PSG : la réponse cash de Luis Enrique aux critiques

L'entraîneur du Paris Saint-Germain a réagi aux incessantes critiques sur le niveau de jeu du club de la capitale.

Vainqueur mardi dernier du FC Barcelone à Montjuïc (4-1), le Paris Saint-Germain a décroché en Catalogne son billet pour les demi-finales de la Ligue des champions. Toujours en course pour gagner enfin la première C1 de leur histoire, avec une double confrontation à venir contre le Borussia Dortmund en demi-finales, les Franciliens peuvent encore terminer cette saison sur un formidable triplé. Avec dix points d'avance sur Brest, le titre de champion de France est dans la poche ou presque, tandis que se profile également une finale de Coupe de France contre l'Olympique Lyonnais, attendu dimanche soir au Parc des Princes lors du match de clôture de la 30e journée.

Si les résultats donnent raison à Luis Enrique, l'entraîneur espagnol n'échappe pour autant pas aux critiques sur ses choix tactiques. Faut-il rappeler que l'ancien sélectionneur de la Roja prenait cher après la défaite de ses joueurs contre le Barça (2-3), lors de la première manche des quarts de finale de la Ligue des champions. En cause notamment, sa décision de laisser sur le banc Warren Zaïre-Emery ou de titulariser Marco Asensio à la pointe de l'attaque.

“Les chiens peuvent aboyer…”

Présent ce samedi devant les médias, à la veille de la venue des Gones, le technicien de 53 ans n'a pas caché son indifférence la plus totale, révélant ne pas lire les commentaires de la presse. “Très peu ? Non, je ne lis rien. Je ne lis rien du tout. Ça fait 10 ou 12 ans que je suis entraîneur, que je suis attaqué de parts et d'autres. Que ça continue ainsi. Ça me fait rire, j'adore ça. Les chiens peuvent aboyer, je continuerai.” Insensible aux critiques, du moins publiquement, Luis Enrique peut dormir sur ses deux oreilles, sa direction lui vouant jusque-là une confiance aveugle, en témoigne la sortie forte de Nasser Al-Khelaïfi après la qualification contre les Barcelonais.

Camille Fischbach
Diplômé en journalisme sportif à l'ESJ Paris, passé par plusieurs rédactions (Foot365, Sport.fr, Foot Marseille, Daily Mercato), je travaille exclusivement sur Top Mercato depuis plus de dix ans. Fan de l'AS Saint-Etienne, hélas reléguée en Ligue 2, et de Pierre-Emerick Aubameyang, j'apporte mon sérieux et mon professionnalisme à un site en pleine expansion.