PSG : Neymar alcoolisé à l’entraînement, un témoin balance !

L'aventure de Neymar au Paris Saint-Germain a été particulièrement tumultueuse. Durant son long passage dans la capitale, l'attaquant brésilien était réputé pour avoir une hygiène de vie plus que douteuse.

En six saisons sous la tunique du PSG, Neymar a connu 28 blessures et a manqué plus de 140 matchs sur la période. Une prouesse due en grande partie à son hygiène de vie. La star brésilienne n'hésitait pas à faire la fête régulièrement sans se préoccuper des conséquences sur son corps, qui l'a d'ailleurs lâché un bon paquet de fois. Alcool, poker, soirée et un peu de foot, tel était le quotidien de l'ancien barcelonais.

France Football a réalisé une enquête sur le natif de Mogi das Cruzes et les témoignages ne sont pas très flatteurs pour le joueur. Un habitué du Camp des Loges (ancien lieu d'entraînement du PSG) décrit notamment un changement de mentalité de ses partenaires envers lui. “À son arrivée au PSG, quand il tombait à l’entraînement, tout le Camp des Loges s’arrêtait de respirer. À la fin, tout le monde lui demandait de se relever et personne ne venait le voir.

“Il ne renvoyait pas une bonne image”

Un ancien joueur explique même avoir vu le Brésilien débarquer aux entraînements encore sous l'effet de l'alcool. “Il lui arrivait de débarquer alcoolisé à l’entraînement sur la fin de son aventure. Il ne renvoyait pas une bonne image“, déclare cet ex-parisien sous couvert d'anonymat.

La fin de carrière de Neymar est un véritable gâchis. Joueur exceptionnel sous la tunique de FC Barcelone (et de Santos auparavant), l'attaquant de 32 ans a fait des mauvais choix et l'a payé par une (quasi) fin de carrière au plus haut niveau. Rejoindre le PSG a sans aucun doute était un mauvais choix pour le joueur, qui a probablement été influencé par un entourage qui ne se préoccupait guère de sa carrière.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.