Juventus : Agnelli ne lâche pas la Super League

Président de la Juventus Turin et vice-président de la Super League, Andrea Agnelli a livré son sentiment suite à l’annonce du retrait des six clubs anglais et de la suspension du projet.

Andrea Agnelli, Juventus Turin

Dans le cadre d’une interview donnée à La Repubblica, dans des propos relayés par La Gazzetta dello Sport, le dirigeant de la Vieille Dame a pris la défense de cette nouvelle compétition initialement réclamée par douze formations majeures du continent européen.

« Il y a un pacte de sang entre nos clubs, le projet Super League a 100 % de chances de succès, passons à autre chose. » L’homme de 45 ans en appelle aux instances dirigeantes : « S’ils nous font une proposition, nous évaluerons. » Le Transalpin poursuit et veut « créer la plus belle compétition du monde capable d’apporter des bénéfices à l’ensemble de la pyramide du football, d’augmenter la distribution des ressources aux autres clubs et de rester ouverte avec cinq places disponibles chaque année pour les autres à définir en concertation avec les institutions du football. »

Comme le président du Real Madrid Florentino Perez, désigné président de la Super League, Andrea Agnelli sort affaibli des dernières annonces.