OM : Marcelino inquiet avant de jouer le Panathinaïkos ?

Alors que l'OM va débuter ce mercredi sa saison, avec un premier match officiel, Marcelino et Samuel Gigot se sont présentés en conférence de presse.

Titulaire contre la formation grecque, Samuel Gigot va porter le brassard de capitaine, alors que Valentin Rongier commencera la rencontre sur le banc de touche. L'ancien joueur du Spartak Moscou a dévoilé la hiérarchie pour le brassard, après le départ de Dimitri Payet cet été : “On connaît nos deux capitaines : Valentin (Rongier) et Mattéo (Guendouzi). Lors du dernier match, ils n'étaient pas là. C'était une fierté (de porter le brassard)”.

Samuel Gigot sera accompagné en défense contre le Panathinaïkos de Leonardo Balerdi, à moins que Chancel Mbemba soit préféré à l'Argentin.

Marcelino aurait préféré ne pas jouer si tôt

Après avoir révélé que ce sont les joueurs qui ont choisi eux-mêmes les deux capitaines, Marcelino n'a pas affiché une confiance démesurée avant la rencontre, regrettant notamment de devoir jouer début août son premier match officiel : “Nous devrons être prêts. Nous sommes toujours en construction. Ça fait un mois et quatre jours que nous sommes ensemble. Si j'avais pu choisir, j'aurais préféré ne pas jouer ce match à ce moment de la saison. Mais dès le début, nous savions que ça serait ainsi. Nous avons travaillé au maximum pour obtenir un bon résultat pour que la qualification se joue lors du match retour au Vélodrome”.

Précisant sa pensée, l'Espagnol a révélé ne pas considérer cette échéance “comme une pression”, en rappelant par ailleurs que “le but est de gagner, que cela soit un match de championnat, de coupe ou de Ligue des Champions”. Désirant “accélérer l'adaptation” des joueurs à son schéma de jeu, l'ancien coach de l'Athletic Bilbao a confié, finalement, son optimisme “pour le match” de mercredi.

L'OM part favori de cette double confrontation contre le Panathinaïkos, mais le club phocéen ne devra pas prendre à la légère son adversaire, pour ne pas vivre une désillusion cruelle d'entrée de jeu.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.