Mercato - OM : Guendouzi livre les dessous de son départ

Régulièrement cité dans les rumeurs de départ lors des derniers mercatos, Mattéo Guendouzi a finalement quitté l'Olympique de Marseille durant l'intersaison pour s'engager avec la Lazio Rome.

En fin de mercato estival, les dirigeants olympiens ont trouvé un accord avec leurs homologues de la Lazio pour le prêt avec option d'achat obligatoire de Mattéo Guendouzi pour un montant de 18 millions d'euros. Un départ qui n'avait pas été vu d'un bon œil par une bonne partie des supporters marseillais dans la mesure où l'ancien Gunner collait à la mentalité du Vélodrome.

Malgré tout, l'international français semble avoir été maître de son destin si l'on en croit ses déclarations au média italien Il Messaggero. Le milieu de terrain a confié qu'il avait rapidement fait son choix, malgré l'intérêt de plusieurs écuries de Premier League : “C'est vrai qu'au final, il a fallu quelques jours pour tout régler entre les clubs, et entre Marseille et moi, mais je n'avais que la Lazio en tête. J'étais calme, j'avais la certitude que je pouvais débarquer à tout moment et que rien ne m'arrêterait. Ils me voulaient aussi en Premier League, mais j'avais déjà choisi un projet sérieux, un club qui a beaucoup gagné par le passé en Italie et en Europe et qui, avec la Ligue des Champions, veut encore grandir.

Sarri, la clé de la signature de Guendouzi à la Lazio ?

L'ex-Marseillais a également avoué que la présence de Maurizio Sarri avait influencé sa décision : “Sarri me voulait et m'a appelé pour me dire comment il allait me faire progresser, relate le joueur de 24 ans. C'était fin juillet et j'étais déjà séduit par l'idée d'atterrir en Serie A. J'avais déjà joué 4 fois contre le coach en Angleterre. Un match amical, deux matchs de championnat et la finale de la Ligue Europa. J'ai été séduit par sa philosophie offensive, dans laquelle un milieu de terrain dispose également d'une certaine liberté. Aujourd'hui, je dois encore assimiler beaucoup de nouveaux schémas, mais il a ma mentalité, celle d'un gagnant.

Depuis son arrivée dans la capitale italienne, Mattéo Guendouzi n'a été titulaire qu'à trois reprises lors de ses huit premiers matchs en tant que Laziale.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.