Montpellier : “Les mecs à la VAR ne voient rien du tout”, Der Zakarian évoque “un scandale” !

Ce vendredi soir, en ouverture de la 15ᵉ journée de Ligue 1, Montpellier et Lens ont fait match nul (0-0). Le coach des Héraultais, Michel Der Zakarian, s'en est pris à l'arbitrage après la rencontre.

L'entraîneur de 60 ans était particulièrement remonté à la fin du match, notamment parce que son attaquant, Musa Al-Tamari, est sorti sur blessure, après un tacle violent d'un Lensois pas sanctionné d'une expulsion, comme l'ex-international arménien (5 sélections) le désirait. Stéphanie Frappart et ses assistants à la VAR ont été pointé du doigt.

“L'arbitrage n'est pas avec nous, attention ! A Monaco, nous on prend un carton rouge. Là, (Kevin) Danso fait un tacle par derrière. Si demain (samedi) (Musa) Al-Tamari a une fracture, ils vont m'entendre je vous le dis ! Si on le perd sur ce tacle… Ce n'est pas possible d'arbitrer comme ça. Les mecs à la VAR, c'est un scandale. Nous (Boubakar) Kouyaté dimanche dernier, c'est dix fois moins que ça, attention. Il a pris un rouge et trois matchs de suspension. Faut qu'ils arrêtent un peu avec nous. La VAR, tout ça, les mecs ne voient rien”. a conclu le coach.

Après les arbitres, Der Zakarian s'en prend à ses joueurs

Si cette sortie offensive sur l'arbitrage pourrait valoir à Michel Der Zakarian une sanction, qui pourrait être une suspension, l'entraîneur de Montpellier a également taclé ses joueurs, coupables, pour certains, de penser à la prochaine compétition avec leur sélection : “C'est compliqué parce qu'on a trop de joueurs blessés, il y en a certains qui pensent plus à la CAN qu'au club. Ils sont payés par le club, ils ne sont pas payés par la CAN ! Les mecs, il faut qu'ils pensent au club d'abord”.

Il y a en effet urgence : le Montpellier HSC est actuellement 13e du classement du championnat, avec 14 unités, alors que le FC Lorient (16e) en compte seulement 2 de moins.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store