes !

Ce dimanche, le FC Nantes se déplaçait à Toulouse, en L1. Les Canaris ont réussi à arracher le match nul (0-0) chez le TFC, deux semaines après la débâcle en finale de la Coupe de France (défaite 1-5) contre ces mêmes Toulousains. Mais dans les coulisses, à Nantes, l'ambiance est plus qu'électrique.

Selon les informations de L'Équipe, le nouvel entraîneur des Canaris, Pierre Astouy, qui a pris la suite d'Antoine Kombouaré, n'a pu compter sur l'Égyptien Mostafa Mohamed lors de ce match. L'attaquant de 25 ans, prêté par Galatasaray cette saison (48 rencontres, 11 buts, 5 passes décisives), n'était pourtant pas blessé. D'après le quotidien sportif, le Pharaon a fait le déplacement avec ses coéquipiers dans la ville rose, mais a refusé de participer à la rencontre pour ne pas porter un maillot floqué aux couleurs arc-en-ciel, une opération mise en place par la LFP pour cette 35e journée, dans le but de lutter contre l'homophobie.

L'international égyptien (25 sélections) est resté à l'hôtel. Dans le même temps, le TFC a indiqué dans un communiqué avoir écarté cinq joueurs de son effectif qui ne désiraient pas porter le maillot en question. Selon L'Équipe, Zakaria Aboukhlal, Moussa Diarra et Saïd Hamulic pourraient être trois des cinq concernés.

Bagarre entre dirigeants

Dans un autre registre, toujours du côté du FC Nantes : une bagarre a eu lieu entre deux dirigeants du club de Loire-Atlantique. Selon une information d'Ouest-France, confirmée par RMC, Franck Kita, le directeur général délégué du club français, a eu une vive altercation avec le directeur sportif officieux nantais, et agent de joueurs belge, Mogi Bayat. Les esprits se sont échauffées entre les deux hommes au moment d'entrer au Stadium de Toulouse. Les deux hommes ont été séparés par le père de Franck et président des Canaris, Waldemar Kita.

La situation sportive et extra-sportive du FC Nantes semble donc extrêmement compliquée, alors qu'après le match nul de cette après-midi, le club est 17e et premier relégable, avec un point de retard sur l'AJ Auxerre (16e) et cinq sur Brest (15e) et Strasbourg (14e).

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.