OM : “Il faut se bouger le cul”, le gros tacle d’Aubameyang après le Shakhtar !

Pierre-Emerick Aubameyang a poussé un énorme coup de gueule après le nul concédé ce jeudi par l'Olympique de Marseille face au Shakhtar Donetsk (2-2), en barrage aller de la Ligue Europa.

L'Olympique de Marseille n'y arrive plus. Jeudi, le club des Bouches-du-Rhône a enchaîné une septième rencontre consécutive toutes compétitions confondues sans le moindre succès, cette fois contre le Shakhtar Donetsk en barrage aller de la Ligue Europa (2-2). Pourtant en tête par deux fois sur des buts de Pierre-Emerick Aubameyang (64e) et Iliman Ndiaye (90e), les joueurs de Gennaro Gattuso ont été rejoints au score par une formation ukrainienne venue égaliser dans les arrêts de jeu.

Si les Marseillais restent en course pour accéder aux huitièmes de finale, avant la seconde manche à l'Orange Vélodrome dans une semaine, “PEA” tire la sonnette d'alarme. Très marqué en zone mixte par les scénarii qui se répètent au fil des semaines, l'attaquant gabonais en appelle à une réaction collective sous peine de nouvelles désillusions. “C'est comme un virus. Pour l'enlever, il faut avoir une prise de conscience et se rendre compte que ce qu'on fait, ce n'est pas assez. Il faut se bouger le cul”, a lâché le joueur de 34 ans, devenu avec 30 buts le co-meilleur buteur de l'histoire de la C3 à égalité avec Radamel Falcao.

Aubameyang “ne vise personne” et assume

“Tout le monde est conscient qu'on peut faire dix fois mieux. Quand on attaque et qu'on joue réellement notre football, on sait faire la différence. Dès qu'on marque, on a tendance à reculer. Il faut se dire que la meilleure défense, c'est l'attaque. Pourquoi ne pas presser pendant les cinq minutes qui suivent le but ? Je ne vise personne en particulier. Je parle pour le groupe et l'équipe. Moi le premier. Il faut dire les choses et avancer. Je suis quelqu'un de positif. Je ne dis pas qu'on balance la saison par la fenêtre, mais il faut être franc et dire les choses, que ça nous serve.”

Les Phocéens tenteront dimanche soir de stopper leur série noire sur le terrain du Stade Brestois, 4e de Ligue 1, lors de la 22e journée.

Camille Fischbach
Diplômé en journalisme sportif à l'ESJ Paris, passé par plusieurs rédactions (Foot365, Sport.fr, Foot Marseille, Daily Mercato), je travaille exclusivement sur Top Mercato depuis plus de dix ans. Fan de l'AS Saint-Etienne, hélas reléguée en Ligue 2, et de Pierre-Emerick Aubameyang, j'apporte mon sérieux et mon professionnalisme à un site en pleine expansion.