Mercato - OL : grosse incertitude autour de l’avenir de Sage

Pierre Sage est sur le banc de l'Olympique lyonnais jusqu'à la fin de la saison, mais pourrait ne pas poursuivre l'aventure.

Comme d'autres coachs en L1 – Julien Stéphan (Rennes) et Jean-Louis Gasset (OM) par exemple -, l'entraîneur français est arrivé en cours de route sur son banc, ici celui de l'OL, et a remonté la pente. Le club, qui est sous la houlette de John Textor et Eagle Football, était en effet en grande difficulté, sous les ordres successifs de Laurent Blanc et de Fabio Grosso.

L'ancien adjoint d'Habib Beye au Red Star s'est affirmé depuis le 30 novembre 2023, et a emmené Lyon à la 10ᵉ position en Ligue 1 et en demi-finale de la Coupe de France – face à Valenciennes. Or, cela pourrait ne pas suffire.

Sage, en fin de contrat

En effet, selon les révélations de L'Équipe, alors que le contrat de Pierre Sage s'étend jusqu'en juin 2024, la direction du club rhodanien n'a toujours pas approché l'entourage du technicien de 44 ans pour une prolongation. Et n'a même donné “aucun signe en ce sens”. Malgré des résultats très probants et une spectaculaire remontée au classement de la Ligue 1, l'avenir du coach demeure bien flou.

Le quotidien sportif avance, par contre, que l'OL a inscrit Pierre Sage à la prochaine session du BEPF (Brevet d'entraîneur professionnel du football), puisque la formation paie 25 000 euros à chaque rencontre car le technicien n'a pas son diplôme pour exercer.

Friio à l'affût ?

D'après L'Équipe, John Textor apprécie l'entraîneur, mais cela pourrait ne pas être suffisant à son maintien en fin de saison. En effet, le directeur sportif, David Friio, pourrait avoir d'autres idées de coach pour la saison prochaine, d'autant que de prestigieux techniciens pourraient être libres cet été : Maurizio Sarri, qui vient de démissionner de Naples ; Rafa Benitez, qui a été viré du Celta Vigo ; Igor Tudor ; Jorge Sampaoli ou encore Antonio Conte.

À moins que Pierre Sage finisse par convaincre tout le monde avant le mois de juin prochain.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.