Super League : furieux, le coach de Sassuolo ne veut pas affronter le Milan AC

Roberto De Zerbi, l’entraîneur italien de la formation de Sassuolo, était remonté en conférence de presse contre le projet de la Super League, auquel le Milan AC, un des 12 clubs fondateurs, participe.

Roberto De Zerbi, Sassuolo

Opposé au club lombard en Serie A mercredi soir (18h30), Roberto De Zerbi a indiqué en conférence de presse ne pas vouloir assister à la rencontre : « Je ne voudrais pas jouer ce match demain. Je l’ai indiqué à mes joueurs et à notre directeur général, Giovanni Carnovali. S’ils me forcent à y aller, clairement j’irais. Mais je n’y prends aucun plaisir car Milan fait partie des clubs fondateurs de la Super League. Je suis en colère, c’est un coup d’Etat. (…) Le football appartient à tout le monde. Le comportement de ces clubs porte atteinte aux droits des plus faibles, à qui tu empêches de se construire un chemin. C’est comme si le fils d’un ouvrier ne pouvait pas rêver de devenir chirurgien, médecin ou avocat. C’est comme si on m’avait dit dans la cour d’école, quand j’étais petit, ‘le ballon est à moi, je joue avec, je le prends’. Cette saison, avec ce club, nous avions pour objectif de décrocher l’Europe. Peut-être que nous sommes trop cons à encore rêver. Mais c’est ce qu’on a fait » a conclu l’Italien.

Contrairement au coach de la Juventus, Andrea Pirlo, Roberto De Zerbi est foncièrement contre ce projet sécessionniste, comme une majorité de personnalités du football européen.

Avec ou sans son coach sur le banc, Sassuolo, 8e de Serie A, affrontera le Milan AC (2e) ce mercredi soir, à San Siro.