Mercato - OM : un nouveau deal en perspective pour Vitinha

L'OM a prêté Vitinha au Genoa en janvier dernier, et le buteur portugais va revenir dans la cité phocéenne à la fin de la saison. Pour mieux repartir ?

Recruté pour la somme assez folle de 32 millions d'euros – bonus compris -, l'attaquant de 24 ans n'a pas eu l'opportunité de séduire le public exigeant de l'Olympique de Marseille, ni les dirigeants phocéens. Ces derniers ont donc montré la porte au numéro 9 lors du dernier mercato hivernal, un an seulement après son transfert retentissant.

L'ancien joueur de Braga est alors allé exercer ses talents chez l'actuel 12ᵉ de Serie A, le Genoa, jusqu'à la fin de la saison. Le prêt de Vitinha comporte même une option d'achat de 25 millions d'euros, qui ne devrait cela dit pas être exercé par la formation transalpine. Cette dernière n'a pas les moyens, a priori, de payer autant d'argent. Mais est-ce à dire que l'aventure de Vitinha au Genoa va se terminer définitivement à la fin de la saison ? Pas vraiment.

Un nouveau prêt en vue ?

Selon les informations relayées par Il Secolo XIX et TMW, un nouveau prêt du Portugais est possible pour la saison prochaine. L'entente entre l'OM et le Genoa est telle que le club français pourrait accepter une nouvelle cession temporaire de son joueur, sous contrat jusqu'en 2027 avec le 9ᵉ de Ligue 1. Dans un passé très récent, deux Olympiens en difficulté, Kevin Strootman et Ruslan Malinovskyi, sont partis chez cette écurie italienne, qui pourrait réitérer le coup pour Vitinha, heureux au Genoa.

Naturellement, le Genoa, en position de force dans le dossier puisque le buteur n'est pas désiré ailleurs, va tenter de négocier le pourcentage du salaire à prendre en charge, comme une option d'achat à la baisse, alors que selon Transfermarkt, le Marseillais est estimé à seulement 15 millions d'euros. En Italie, Vitinha a inscrit 1 but en 6 apparitions.

Blessé à la jambe, l'attaquant n'a plus joué depuis mi-mars.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.