OM : coup dur pour un taulier

Après un nul frustrant face à Brighton en Europa League (2-2), l'Olympique de Marseille recevra Le Havre avant la trêve internationale. Pour cette rencontre, Gennaro Gattuso devra se passer d'un cadre.

Jeudi, l'OM n'est pas parvenu à mettre fin à sa série de matchs sans victoire, portant ainsi la marque à six rencontres, après un match nul contre les Anglais de Brighton au stade Vélodrome. Devant au score, les hommes de Gennaro Gattuso ont craqué par deux fois. Pour le technicien italien, c'est le physique des joueurs qui fait défaut actuellement : “Il faut réussir à courir pendant 90 minutes. Contre une équipe qui joue bien au ballon, on a été punis. J'ai beaucoup de respect pour Marcelino, mais notre jeu est différent. Pour l'instant, les joueurs ont dans les jambes 60-65 minutes pour avoir une pression haute“, a-t-il notamment déclaré pour expliquer cette défaillance après l'heure de jeu.

Les Olympiens pourront travailler le foncier durant la prochaine trêve internationale, mais avant cela se profile la réception du Havre, ce dimanche. Le promu réalise un bon début de saison puisque les joueurs de Luka Elsner comptent le même nombre de points que l'OM et pointent à la 10ème place au classement.

Plusieurs absents face au Havre

Pour ce duel, les Phocéens seront privés de plusieurs joueurs majeurs. Jordan Veretout, sorti sur blessure face à Brighton ne sera pas de la partie, mais également Samuel Gigot, l'un des meilleurs joueurs de l'OM cette saison. Le défenseur central s'est blessé à une côte et doit déclarer forfait pour la rencontre.

Avec peu d'options à sa disposition, Gattuso devrait reconduire la paire Leonardo Balerdi – Chancel Mbemba et sans doute faire revenir Renan Lodi dans le onze titulaire. Au milieu, l'Italien pourra sans doute compter sur le retour de Geoffrey Kondogbia pour être associé à Valentin Rongier dans l'entrejeu.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.