PSG : Campos responsable d’un « fiasco » à 600M ?

Alors que la saison touche à sa fin, c’est l’heure du bilan du côté du Paris Saint-Germain.

En conférence de presse, ce mardi, Luis Enrique a évoqué le prochain mercato estival du club de la capitale française, signe que la fin de la saison approche à grands pas et que, malgré un dernier trophée à aller chercher – la Coupe de France contre l’OL -, le champion de France a déjà les yeux tournés vers la saison 2024-2025.

« Un fiasco sur le plan sportif »

Sur les ondes de RMC, Emmanuel Petit a pointé du doigt le directeur sportif du PSG, Luis Campos, coupable selon lui de plusieurs erreurs fâcheuses cette saison : “Je lui reproche de s'être trompé sur beaucoup trop de profils alors que le PSG était en train de changer de cap. J'ai le sentiment qu'il y en a beaucoup qui sont restés sur le banc de touche et qui ne plaisent pas à Luis Enrique. Non seulement c'est un fiasco financier, on parle de 600 millions, et je ne compte pas les réussites sur le doigt d'une main. C'est aussi un fiasco sur le plan sportif. Malgré le carnet d'adresses qu'il a, le grand Mendes qui joue comme un oracle au-dessus de lui, on s'aperçoit qu'ils ont fait les mêmes bêtises que les années précédentes, et qu'encore une fois, il va falloir faire beaucoup de ventes et sensibiliser les profils que tu veux.

« Quand on voit le bordel autour de Mbappé »

Le champion du monde 1998 a poursuivi dans les reproches : “Sur le plan politique, c'est suicidaire. Je pense que si on avait demandé l'avis de Nasser Al-Khelaïfi sur Campos après Dortmund, ses paroles auraient dépassé sa pensée. Dernier chapitre: sa relation avec Kylian Mbappé. On connaît sa proximité avec lui depuis Monaco, il voulait l'accompagner. Quand on voit le bordel autour de Mbappé toute la saison et le mutisme de Campos, pour finir par prolonger et partir libre… Il est responsable, lui comme d'autres.

Luis Campos paiera-t-il ses erreurs par un départ en fin de saison ? C'est une possibilité mais pas forcément la tendance qui se dessine à l'heure actuelle.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.