Dortmund : un forfait de taille face au PSG !

Tombeur du FC Barcelone en quart de finale, le Paris Saint-Germain sera aux prises avec le Borussia Dortmund en demi-finale de la Ligue des Champions. Pour le match aller, la formation allemande devrait être privé de l'un de ses éléments offensifs.

Un peu plus de quatre mois après la phase de poule, le Borussia Dortmund et le PSG se retrouve dans le dernier carré de la Ligue des Champions. A la différence de la double confrontation face au Barça au tour précédant, les hommes de Luis Enrique se déplaceront au Signal Iduna Park pour le match aller, qui aura lieu le mercredi 1er mai.

Ce lundi, l'attaquant du BvB et vainqueur de la CAN Sébastien Haller s'est exprimé sur le duel à venir face au PSG. “C'est déjà un accomplissement. Je pense que l'on peut être fiers de notre parcours en Ligue des champions. On va préparer ce match comme les autres. Jouer collectif et rester humble. Aller de l'avant ensemble. Et réussir. On joue les demi-finales, il n'y a pas de place pour le doute, pas de place pour le ‘peut-être'. On est en demies, on va essayer d'aller au bout. On doit poursuivre nos rêves et c'est exactement ce que l'on va faire“, a-t-il confié.

Haller forfait pour le match aller

Malheureusement pour lui, l'international ivoirien ne sera pas de la partie pour le match aller. En effet, nos confrères de L'Equipe annoncent que l'attaquant ne devrait pas être remis de sa blessure à la cheville contractée face au Borussia Mönchengladbach mi-avril.

Un coup dur pour le joueur et pour Dortmund, même si Haller n'a pas été titulaire une seule fois avec son club depuis le début de l'année 2024. Il n'empêche qu'il offre une solution supplémentaire en cours de match à son coach, Eden Terzic, notamment grâce à son jeu de tête.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.