Mercato - OL : une vente actée pour 15 millions d’euros

Sanctionné par la DNCG il y a quelques jours, l'Olympique Lyonnais a les mains liées durant ce mercato estival. Les Gones devront vendre et se montrer malins pour renforcer leur effectif et ainsi être compétitifs la saison prochaine.

“Encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutationsC'est la sanction qui a été prononcée à l'encontre de l'OL par le gendarme financier du football français. En cause, une différence de près de 80 millions d'euros avec le budget initialement présenté par John Textor au moment du rachat du club. Une situation qui va contraindre les Rhodaniens à vendre davantage que prévu cet été.

Pour l'instant, la majorité des rumeurs vont dans ce sens puisque Castello Lukeba est annoncé avec insistance sur le départ, tout comme Rayan Cherki, deux des plus grosses valeurs marchandes de l'effectif. Un autre jeune joueur va également faire ses valises : Romain Faivre.

Faivre vendu à Bournemouth, mais de retour à Lorient

Très courtisé sur le marché, le milieu offensif s'est relancé du côté de Lorient en deuxième partie de saison (5 buts et 3 passes décisives en 17 matchs toutes compétitions confondues). De quoi permettre à l'OL d'en tirer un bon prix puisque les dirigeants lyonnais l'ont cédé pour 15 millions d'euros à Bournemouth, 15ème du dernier championnat d'Angleterre, rapportent nos confrères de L'Équipe.

Cependant, le joueur de 24 ans va bel et bien rester une saison de plus en Bretagne puisque les Merlus, qui partagent le même actionnaire que les Cherries (Bill Foley), se sont entendus avec leurs homologues britanniques pour le conserver en prêt. Romain Faivre n'aura passé qu'une saison et demie du côté de Lyon, où il n'est jamais parvenu à s'imposer. Une nouvelle campagne chez les Merlus peut en tout cas lui permettre de continuer à se développer avant de faire le grand saut vers la Premier League la saison prochaine.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.