Coupe de France : l’ASSE ne veut pas défier le PSG à huis clos

Si la saison 2019-2020 de Ligue 1 et Ligue 2 a été définitivement suspendue, les finales de Coupes nationales restent susceptibles de se jouer en août.

Roland Romeyer


C’est notamment le cas de la finale de la Coupe de France entre le Paris Saint-Germain et l’AS Saint-Etienne, initialement programmée le 25 avril dernier. Au vu des annonces du gouvernement liées à la crise du coronavirus, le match sera amené à se disputer à huis clos.

Cette perspective n’enchante pas le club forézien, qui par la voix de son président du directoire s’est opposé à l’organisation de la rencontre sans spectateur. « Il n’y aurait plus de saveur (…) Je ne peux pas imaginer une minute qu’on la joue sans nos supporters. Ça ne passera d’ailleurs pas auprès des nôtres. Saint-Étienne, sans ses supporters, n’est plus Saint-Étienne. Pour moi, ce n’est pas possible de la jouer sans eux« , a prévenu Roland Romeyer auprès du journal L’Equipe.

Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, lui a répondu pour Ouest-France, expliquant qu’il gardait l’espoir que le match se dispute… à huis clos.