OM : Gigot encense un joueur souvent décrié

Dimanche soir, l'Olympique de Marseille accueille le RC Lens en clôture de la 31ème journée de Ligue 1. Un match qui fait figure de dernière chance pour les hommes de Jean-Louis Gasset de se rapprocher de la 6ème place, qualificative pour la Ligue Europa Conférence.

L'entraîneur marseillais l'a encore martelé en conférence de presse ce vendredi : l'OM n'a pas prévu de faire une croix sur la Ligue 1 au profit de l'Europa League. “Contre Nice, je n'ai pas eu l'impression, surtout en deuxième mi-temps en infériorité, qu'on ait trop pensé à la coupe d'Europe. Le public ne s'y est pas trompé. Je vous ai dit qu'on jouerait le championnat à fond. Jusqu'à la dernière minute, on le jouera à fond. Les joueurs préfèrent la compétition à l'entraînement“, a insisté Jean-Louis Gasset auprès des journalistes.

En cas de victoire face aux Sang et Or, les Olympiens reviendraient à deux points de leurs adversaires et relanceraient ainsi la course à l'Europe. Les hommes forts de l'OM (du moins ceux qui sont valides) seront donc alignés au coup d'envoi. Ce sera le cas de Leonardo Balerdi, taulier de la défense marseillais cette saison.

“Il a vraiment passé un cap cette année”

Très régulièrement pointé du doigt depuis son arrivée en Provence en 2020, l'argentin a réalisé de gros progrès depuis quelques mois. Des progrès que n'a pas manqué de souligner son partenaire de la défense, Samuel Gigot. “Si je sens sa progression ? Bien sûr, a tranché l'Avignonnais. Je pense qu'il a vraiment passé un cap cette année. Je suis très fier et très content pour lui parce qu'il le mérite et que les choses ont été difficiles. Il s'est accroché, et maintenant mentalement, il est très fort. Il devient un défenseur complet, il a énormément progressé, déjà mentalement, mais aussi physiquement il a pris de l'épaisseur, et même techniquement. Aujourd'hui, on le voit, il est à un niveau très élevé. Je suis très fier, il le mérite, il est allé le cherché par lui-même et c'est vraiment beau.

D'après les informations de L'Equipe, la direction olympienne souhaite bâtir autour de Leonardo Balerdi dans les années à venir.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.