OM : les confidences touchantes d’un ex-paria du vestiaire

De retour dans le groupe de l'Olympique de Marseille grâce à l'arrivée de Jean-Louis Gasset sur le banc, Pape Gueye (25 ans) savoure son bonheur actuel et espère finir la saison de la meilleure des manières possibles.

Titularisé pour la première fois de la saison samedi soir à Clermont lors de la 24e journée de Ligue 1 (5-1) après une longue suspension de la FIFA puis une mise à l'écart de sa direction en raison d'un différend à propos d'une prolongation de contrat, Pape Gueye s'est livré après la rencontre. “Comme l’avait dit le coach, c’était un match piège car Clermont avait besoin de points, on devait tout faire pour remporter ce match qui n’était pas facile, vu ces conditions. Mais on savait que si on mettait les ingrédients, on l’emporterait. On s’est fait peur sur l’égalisation clermontoise mais on a su redresser la barre en marquant 4 autres buts. Maintenant, il faut garder de l’humilité, et continuer à travailler”, a confié le milieu de terrain olympien.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par PG22 (@p.gueye24)

“Je vais continuer à travailler”

En manque évident de rythme, l'international sénégalais apprécie malgré tout ce retour à la compétition. “J’étais focalisé sur ce que je faisais. D’abord, je suis sorti blessé de la CAN, puis je suis revenu au club, il y a eu ce moment où j’ai été écarté. Mais j’ai continué à travailler et le coach a fait appel à moi. Je vais continuer à travailler. Évidemment, je suis très heureux, en plus on gagne ce match. Si on n’avait pas gagné, j’aurais été moins content. J’ai fait 60 minutes ce (samedi) soir. Au fil des matchs, je vais me sentir de mieux en mieux”, a-t-il estimé.

Gueye a fait passer un message dans la foulée à Jean-Louis Gasset, qui a exigé à son arrivée de pouvoir compter sur l'ensemble de l'effectif. “Quand on est un joueur de foot, on n’attend que ça, le soutien du coach. Je tiens à le remercier. Il est arrivé dans une position pas facile pour lui, et il a su prendre des décisions fortes. Désormais, pourvu qu’on gagne les matchs, je vais continuer à travailler personnellement mais le plus important c’est le collectif”, a-t-il conclu.

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !