EdF : une bonne nouvelle pour Mbappé !

Victime d’une fracture du nez lors du premier match des Bleus face à l’Autriche, Kylian Mbappé est resté cloué sur le banc de touche contre les Pays-Bas vendredi. Ce dimanche, Didier Deschamps a fait un point sur l’état de son capitaine.

À l’aube du dernier match de poule face à la Pologne, l’équipe de France occupe la deuxième place de son groupe derrière les Pays-Bas. Que les Bleus terminent en tête ou second, ils affronteront, quoiqu’il arrive, un deuxième d’une autre poule (issu du groupe E ou F). Didier Deschamps a-t-il prévu de faire des calculs ? Apparemment, non. “J’ai prévu une équipe qui va aller chercher la qualification et la meilleure place possible“, a expliqué le sélectionneur de l’équipe de France ce dimanche dans Téléfoot.

Qui dit meilleure équipe, dit Kylian Mbappé. Le Bondynois, laissé sur le banc pendant l’intégralité de la rencontre face aux Néerlandais, pourra-t-il retrouver le terrain mardi soir ? Sans surprise, DD n’a pas fait de grande annonce sur sa titularisation, mais il assure cependant que son capitaine se rapproche d’un retour.

“Tout va dans le bon sens”

Est-ce qu'il débutera mardi face à la Pologne ? Vous le verrez en temps et en heure, a expliqué le double champion du monde dans Téléfoot. Tout va dans le bon sens, il récupère du choc, il y a la partie hématome qui va diminuer chaque jour, il va s’habituer à son masque qui modifie un petit peu la vision. Il va bien.

Pour rappel, Kylian Mbappé était présent lors de l’opposition face aux jeunes de Paderborn avec les remplaçants samedi soir. Il a même signé deux buts et deux passes décisives. Les deux équipes avaient reçu la consigne de limiter les contacts, mais l’attaquant a paru en forme et moins gêné par son masque, selon les journalistes présents sur place.

Même s’il n’est pas titulaire au coup d’envoi, cela serait surprenant que Mbappé ne rentre pas au moins en cours de match face à la Pologne.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.