Top 5 : comme Arsenal, ils ont craqué pour le titre…

Longtemps leader de la Premier League, Arsenal ne décrochera pas, sauf coup de théâtre, le titre de champion d'Angleterre 2023 désormais en bonne voie pour Manchester City. Les joueurs de Josep Guardiola comptent en effet quatre points d'avance avec un match de moins que les Londoniens à deux journées de la fin. Une terrible désillusion en vue pour les Gunners dans la lignée de ces nombreux exemples de clubs qui auront par le passé échoué à remporter un titre qui leur semblait pourtant promis. Chaque championnat majeur du Vieux Continent aura vécu au moins une fois un revirement de situation. Petite compil'.

1. Racing Club de Lens, saison 2001-2002

Devenu quatre ans plus tôt champion de France pour la première fois de son histoire, le Racing Club de Lens pensait remporter un nouveau titre à l'issue de la saison 2001-2002. Champions d'automne avec un avantage de deux points sur l'Olympique Lyonnais, les joueurs entraînés par Joël Muller occupaient la tête du classement depuis la 11e journée, après une victoire contre Montpellier (2-0), et gardaient encore un point d'avance sur les Gones au bout de 33 rencontres. Mais les Sang et Or craquaient lors de la 34e et ultime journée et un choc décisif perdu sur le terrain de l'Olympique Lyonnais (1-3). Malgré un but de Jacek Bak, les Nordistes cédaient sur des réalisations de Sidney Govou, Philippe Violeau et Pierre Laigle. Avec 64 points, Lens échouait à deux longueurs de Lyon, auréolé de son premier titre de champion de France. Le début d'une longue période de domination pour le club rhodanien.

2. Manchester United, saison 2011-2012

Champion d'Angleterre 2011, Manchester United passait près de conserver son bien un an plus tard. Leaders entre la 28e et la 36e journée, alors rejoints au classement par Manchester City après une défaite dans le derby (0-1), les Red Devils coachés par Alex Ferguson lâchaient finalement le titre durant la 38e et dernière journée au terme d'un scénario rocambolesque. Malgré une victoire sur le terrain de Sunderland (1-0) sur un but de Wayne Rooney, les partenaires de Patrice Evra apprenaient dans le même temps une mauvaise nouvelle avec le succès arraché par le voisin mancunien. Menés 2-1, les Citizens de Roberto Mancini venaient à bout à domicile des Queens Park Rangers (3-2), grâce à deux buts dans les arrêts de jeu d'Edin Dzeko et Sergio Agüero. 89 points chacun mais une meilleure différence de buts pour Manchester City (+64 contre +56), titré pour la première fois depuis 44 ans.

3. Deportivo La Corogne, saison 1993-1994

Avant de glaner ce qui constitue à ce jour le seul titre de champion d'Espagne de son histoire, en 2000, le Deportivo La Corogne connaissait six années plus tôt une énorme déconvenue. Leader sans lâcher prise depuis la 12e journée, le club basé au Riazor cédait sur le fil dans une épique lutte distance avec le FC Barcelone, des Blaugrana qui comptaient encore trois points de retard après 34 matchs. Toujours en tête à l'aube de la 38e et dernière journée, avec une longueur d'avance, la formation entraînée par Arsenio Iglesias calait à domicile contre le FC Valence (0-0), tandis que le Barça de Johan Cruyff l'emportait largement à la maison face au FC Séville (5-2). Les deux clubs terminaient à égalité avec 56 points, mais le sacre revenait aux Catalans en raison d'une meilleure différence de buts (+49 contre +36). Un triste épilogue pour le Deportivo La Corogne, malgré 26 clean sheets et seulement 18 buts encaissés.

4. Inter Milan, saison 2001-2002

La saison 2001-2002 fut celle d'une bataille à trois pour le Scudetto entre la Juventus Turin, l'AS Rome, tenante du titre, et l'Inter Milan. Accrochés à la première place du classement depuis la 28e journée, grâce à un succès au sommet face à la Roma (3-1), les Nerazzurri coachés par Hector Cuper caracolaient encore en tête à l'aube du 34e et ultime acte, avec un point d'avance sur la Juventus Turin et deux unités de mieux que l'AS Rome. Mais les Interiste emmenés par l'attaquant brésilien Ronaldo s'inclinaient sur le terrain de la Lazio Rome (2-4), après avoir mené 2-1, pendant que la Vieille Dame de Marcello Lippi et la Louve de Fabio Capello l'emportaient respectivement contre l'Udinese (2-0) et le Torino (1-0). Conséquence, l'Inter Milan échouait à la troisième place avec 69 points, à une longueur des Romains et deux unités des Turinois, et devra attendre 2006 pour s'adjuger le titre de champion.

5. Bayer Leverkusen, saison 2001-2002

Le Bayer Leverkusen gardera à jamais en travers de la gorge sa saison 2001-2002, toute aussi fabuleuse que frustrante. Battus en finale de la Coupe d'Allemagne par Schalke 04 (2-4) et en finale de la Ligue des champions par le Real Madrid (1-2), les joueurs de Klaus Toppmöller échouaient également à la deuxième place de la Bundesliga. Solides leaders depuis la 24e journée et une démonstration à domicile contre le Borussia Dortmund (4-0), les partenaires de Dimitar Berbatov comptaient encore cinq points d'avance sur le BVB à l'issue de la 31e journée. Mais le dénouement tournait au cauchemar lors des trois dernières journées avec deux défaites consécutives contre le Werder Brême (1-2) et Nuremberg (0-1), permettant aux Borussen de virer en tête. Et malgré une victoire en clôture contre le Hertha Berlin (2-1), le Bayer Leverkusen finissait à une longueur du Borussia Dortmund, tombeur du Werder Brême (2-1).

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store