La déclaration d’amour d’un joueur de Ligue 1 à Alexis Sanchez

Impressionnant sous les couleurs de l'Olympique de Marseille la saison dernière, Alexis Sanchez n'a évolué qu'une année en Ligue 1. Visiblement, cela a suffi pour marquer à vie l'un des joueurs du FC Lorient, que l'OM affronte ce dimanche.

Après plusieurs années à rechercher la perle rare, l'OM semblait avoir enfin trouvé le fameux “Grantatakan” en la personne d'Alexis Sanchez, qui a porté l'attaque olympienne sous les ordres d'Igor Tudor. Malheureusement, dans des circonstances toujours un peu floues, le Chilien a décidé de quitter la cité phocéenne pour faire son retour à l'Inter Milan.

Si les supporters marseillais et la Ligue 1 regrettent le départ d'El Niño Maravilla, ce dernier en aura régalé plus d'un durant son passage sur la Canebière. Transféré à Lorient depuis, Bamba Dieng a vécu un rêve éveillé aux côtés de l'ancien Gunner comme il l'a confié sur le site officiel de la Ligue 1.

“Je ne portais que des maillots floqués à son nom”

C’était un rêve de gamin ! J’étais trop content de pouvoir jouer à ses côtés, a confié l'attaque sénégalais. Quand j’étais petit, je ne portais que des maillots floqués à son nom et, sur les réseaux, je ne faisais que regarder des vidéos de ses actions… Rien ne pouvait me faire plus plaisir que de jouer avec lui ! J’ai beaucoup appris à ses côtés. C’est un super mec, très gentil, on s’entendait bien et il me donnait beaucoup de conseils.

Le joueur de 23 ans a notamment mis en avant l'éthique de travail du Chilien. “Il me disait à chaque fois de venir à la salle de musculation avant l’entraînement, s'est-il ensuite remémoré. Il me disait : “Si tu viens travailler à la salle, ça te fera du bien pour les entraînements, puis pour les matchs.” Lui, c’était sa routine. Comme tout le monde le dit, c’est un bosseur et j’essayais de l’observer le plus possible. Je ne voulais pas trop reproduire ses exercices devant lui, mais quand je rentrais à la maison, j’essayais de les faire. C’était une source d’inspiration, et ça l’est toujours aujourd’hui.

Du côté de l'Inter Milan, Alexis Sanchez est davantage utilisé comme un joker par Simone Inzaghi. Il comptabilise seulement quatre titularisations depuis le début de la saison.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store