Manchester City : “Il est extraordinaire”, Guardiola encense un cadre

Mardi soir, Manchester City a pris une option sur la qualification en s'imposant 3-1 sur la pelouse du FC Copenhague dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Après la rencontre, Pep Guardiola a tenu à rendre un hommage appuyé à l'un de ses joueurs.

Kevin de Bruyne, Bernardo Silva et Phil Fodel ont permis aux Citizens de repartir avec la victoire en terre danoise mardi sort, et ainsi aborder le match retour dans les meilleures conditions. Les hommes de Pep Guardiola ont signé une onzième victoire consécutive toutes compétitions confondues, une série qui dure depuis le 16 décembre dernier et le match nul concédé face à Crystal Palace en Premier League (2-2).

Ce duel face à Copenhague était marqué par la première apparition de Kevin de Bruyne en Ligue des Champions cette saison. Le Belge a manqué les quatre premiers mois de compétition en raison d'une blessure aux ischio-jambiers. Le moins que l'on puisse dire c'est que le maître à jouer de City n'a pas perdu ses repères puisqu'en plus de son but, il a délivré deux passes décisives à ses partenaires.

“Toujours au rendez-vous lors des plus grands matchs”

Une prestation qui lui a évidemment valu les louanges de son coach, Pep Guardiola. “Il est extraordinaire. Le premier but était incroyable, avec la belle passe et le bon tempo de Phil Foden. Et ensuite, il a été impliqué sur les deux autres buts avec deux passes décisives. Les plus grands joueurs sont toujours au rendez-vous lors des plus grands matchs, a lancé le technicien espagnol en conférence de presse. Maintenant, à nous de faire notre travail en finissant le job au match retour pour définitivement obtenir la qualification.

Le tenant du titre est bien parti pour être au rendez-vous des quarts de finale dans quelques semaines. Manchester City est évidemment favori à sa propre succession.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.